Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 20/09/2018

Le livre du mois

Country life. Chefs-d’œuvre de la collection Mellon.
Tout en racontant l’histoire de la collection réunie par le milliardaire américain Paul Mellon (1907-1999), ce catalogue présente l’ensemble des 41 tableaux appartenant à la collection Mellon du Virginia Museum of Fine Arts exposé au musée de la Chasse et de la Nature (du 4 septembre au 2 décembre 2018). Des œuvres de Delacroix, van Dongen, Dufy, Monet, Morisot, Caillebotte, Stubbs, Degas, Bonnard, etc. Lire l’article.

L'artiste du mois

Sophie Théodose - Enlumineur contemporain
Depuis une quinzaine d’années, cette anticonformiste de l’enluminure s’est plongée avec la rigueur d’un moine, mais l’exaltation et la détermination d’une rebelle à l’orthodoxie dans cet art unique que le Moyen Âge nous a légué. Avec une idée derrière la tête : le renouveler… sans le trahir. Reportage.

Coup  de coeur

Giacometti. Entre tradition et avant-gardeAu fil d’un parcours riche d’une cinquantaine de sculptures de Giacometti mises en parallèle avec celles des grands noms de la sculpture classique et moderne, tels Bourdelle, Maillol, Rodin, Richier, Lipchitz, Zadkine, l’exposition raconte l’évolution du style de l’artiste suisse depuis ses premières œuvres de jeunesse et met en lumière ses sources d’inspiration. Clair et passionnant. Jusqu’au 20 janvier 2019 au musée Maillol.

La Beauté des Lignes. Chefs d’œuvre de la collection Gilman et Gonzalez-Falla

Une sélection de 126 chefs-d’œuvre de l’histoire de la photographie issus de la collection exceptionnelle du couple américain Sondra Gilman et Celso Gonzalez-Falla. Cette formidable collection vaut bien une expédition à la propriété Caillebotte avec sa maison restaurée à la mode des années 1860 et 70, quand la famille du peintre y habita, son parc, ses “fabriques” et ses bords de Yerres, si chers à Caillebotte. Jusqu’au 2 décembre 2018..

Collections Privées : un voyage des Impressionnistes aux Fauves

Soixante-deux peintures, dessins et sculptures conservés en mains privées (Europe, États-Unis, Amérique latine) et dont une importante partie n’a jamais ou rarement été vue à Paris, composent un itinéraire pictural, de Monet à Matisse.
Au musée Marmottan-Monet. Paris. Jusqu’au 10 février 2019.

Carte blanche à Kim Chong-hak

Très populaire en Corée, ce peintre surnommé « le peintre des quatre saisons » affirme sa peinture figurative de fleurs et son goût pour la couleur. Une œuvre aux accents lyriques, à l’opposé de la création contemporaine coréenne, de l’abstraction et du monochrome. Une peinture pastorale bienvenue pour les citadins de l’été. Au Musée Guimet, jusqu’au 1er octobre 2018.

Henri-Edmond Cross. Peindre le bonheur

Cette rétrospective de près de 110 œuvres, peintures, dessins et aquarelles fait redécouvrir cet artiste néo-impressionniste, coloriste d’une grande sensibilité qui a trouvé dans le Midi Méditerranéen son idéal de beauté du paysage et de vie en harmonie avec la nature. On se laisse volontiers séduire. Jusqu’au 4 novembre 2018 au musée des impressionnistes à Giverny (Eure).

Franz West

Trash, subversif, coloré, sarcastique et foisonnant, l’œuvre du très méconnu en France artiste viennois Franz West (1947–2012) en déroutera plus d’un ! Mais cet autodidacte cultivé, écrivain, excellent dessinateur, affichiste, sculpteur, performeur, designer d’œuvres-meubles en métal recyclé d’une réelle inventivité mérite d’être découvert.
Centre Pompidou, jusqu’au 10 décembre 2018.

Zao Wou-Ki. L’espace est silence

Depuis l’éblouissante rétrospective à la Fondation Gianadda à Martigny (Suisse) fin 2015, on n’avait pas revu autant d’œuvres de Zao Wou-ki (1920-2013) réunies. En quatre grandes salles et une quarantaine d’œuvres, l’exposition que lui consacre le musée d’art moderne de la Ville de Paris prend le parti de privilégier les grandes compositions abstraites qui vont du milieu des années 1950 aux derniers grands tableaux. Jusqu’au 6 janvier 2019.


Picasso. Chefs d’oeuvre ! Quel sens a la notion de chef-d’œuvre pour Pablo Picasso ? Dans cette vertigineuse « relecture » de l’œuvre picassienne, qui ne peut manquer d’impressionner même ceux qui ne manqueront pas de dire « Encore Picasso ! », on se délecte aussi des photos de Dora Maar, Brassaï ou Duncan, ces documents précieux qui font aussi partie de l’œuvre et peut-être aussi de la « fabrication » du chef-d’œuvre. Musée Picasso. Paris. Jusqu’au 13 janvier 2019. Lire l’article.


Le groupe japonais Gutaï chez SoulagesPierre Soulages (né à Rodez en 1919) entretient une longue et riche relation avec le Japon et l’esthétique de ce pays. Il n’est donc pas surprenant de découvrir dans son musée de Rodez une exposition consacrée au groupe Gutaï ; une quarantaine d’artistes japonais – dont de nombreuses femmes- ayant décidé au début des années 1950 de faire table rase du passé et de se lancer dans l’art informel, en s’inspirant des avant-gardes occidentales. Jusqu’au 4 novembre 2018. Rodez. Reportage.


Soulages. Une rétrospective à la Fondation GianaddaSi l’on est loin de la magistrale rétrospective pour les 90 ans de Soulages au Centre Pompidou en 2009-2010, toutes les techniques de l’artiste sont bien représentées et on découvre des œuvres récentes. Jusqu’au 25 novembre 2018. Martigny (Suisse). En savoir plus.


Sabine Weiss. Les villes, la rue, l’autreL’humain est toujours dans l’objectif de la photographe Sabine Weiss (née en 1924). L’exposition présentée au Centre Pompidou se concentre sur la période 1945-1960, celle de l’immédiate après-guerre. Des instantanés de vie, pris sur le vif et chargés en émotion. Entrée libre jusqu’au 15 octobre 2018.


L’ornement est un crimeL’ornement fait débat depuis l’Antiquité. Platon déjà le dénonce comme inutile, imitateur et trompeur et s’en prend même à l’objet d’art qui n’aurait pas plus de valeur qu’une ombre ou un reflet. On frise déjà la criminalité ! Volontiers provocateur, le titre de l’exposition organisée par la Cité du design et le MAMC+ (Musée d’art moderne et contemporain) de Saint-Etienne Métropole réactive le débat en s’intéressant aux soixante années durant lesquelles l’ornement fut frappé d’interdit dans la production artistique, de 1910 à 1970. Passionnant. Jusqu’au 6 janvier 2019.


Tissage-Tressage : quand la sculpture défile La Fondation Villa Datris explore les différents modes d’expression de la sculpture contemporaine à travers l’art textile, le tissage et le tressage, en présentant 106 œuvres de 74 artistes (d’Abakanowicz à Vasconcelos en passant par Bloch, Cueco, Hyber, Messager, Shiota, Tayou), avec une large place faite aux femmes, et des productions in situ, en symbiose avec le jardin. Jusqu’au 1er novembre 2018. L’Isle-sur-la-Sorgue.

En bref

La MEP (Maison européenne de la photographie) ferme

temporairement pour travaux, d’août à octobre 2018.

La Fondation Henri Cartier-Bresson déménage

Elle quitte l’Impasse Lebouis dans le 14e arrondissement et emménage au 79 rue des Archives en octobre 2018.

Paris. Ben Ami Koller Pour cette deuxième exposition collective célébrant ses 30 ans, la galerie Marie Vitoux met à l’honneur des figures "historiques" avec notamment Ben-Ami Koller, mais aussi Jean Rustin ou encore Vladimir Velickovic. Du 20 septembre au 17 novembre 2018. www.galeriemarievitoux.jimdo.com Le coffre-reliquaire d’Héloïse et Abélard entre dans les collections des Beaux-Arts de Paris. Acquis grâce au mécénat du groupe Kering, cet ensemble qui contient quelques reliques des deux amants et leur correspondance abondante, symbole de l’amour courtois au XIIe siècle, sera exposé aux Beaux-Arts, 14 rue Bonaparte Paris 6e, du 24 septembre au 24 octobre 2018, les lundis, mercredis et vendredis de 13h à 17h30 en accès libre. Meaux. Familles à l’épreuve de la guerre La guerre a bouleversé les familles françaises. Comment les enfants vivaient la séparation avec leur père ? Comment les soldats communiquaient avec leurs familles pendant les longs mois de séparation ? Comment gérer la famille, la boutique, la ferme durant l’absence ? Comment se remettre de la perte d’un père ou d’un mari ? Comment aussi gérer le retour ? Plus de 300 archives nous font entrer dans l’intimité de la vie de famille en 14-18 : objets familiers, photographies, costumes, uniformes, œuvres graphiques, sculptures, et surtout échanges épistolaires. L’organisation du service postal aux armées en secteurs postaux a permis d’acheminer avec régularité 600 000 lettres et 40 000 paquets par jour ! Une expo passionnante et émouvante. Accessible à tous. Du 2 juin au 2 décembre 2018. Musée de la Grande Guerre.
https://www.lagoradesarts.fr/-Musee-de-la-Grande-Guerre-Meaux-.html
Camille et Paul Claudel : conversation Le musée Camille Claudel présente sa première exposition temporaire consacrée aux dialogues artistiques de Camille et Paul Claudel, à l’occasion des 150 ans de la naissance de l’écrivain. Du 29 septembre 2018 au 13 janvier 2019. En savoir plus. Sars-Poterie : Fusion de Zembok « Fusion », nouvelle création originale et monumentale d’Udo Zembok est à découvrir à partir du 15 septembre à 15h au MusVerre, à Sars-Poteries. Cette œuvre vient habiller de manière pérenne l’entrée du musée. Paris. Caricatures : Victor Hugo à la Une La Maison de Victor Hugo présente pour la première fois son fonds de caricatures sur Victor Hugo, sans doute l’homme le plus caricaturé du XIXe siècle. Cette exposition permet de suivre l’évolution de l’image publique de l’homme politique au travers de ses engagements et de rendre hommage aux caricatures (Daumier, Gustave Doré, Gill). Du 13 septembre 2018 au 6 janvier 2019. www.maisonvictorhugo.paris.fr Hiroshi Sugimoto à Versailles Deuxième artiste japonais invité à présenter ses œuvres au Château de Versailles, le photographe Hiroshi Sugimoto venu à l’architecture et aux arts vivants sur le tard, présentera photographies et projets architecturaux dans les jardins du Trianon. Du 16 octobre 2018 au 20 janvier 2019. Beauvais. Des trésors céramiques. Sauvée de l’incendie en 1940, la collection de céramiques du MUDO (musée de l’Oise) compte parmi les collections majeures en France. Le musée dévoile quelques-uns de ses trésors du 9e siècle à nos jours, présentés dans la magnifique salle sous-charpente du 16e siècle. Entrée gratuite, tous les jours sauf le mardi, de 11h à 18h, à partir du 15 septembre 2018. www.mudo.oise.fr Monaco. « Tom Wesselmann, la promesse du bonheur ». Un titre stendhalien pour la présentation de 25 peintures, dessins et sculptures réalisés entre 1963 et 1993 par l’artiste Pop (1931-2004), spécialiste des représentations aussi colorées que glacées de la beauté et de l’érotisme féminins. NMNM Villa Paloma, jusqu’au 6 janvier 2019. www.nmnm.mc Vente d’un monumental Zao-Wou-Ki À Hong-Kong, Sotheby’s offrira aux enchères le 30 septembre un triptyque monumental de Zao-Wou-Ki, Juin-Octobre 1985. Commissionné par l’architecte I.M. Pei, il décora l’immense lobby de Raffles City à Singapour pendant une vingtaine d’années. Estimation : 45 millions de dollars.