Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Art Strikes Back ! > Art Strikes Back !

Art Strikes Back !

lundi 25 janvier 2016, par cath

Du 20 novembre 2015 au 28 mars 2016
Fundació Gaspar
Carrer Montada, 25
Barcelone, Espagne
Tel : + 34 938 87 42 48
Entrée libre pour le moment
Du mardi au dimanche, de 10h à 20h
Nocturne le samedi jusqu’à 21h30
www.fundaciogaspar.org

À une coudée du Musée Picasso, au cœur du Barrio Gótico de Barcelone, s’est ouvert un nouvel espace dédié à l’art contemporain. La Fundació Gaspar s’est installée dans un palais gothique du 15ème siècle, occupé par la Galerie Maeght jusqu’en 2012. Son exposition inaugurale (pourquoi ce titre anglais ?) rassemble, en collaboration avec la galerie londonienne Hauser & Wirth, un petit nombre d’œuvres – une par artiste – souvent signées par des stars de l’art contemporain international.

Dans les belles pièces immaculées, encore bien vides, se succèdent une toile abstraite de Dieter Roth, une sculpture en bronze peint de la série Echo de Louise Bourgeois, une œuvre triptyque papier sur papier de Mira Schendel, une Cène de Christophe Schlingensief, une œuvre plus que minimaliste de Martin Creed (un gigantesque X rouge peint du mur au plafond), entre autres. On n’a pas eu envie de s’arrêter devant une vidéo de Paul McCarthy. Un choix judicieux si l’on en juge par le descriptif, lu sur le site d’ArtForum, qu’en donne le critique d’art Martin Herbert : « un idiot qui officie pour lui-même, sous un masque grimaçant ridicule, cachant son sexe entre ses jambes ou l’étirant au maximum, brandissant des ciseaux, taillant ses poils pubiens... »
À peine plus correcte, une série de délicates empreintes bleues d’un pénis (le sien ?) par Subodh Gupta, dans le style des anthropométries de Klein.

Le tour est rapidement fait. On attend avec impatience la prochaine exposition dédiée à Anthony McCall, magicien du rayon lumineux, avant de porter un jugement.

Elisabeth Hopkins

Visuel : Christophe Schlingensief, Last Supper, 2007 (Courtoisie de Fundació Gaspar)