L'agora des arts, Architecture, design, photographies, sculptures, peintures
Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 04/07/2015

Le livre du mois

Clairvaux, l’aventure cistercienne
En 2015, l’abbaye cistercienne de Clairvaux célèbre les 900 ans de sa fondation par saint Bernard. Ce catalogue-monument, très richement illustré, est à la hauteur de l’événement. Lire la suite de cette chronique.
Et pour en savoir plus sur l’abbaye de Clairvaux et l’exposition des 900 ans : Reportage.

L'artiste du mois

Le Jardin colonial du bois de Vincennes

Le plus romantique, exotique et méconnu des jardins parisiens. Un lieu de patrimoine à découvrir cet été. Reportage.

Coup  de coeur

Les Diables et les Dieux
Les communs du château de Tanlay dans l’Yonne accueillent un étonnant dialogue d’œuvres issues de l’art moderne et contemporain et de statues, masques et autres objets funéraires ou architecturaux en provenance d’Afrique, d’Océanie et de l’Himalaya qui tous expriment une fascination pour les mystères de la nature. Une des expositions de l’été à ne pas manquer. Jusqu’au 20 septembre 2015.

Auberive. Dado

Énergique, tourmenté, peuplé de visions hallucinatoires, de plantes exubérantes, de monstres, d’écorchés, de mutilés, de damnés, l’œuvre peint, gravé et sculpté de Dado, ce « Jérôme Bosch du XXe siècle » dénonce les atrocités de la seconde guerre mondiale, sans pour autant manquer de couleurs, de causticité et de merveilleux. L’exposition réunit plus de 80 œuvres (peintures, dessins, collages, gravures, sculptures) couvrant la carrière de l’artiste. Abbaye d’Auberive (Haute-Marne). Jusqu’au 27 septembre 2015.

Paris. Pierre Bonnard. Peindre l’Arcadie

Le musée d’Orsay, qui conserve 87 peintures de Bonnard et plusieurs centaines de dessins et de photographies de l’artiste, lui rend hommage dans une rétrospective qui montre toutes les périodes de sa création, de ses toiles intimistes jusqu’à ses grands panneaux décoratifs. L’œuvre d’un peintre mondialement connu pour ses couleurs éblouissantes et audacieuses, et qui surprend par sa complexité, entre bonheur idéalisé et désenchantement. À découvrir, jusqu’au 19 juillet 2015.

Lyon. Patrice Giorda

Une peinture autobiographique, où le paysage est un prétexte pour explorer la mémoire de l’artiste, sa quête de l’espace, de la lumière et de la profondeur. Une rétrospective de plus de trente ans de peinture (1983-2015) en une cinquantaine d’œuvres est à découvrir dans une scénographie généreuse qui bénéficie de la lumière et de l’espace du Plateau - l’Hôtel de région à Lyon. Jusqu’au 25 juillet 2015.

Paris. Germaine Krull. Photographe sans frontière et femme libre

En regardant les photographies de Germaine Krull (1897-1985), on est autant impressionné par l’artiste et ses reportages novateurs et audacieux que par la femme, libre, engagée, aventureuse, voyageuse, amoureuse qu’on y découvre…Chacune indissociable de l’autre. Un fabuleux destin à découvrir au musée du Jeu de Paume, jusqu’au 27 septembre 2015.

Paris. Les Clefs d’une passion

Avec quelques œuvres iconiques, comme La Danse de Matisse et Le Cri de Munch prêtés exceptionnellement par les musées qui les conservent jalousement, l’exposition Les Clefs d’une passion est un événement et lance vraiment la Fondation Vuitton, pharaonique vaisseau construit par Frank Gehry. À voir absolument. Jusqu’au 6 juillet 2015.

125e anniversaire de la mort de Van Gogh

En 2015, à l’occasion du 125e anniversaire de la mort de Vincent Van Gogh (1853-1890), de nombreux événements sont organisés en Europe. À Auvers-sur-Oise, où le peintre passa les soixante-dix derniers jours de sa vie, les visiteurs sont invités à se promener dans ses pas et à visiter plusieurs expositions.
À Amsterdam, l’histoire de la vie et de la carrière artistique de Vincent Van Gogh sont désormais le fil rouge du parcours du musée Van Gogh, agrandi depuis septembre 2014 et qui vient de réaménager sa collection permanente, la plus importante au monde de ce peintre iconique.

Venise. Hors de la Biennale

Il faut savoir résister à l’attraction de la Biennale de Venise, s’égarer le long des fondamente, traverser de multiples petits ponts, ou sauter dans un vaporetto. On découvre alors, au fond d’un charmant jardin, à l’étage d’un vieux palazzo, ou dans une église, de l’art qui ravira. Florilège :


Paris. Explorateurs de la création textile D’une incroyable créativité, l’art textile japonais exploite les possibilités infinies offertes par les fibres : fils de soie, de lin et de coton, mais aussi des fibres synthétiques et métalliques, ou encore du papier washi que des créateurs transforment en sculptures, installations ou étoffes. Entre tissage et art contemporain, une trentaine d’artistes japonais exposent à la Maison de la culture du Japon. Jusqu’au 11 juillet 2015.


Paris. Sebastian Brajkovic. Vanishing pointDans son exploration des formes et des matières, le designer néerlandais Sebastian Brajkovic revisite des chaises, confidents et méridiennes XVIIIe siècle de style néo-classique, cherchant toujours à proposer un objet nouveau, futuriste et à trouver la beauté du geste. L’inventivité artistique alliée au savoir-faire d’artisans d’art exceptionnels à découvrir à la Carpenters Workshop Gallery, jusqu’au 29 août.


Lascaux à ParisÀ défaut de pouvoir pénétrer dans la « vraie » grotte de Lascaux en Dordogne (fermée au public pour la préserver), ou de visiter sa copie partielle (Lascaux 2) construite à proximité et avant l’ouverture en juin 2016 d’un nouveau fac-similé complet construit en bas de la colline à Montignac, on peut s’offrir Lascaux l’exposition, encore dénommée Lascaux 3. Cette grande exposition documentaire qui fait le tour du monde depuis 2012 fait étape à Paris jusqu’au 30 août 2015.


Evian. Jacques-Emile BlancheUne rose éclose orne la boutonnière d’un « brillant jeune homme qui semblait poser devant tout Paris sans timidité comme sans bravade… » C’est Proust qui décrit son portrait (le seul) dans Jean Santeuil, effigie aujourd’hui mieux connue que son créateur. Il faut donc se rendre au Palais Lumière d’Évian pour découvrir le peintre et écrivain Jacques-Émile Blanche (1861-1942). Jusqu’au 6 septembre 2015.


Paris. Thé, café ou chocolat ? Cette exposition bonbonnière, présentée de manière intimiste dans quatre petites pièces de l’hôtel particulier du XVIIIe siècle qui abrite le musée Cognacq-Jay, raconte l’histoire de trois boissons exotiques qui déchaînèrent les passions dans la noblesse et la haute bourgeoisie parisienne et changèrent l’art de vivre à la française : le thé, le café et le chocolat. Jusqu’au 27 septembre 2015.


Giverny. Degas, un peintre impressionniste ? Une exposition inédite qui interroge sur la place d’Edgar Degas au sein du mouvement impressionniste, présente un aperçu de toutes les facettes de son œuvre au travers de quatre-vingt peintures, sculptures, pastels, monotypes et dessins, abordant aussi la question du paysage chez Degas, l’aspect le moins connu de son œuvre. À Giverny, du 27 mars au 19 juillet 2015.


Chinon. Jean-Christophe Ballot. L’eau grandeAdepte de la photographie contemplative et toujours à la recherche du temps suspendu, Jean-Christophe Ballot nous plonge dans les crues entre Maine et Loire, un monde à priori paisible et endormi. Jusqu’au 5 juillet 2015. À voir et à boire !

En bref

Première exposition en Chine pour Ai Weiwei.

La Galleria Continua et le Tang Contemporary Art Center, situés dans 798 Art District de Beijing, se partagent le ré-assemblage des 1 500 morceaux d’un temple sacré en bois de l’ère Ming démonté par Ai Weiwei pour ce projet. À l’intérieur des objets usuels, lanternes, becs de théière, tasses à vin. Les autorités chinoises laissent faire. Jusqu’au 16 septembre 2015.

Fac-similé du temple d’Angkor

Le gouvernement du Cambodge a demandé à l’Inde de stopper la construction d’une réplique du temple d’Angkor Vat, principal site touristique et symbole du pays.

Paris. Mutations Une dizaine d’objets d’art emblématiques des collections du musée des Arts décoratifs (hanap, coupe en agate, assiette en faïence, étui à mantille ou siège confident) ont inspiré des créateurs d’aujourd’hui qui ont revisité le répertoire des formes, des techniques et des matières en créant une œuvre spécifique. Des objets parfois surprenants, mais tout aussi exceptionnels que leurs modèles, exposés à leurs côtés et retraçant leur fabrication en vidéo. Une passionnante découverte. Du 27 mars au 5 juillet 2015. www.lesartsdecoratifs.fr Bercy Village. Magnum photos. Histoires de portraits Une plongée dans l’histoire de la photographie du XXe siècle avec ces séries iconiques de trois photographes de l’agence Magnum Photos : Philippe Halsman, Elliott Erwitt et Bruce Gilden. Du 4 juin au 30 août 2015. Saint-Riquier (Somme). Anima/Animal Le Centre Culturel de Rencontre invite 29 artistes contemporains (Gilles Aillaud, Cueco, Françoise Pétrovitch, Jean le Gac, Vladimir Velickovic...) à revisiter l’une des sources les plus stimulantes de la création artistique et de la pensée et propose une réflexion à propos de la place qu’occupent les animaux dans la réalité du monde comme dans notre imaginaire, ainsi que de leur devenir. Leurs 48 œuvres sont réparties dans l’ensemble des espaces de l’Abbaye : l’église abbatiale, les jardins, ainsi que la toute nouvelle salle d’exposition de 800 m2. Abbaye de Saint-Riquier. Du 19 avril au 31 décembre 2015.
www.ccr-abbaye-saint-riquier.fr
Anish Kapoor bouscule Versailles Anish Kapoor, l’artiste qui a investi la nef du Grand Palais en 2011 dans le cadre de Monumenta avec son Léviathan, bouscule l’ordonnance des jardins de Le Nôtre à Versailles ainsi que le Jeu de Paume avec ses installations (Dirty Corner, Sky Mirror, Descension et autre Shooting into the corner) qui font déjà polémique. Le plasticien (né à Bombay en 1954) succède à Lee Ufan en 2014, Giuseppe Penone en 2013 et avant eux Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet et Joana Vasconselos qui s’étaient prêtés au jeu. De juin jusqu’au 1er novembre 2015. Paris. James Rielly. Ty Hyll Dans ses récents dessins et aquarelles, l’artiste britannique (professeur aux Beaux-Arts) exploite des images qui explorent l’étrange, le troublant, la spiritualité, l’humour, la sexualité et l’imagination. Son univers fait de rêveries inquiétantes, d’influences indiennes et de culture populaire britannique s’exprime ici par des aquarelles sur papier tibétain ou chinois où l’impression suave et pâle vient contredire la crudité des images. James Rielly montre également cinq nouvelles animations composées de films courts en boucle construits à partir de ses multiples dessins. Du 5 mai au 17 juillet 2015. Cabinet des dessins Jean Bonna. École des Beaux-Arts. www.beauxartsparis.fr Bretagne. L’Art dans les chapelles. 24e édition Une vingtaine d’artistes contemporains de renommée nationale et internationale sont invités à investir des chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe siècles, dans la région de Pontivy (56). Cette manifestation s’articule autour de la relation entre patrimoine contemporain et patrimoine religieux. Du 3 juillet au 20 septembre 2015. www.artchapelles.com Málaga. Miro sur papier Le Centre Pompidou Málaga consacre sa première exposition temporaire aux œuvres sur papier de Miro, de la période 1960-1978 ; deux décennies de grande liberté créatrice de l’artiste. Du 18 mai au 28 septembre 2015. www.centrepompidou.fr Le Cateau-Cambrésis (59). Geneviève Claisse Un parcours ponctué d’une centaine d’œuvres (peintures, dessins, sculptures) de cette artiste qui se revendique abstraite depuis ses débuts dans les années 1950. Point de départ de ce projet : 12 œuvres considérées comme éclairantes dans son cheminement plastique et offertes par l’artiste au musée Matisse en 1982, 1987 et 1990. Parmi les œuvres qui ont marqué sa production, on retrouve ses peintures développées uniquement à partir des formes élémentaires géométriques : cercle, triangle, carré, suivies bientôt de structures et de formes diagonales, insufflant un dynamisme et une profondeur au plan pictural avec les moyens des plus économiques. Du 18 avril au 20 septembre 2015. Musée Départemental Matisse. www.lenord.fr Paris. Felice Varini Depuis plus de trente ans, cet instigateur d’œuvres hors cadre joue avec notre perception de l’espace. Par des formes simples et colorées, disposées de manière apparemment éclatée, l’artiste crée, à chaque fois, une énigme spatiale. A chacun de trouver le bon point de vue pour la voir et la décrypter. Du 15 avril au 13 septembre 2015.
www.lavillette.com/evenement/felice-varini
Roquebrune-Cap Martin. Villa Eileen Gray Propriété du Conservatoire du Littoral, ce site, baptisé Cap Moderne, est d’une importance capitale dans l’histoire de l’architecture du XX° siècle. Jusqu’alors accessible au public partiellement, le site sera désormais ouvert à partir du 3 mai 2015 pour des visites de la Villa, du Cabanon, des Unités de Camping et du Bar-Restaurant. www.capmoderne.com Vendôme. 1ère édition de la Triennale Un panorama de la création actuelle de la région Centre-Val de Loire avec des œuvres de 25 artistes plasticiens. Du 23 mai au 31 octobre, au musée de Vendôme et au Manège Rochambeau. www.triennale-vendome.fr Vic-sur-Seille. Georges de La Tour : retour à la lumière Rouvert depuis le 28 mars, le musée Georges de la Tour célèbre l’année 2015 qui marque le centenaire de la redécouverte du peintre par l’historien de l’art allemand Hermann Voss. L’exposition s’attache à évoquer les conditions particulières de cette redécouverte, qui n’a cependant pas mis fin au mystère Georges de La Tour.
Du 20 juin au 20 septembre 2015.
www.museumspass.com/fr/Musees/Vic-sur-Seille/Musee-departeme...