L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France"

Expo à Paris

Circulation(s) 2017. 7ème Festival de la jeune photographie contemporaine

Dynamique Festival de la jeune photographie européenne qui signe sa 7e édition, Circulation(s) est bien plus qu’une galerie d’images. Ce sont des regards portés par 44 photographes sur un sujet ou un thème qui leur tient à cœur, les interpelle et sur lequel ils veulent témoigner, nous alerter, nous interroger, nous intriguer, nous faire rêver… Ces séries sont parfois de véritables narrations illustrées.

Corentin Fohlen (né en 1981 à Quimper) témoigne de l’étonnant projet de ville nouvelle construite suite au séisme qui a frappé Haïti en 2010. Édifiée à 20 kilomètres au nord de la capitale Port-au-Prince, loin de toute infrastructure, dans une zone désertique, mal équipée, la ville est restée presque vide. Un loupé, un gâchis. Dans sa série Variations of White, la finlandaise Miia Autio (née en 1986) questionne la façon dont on regarde les albinos, cette minorité souvent discriminée et entourée de nombreux mythes, notamment en Afrique. Kate Fichard (née en 1987) nous livre une amusante série de néo-épouvantails plus inspirés par nos peurs contemporaines que par leur capacité à effrayer les oiseaux ; un projet réalisé avec le plasticien Hugo Deniau. Dans sa série de portraits aux visages grattés à même la pellicule, le britannique Sam Ivin (né en 1992) dénonce la cruelle perte d’identité des demandeurs d’asile. Dans I want to disappear, l’autrichienne Mafalda Rakos (née en 1994) s’est penchée sur les souffrances des anorexiques. Ses photographies se complètent d’interviews ainsi que de dessins, sculptures, écrits et images fournis par les protagonistes.

Dans sa série Sparks, commencée fin 2014, la polonaise Wiktoria Wojciechowska (née en 1987) dresse un portrait aux multiples facettes de la guerre qui se déroule en Ukraine. Loin d’une héroïsation des jeunes soldats photographiés, elle révèle à travers ses clichés sensibles leur fragilité, leurs failles et leurs doutes. C’est un peu sa propre vie que raconte Stéphane Winter (né en 1974). Né en Corée du Sud, adopté à l’âge d’un an par un couple de Suisse vivant dans la banlieue lausannoise, il s’est mis vers quinze ans à les photographier, cumulant durant vingt-cinq ans des milliers de photographies et offrant ainsi un regard décalé, mais positif sur l’adoption. Dans sa série Home again, le grec Thodoris Papadakis (né en 1993 et artiste invité par Hercules Papaioannou, parrain de l’édition 2017) observe les frontières poreuses entre les sphères privée et publique. Installés –individuellement- dans des cubes semblables à une pièce de maison et placés dans l’espace public, des personnes font « comme chez eux », malgré le regard des passants. Sur le fond, l’expérience est intéressante, la contempler en photos fixes entraîne forcément une mise à distance.

Comme chaque année, Circulation(s) invite une école de photographie. En 2017, c’est l’École Nationale Supérieure de la Photographie de Arles (seule école en France entièrement dédiée à la photo), qui présente le travail de trois étudiants : Anna Broujean, Leslie Moquin et Louis Matton. Astucieux, Little Circulation(s), l’exposition à hauteur d’enfants (5-12 ans), revient en 2017 et présente les mêmes séries que dans l’exposition principale mais avec une scénographie sur panneau adaptée au jeune public. Un livret-jeu est disponible pour accompagner la visite tout en s’amusant. Circulation(s) se déploie aussi hors les murs : à la gare de l’Est, en partenariat avec des lieux parisiens (Clémentine de la Féronnière, Escale à La Grange aux Belles, Esther Woerdehoff, Fisheye Gallery, Intervalle, La Capsule, Little Big Galerie Librairie 29 et le 247, et à l’Hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand. Petit bémol, comme chaque année, Circulation(s) est en grande partie présenté en « plein air », dans la cour intérieur du CentQuatre. N’hésitez pourtant pas à braver le froid et les courants d’air.

Catherine Rigollet

Visuels : Kate Fichard, Scarecrows. Thodoris Papadakis, Home again. Corentin Fohlen, Lumane casimir.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 21 janvier au 5 mars 2017
CENTQUATRE
5, rue Curial – 75019
Du mercredi au dimanche
De 14h à 19h la semaine
De 12h à 19h le week-end
Plein tarif 5€ (gratuit pour les – de 6 ans)
www.104.fr