L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Gaetano Pesce. Réinventer le monde sensible

Gaetano Pesce occupe depuis près de cinquante ans une position originale dans l’architecture et l’art du design. Toute sa vie, cet architecte, peintre, designer, sculpteur et philosophe italien (né en 1939 à La Spezia, près de Venise) a voulu faire accepter l’idée que l’art possède aussi une dimension pratique, utile et pragmatique. Conciliant la série industrielle avec la création de pièces uniques, il a donc cherché à gommer la frontière entre le design et l’art contemporain (« Je ne vois pas de différence entre le design et l’art », répète-t-il), réinventant la forme de nombreux bâtiments et objets du quotidien, tout en repensant leur mode de fabrication technique et l’usage des matériaux de synthèse.
En 1959, il participe à Padoue à la formation du groupe N, des jeunes architectes et designers rêvant d’inventer une forme artistique propre au service du public, loin de l’élitisme. En 1969, il crée l’une de ses œuvres les plus importantes le fauteuil UP, appelée aussi La Mama, parce qu’elle évoque une femme -aux rondeurs très felliniennes-, attachée à un boulet. Avec cette œuvre « féministe » (selon les convictions de Pesce qui dénonce ici la femme traitée comme prisonnière), aux formes anthropomorphes et à l’esprit du Pop art, le designer accède à une renommée internationale.
Depuis, naviguant entre Milan, Paris et New York, le fringant Pesce ne cesse d’inventer des formes, des usages et des matières nouvelles, pour des lampes, des chaises, des bijoux, des lustres ou des maisons. Il aime les objets utiles, les imperfections sources de beauté, l’erreur qui peut être une sorte de chance, l’asymétrie, l’hybridation (comme ses fauteuils Feltri en feutre, à cheval entre le vêtement et le meuble), la couleur (son héritage vénitien), le confort et les formes organiques (son fauteuil UP dans lequel on peut se lover en témoigne) et la gastronomie italienne ! Son fauteuil Sensa Fine Unica, créé en 2010 ressemble à une montagne de spaghetti (en PVC coloré), et il a aussi créé un Vase Spaghetti en résine de polyuréthane (édition Fish Design, 2016).
Fruit d’une année d’entretiens avec Philippe Garnier, cet ouvrage en forme d’abécédaire révèle le parcours et la pensée de ce designer militant, piquant et cultivé.
Catherine Rigollet

Édition Buchet-Chastel
Entretien avec Philippe Garnier
Collection « Entretiens »
19 janvier 2017
232 p.,19 ill.
19€