Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 04/05/2016

Le livre du mois

Hubert Robert (1733-1808). Un peintre visionnaire.
Bien plus que le peintre de ruines et de paysages dont la postérité a gardé l’image, Hubert Robert fut l’un des plus grands créateurs d’imaginaire poétique du XVIIIe siècle. Le musée du Louvre consacre une grande exposition à cet artiste des Lumières ; ce bel ouvrage en est la mémoire et fera référence. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

François Trocquet. Le paysagiste au stylo à bille.
Depuis qu’il a quitté la peinture pour le dessin en 1999, François Trocquet a couvert des milliers de grands papiers d’œuvres sérielles : arbres, intérieurs, promeneurs, maisons cadrées serrées comme des portraits, paysages sans ligne de fuite, exclusivement au stylo à bille. Reportage.

Coup  de coeur

Paris. Amadeo de Souza-Cardoso (1887-1918). La symphonie des couleurs
Emporté à trente ans par l’épidémie de grippe espagnole, après avoir quitté au début de la Guerre de 14-18 l’avant-garde parisienne dont il faisait partie, Amadeo est tombé dans l’oubli, excepté dans son propre pays, le Portugal. Sa vie fut certes courte, mais intense, son parcours fulgurant et son œuvre construite en dix ans, de 1908 à 1918, exubérante. Jusqu’au 18 juillet 2016.
Lire la suite.

Paul Klee. L’ironie à l’œuvre

Réunissant environ deux cent trente œuvres, cette rétrospective thématique nous invite à redécouvrir l’œuvre de Paul Klee à travers le prisme de l’ironie. Un regard inédit sur cet artiste insaisissable. Réussi ! Du 6 avril au 1er août 2016 au Centre Pompidou. Lire l’article.

Festival Normandie Impressionniste 2016

Du 16 avril au 26 septembre 2016, la troisième édition du festival Normandie Impressionniste fédère 450 événements autour d’une thématique commune : le portrait. Au sens classique du terme mais aussi dans une interprétation plus contemporaine. La programmation étant pléthorique, nous avons retenu six grandes expositions. Suivez le guide.

Paris. Dans l’atelier. L’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons

Presque un voyage initiatique. Une exposition foisonnante et passionnante ! En 400 photographies et quelques peintures et vidéos présentées en un accrochage thématique, vous pénétrez sans effraction dans le royaume sacré de la création picturale, en présence des artistes, ou en leur absence, en noir et blanc au 19ème siècle, ou en couleur par la suite. Jusqu’au 17 juillet 2016.
Reportage.

Montpellier. Carole Benzaken. "Yod"

Dans l’espace à la fois monumental et intime du Carré Sainte-Anne, église néogothique désacralisée au cœur de Montpellier, l’œuvre de Carole Benzaken, inspirée notamment du livre biblique et prophétique d’Ézéchiel, joue avec la lumière des lieux et avec les mots de la tradition, tout en croisant les disciplines : peinture, photo, vidéo, installation. Entre l’intime et l’universel. Jusqu’au 22 mai 2016. Lire l’article.

Paris. Gérard Fromanger

Au nom de Gérard Fromanger est attachée une série de motifs, de figures et d’événements : Mai 68, des silhouettes rouges, des passants dans la ville, le jeu des couleurs, l’amitié de Jacques Prévert, Jean-Luc Godard, Michel Foucault…À retrouver dans 50 œuvres exposées au Centre Pompidou, jusqu’au 16 mai 2016. En savoir plus.

Martigny. Zao Wou-Ki

Avec près de 80 œuvres, l’exposition Zao Wou-Ki (1920-2013) à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny (Suisse) propose une rétrospective du travail du peintre français d’origine chinoise qui a dialogué avec Paul Klee avant de se confronter au mystère de la nature et des éléments, peignant l’invisible avec de grandes flaques de couleurs jubilatoires. Jusqu’au 12 juin 2016.

Londres. Botticelli réinventé

La Vénus de Sandro Botticelli (1445-1510) a inspiré des centaines d’artistes à travers le monde. Le Victoria & Albert Museum met en scène les œuvres du talentueux florentin et l’engouement dont son œuvre fétiche fait toujours l’objet aujourd’hui. Pour rien au monde on n’aurait voulu manquer cette exposition. Jusqu’au 3 juillet 2016. Reportage.


Paris. Jardins d’Orient. De l’Alhambra au Taj MahalL’Institut du monde arabe propose un beau voyage dans le temps et l’espace des jardins arabo-islamiques et, au-delà, des jardins moghols et hispano-mauresques. Un voyage qui commence par un jardin éphémère de roses, d’orangers, de palmiers et de jasmins.
Jusqu’au 25 septembre 2016.


Paris. Daido Moriyama et Fernell FrancoDeux villes du monde sont à l’affiche de la Fondation Cartier : Tokyo photographiée en couleur, entre 2008 et 2015 par le Japonais Daido Moriyama et Cali (Colombie), photographiée en noir et blanc par le Colombien Fernell Franco, entre 1970 et 1996. Loin des clichés touristiques. Jusqu’au 5 juin 2016. Reportage.


Aubagne. Hans HartungHans Hartung, pionnier de l’abstraction lyrique fut aussi légionnaire. Une double exposition évoque cette partie intense de sa vie et son œuvre audacieuse au musée de la Légion étrangère et au Centre d’art des Pénitents Noirs à Aubagne, en collaboration avec la fondation Hartung-Bergman et le musée d’art moderne de la Ville de Paris. Jusqu’au 28 août 2016. Reportage.


Paris. Albert Marquet. Peintre du temps suspenduAvec une obsession du paysage et une attirance pour l’eau, Albert Marquet (1875-1947) a peint des ports, des plages et des bords de rivières, avec une certaine mélancolie. Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris consacre une rétrospective à cet artiste grand voyageur à l’esprit indépendant et résistant. Jusqu’au 21 août 2016. En savoir plus.


Colmar. Le nouvel UnterlindenÉcrin de chefs-d’œuvre de la Renaissance, dont le fabuleux retable d’Issenheim, le nouveau musée Unterlinden de Colmar, agrandi et rénové par les architectes Herzog & de Meuron, met en valeur la richesse de ses collections encyclopédiques et redonne toute sa place à l’art moderne. À voir absolument. Reportage.


Paris. Seydou KeïtaLoin des stéréotypes, des photos codifiées à vocation anthropologique prises lors de la période coloniale, le photographe malien Seydou Keïta (c. 1921-2001) nous offre 300 photos en noir et blanc, prises de 1949 à 1962. Des portraits, à la demande de la classe moyenne de Bamako, capitale du Mali. Jusqu’au 11 juillet 2016. Suite de l’article.


Issoudun. Seguí, la peinture en miroirsLe musée de l’Hospice Saint-Roch met à l’honneur l’artiste argentin Antonio Seguí (né en 1934 à Córdoba) et sa comédie humaine faussement naïve, pleine de sous-entendus, en privilégiant son œuvre gravé, depuis ses premières estampes des années 50 jusqu’à ses dernières gravures au carborundum réalisées en 2015. Jusqu’au 22 mai 2016. Lire l’article.

En bref

La Nuit Européenne des musées

Le 21 mai, profitez d’animations inédites et spectaculaires : visites théâtralisées, illuminations, ateliers créatifs... http://nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr/

La collection Pinault à la Bourse du Commerce de Paris

Anne Hidalgo et François Pinault ont annoncé mercredi 27 avril 2016 la création à la Bourse de Commerce d’un site parisien permanent de présentation de la collection Pinault. Ce nouveau musée devrait ouvrir fin 2018.

Eva Jospin au Louvre

Du 12 avril au 28 août 2016, le musée du Louvre accueille l’artiste Eva Jospin au sein de sa cour carrée avec Panorama, une architecture de miroirs qui reflète les façades du palais.

Paris. Les artistes de Montmartre, de Steinlein à Satie (1870-1910) Le romantique et bucolique musée de Montmartre présente les œuvres de plus de vingt artistes qui ont vécu à Montmartre et y ont développé leur art de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, tels : Henri Martin, Fernand Pelez, Eugène Carrière, Steinlen, Bonnard, Emile Bernard ou Henri de Toulouse-Lautrec. Elles voisinent avec celles d’artistes du XXe siècle, tels Valadon, Utrillo, Utter, Max Jacob, Picasso, Kupka, ou encore Amadeo Modigliani. Un parcours de 160 œuvres qui fait revivre la butte au temps de « la bande à Picasso » et du célèbre Bateau-Lavoir. Du 15 avril au 25 septembre 2016. Musée de Montmartre. www.museedemontmartre.fr Magny-les-Hameaux (Yvelines). Rosa Bonheur et sa famille. Trois générations d’artistes Auguste Bonheur (1824-1884) avait racheté l’ancien presbytère de Magny-les-Hameaux, aménagé quelques années auparavant en atelier par le peintre paysagiste et animalier Brascassat. C’est là que les frères et sœurs de Rosa Bonheur, Auguste, Isidore et Juliette, produisirent une œuvre importante, tant peinte que sculptée.
Musée national de Port-Royal des Champs. Du 7 avril au 25 juillet 2016. Rens. au 01 39 30 72 72 ou www.port-royal-des-champs.eu
Paris. La Franc-maçonnerie La BnF, qui conserve l’un des plus importants fonds maçonniques au monde, consacre une exposition à la franc-maçonnerie française en partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie. Plus de 450 pièces sont présentées, certaines encore jamais montrées, issues des collections de la Bibliothèque mais aussi des principales obédiences françaises ou de prêts étrangers exceptionnels.
Du 12 avril au 24 juillet 2016. BnF François Mitterrand – galerie 2.
Réinventer Paris Cette exposition présente les lauréats, les 74 finalistes et les 358 projets soumis par les équipes pluridisciplinaires ayant participé à l’appel à projets urbains innovants, première mondiale pour imaginer et construire autrement la ville de demain. Jusqu’au 8 mai 2016. Pavillon de l’Arsenal. http://www.pavillon-arsenal.com/fr/expositions/10317-dernier... Paris. Araki, rétrospective Figure incontournable de la photographie contemporaine japonaise, Nobuyoshi Araki est fasciné par les femmes, le sexe et la mort. Cette exposition retrace cinquante années de son travail en plus de 400 photographies. Musée Guimet. Du 13 avril au 5 septembre 2016. www.guimet.fr Paris. Les Hugo. Une famille d’artistes Chez les Hugo, on n’est pas seulement écrivain, mais aussi artiste depuis 5 générations : Victor, décorateur, Adèle, dessinatrice, François-Victor, caricaturiste, Charles, photographe, Adèle fille musicienne, Léopold mathématicien , Georges, Jean, peintres, Marie, peintre, Jean-Baptiste, photographe. Du 13 avril au 18 septembre 2016.
www.maisonvictorhugo.paris.fr
Troyes. Une modernité hollandaise Cette exposition met en lumière les écoles hollandaises de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle : depuis les écoles de la Haye, d’Amsterdam et de Laren jusqu’aux mouvements d’avant-gardes néerlandais : expressionnismes, et abstraction géométrique dans la lignée de De Stijl. Près d’une centaine œuvres - peintures, dessins et sculptures - issue de la collection Anna et William Henry Jr Singer. Musée d’art moderne. Du 28 avril au 28 août 2016. www.musees-troyes.com E-1027. La Villa d’Eileen Gray et Jean Badovivi (1927-1929) Pour la deuxième année consécutive, le site -baptisé Cap Moderne- s’ouvre au public à partir du 1er mai 2016 pour des visites de la Villa, du Cabanon, des Unités de Camping, du Bar-Restaurant et pour la première fois de l’atelier de Le Corbusier, petit bâti à proximité du Cabanon. www.capmoderne.com Rabat. Giacometti Première rétrospective Giacometti en Afrique, plus précisément au Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain. L’installation thématique et chronologique de 40 sculptures, 19 peintures et 30 dessins comprendra œuvres iconiques (“L’homme qui marche”, “La boule suspendue”) et œuvres originales ou plâtres peints peu connus. Du 20 avril au 4 septembre 2016. www.museemohammed6.ma Amsterdam. Les maîtres espagnols Soixante chefs-d’œuvre des Maîtres espagnols du Siècle d’Or (El Greco, Ribera, Zurbaran, Vélazquez, Murillo et Goya, issus de la collection de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Parmi eux : Les apôtres Pierre et Paul du Greco, L’Immaculée conception de Murillo et le Portrait de l’actrice Antonia Zárate (1810–11) de Goya. Une sélection complétée par des tableaux de leurs suiveurs, dont Picasso. Du 28 novembre 2015 au 29 mai 2016. Musée de l’Hermitage. www.hermitage.nl L’oreille de Van Gogh...à New York Symbolisée par une piscine bleue avec échelle et plongeoir, elle a été plantée verticalement entre la Fifth Avenue et Rockefeller Center à New York, par ses concepteurs, le collectif Elmgreen & Dragset. À voir, jour et nuit, jusqu’au 3 juin 2016. Caudebec-en-Caux. Ouverture du MuséoSeine Le musée de la marine de Seine disparait pour laisser la place à un nouveau bâtiment ouvert sur le fleuve et à une scénographie entièrement renouvelée pour raconter l’histoire de la Basse-Seine, de ses hommes et de ses paysages. Ouverture le 30 avril 2016. www.museoseine.fr Paris. Internationales Graphiques / Collections d’affiches politiques 1970-1990 Avec près de 170 pièces, l’exposition dresse un panorama de la production foisonnante d’affiches politiques et culturelles au cours de deux décennies et donne à voir une histoire des engagements et des grandes luttes de l’époque par le prisme de la création graphique, notamment en Pologne, à Cuba, aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. Hôtel national des Invalides.
Du 17 février au 29 mai 2016. www.bdic.fr
Paris. Musée Albert Kahn L’ancienne propriété du banquier-humaniste créateur des Archives de la planète accueillera en 2018 un nouveau bâtiment à l’emplacement de l’actuel musée et sur l’ensemble du site, les édifices historiques seront restaurés. Ces travaux se déploient en 3 phases. La première se déroule de janvier à septembre 2016 avec le début de la construction du nouveau bâtiment, la restauration de la salle des plaques et de l’actuelle salle de conférence. Des visites-conférences, organisées mensuellement, présentent le chantier de restauration en cours des maisons japonaises. http://albert-kahn.hauts-de-seine.fr Chagall et la Musique L’exposition Chagall et la Musique, présentée à Roubaix du 24 octobre 2015 au 31 janvier 2016 est maintenant à Nice, au Musée national Marc Chagall (5 mars - 13 juin 2016), dans une version resserrée.
Les Carrières de Lumières (Les Baux-de-Provence), présentent Chagall, songes d’une nuit d’été, une exposition multimédia projetée sur les 4000m² des Carrières. Durée du spectacle 40 minutes. Du 4 mars 2016 au 8 janvier 2017. http://carrieres-lumieres.com