L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Des portraits d’artistes contemporains, des interviews de personnalités du monde de l’art, des reportages."
spacer

La galerie d'Agora

Sophie Théodose. Enlumineur contemporain

Dans l'atelier de Sophie Théodose
En Mai
La palette de Sophie Théodose
Alcyonaire
Frise Physalis
Nage verticale
Arbre de vie
BB Black
Entrelacs
Suspension LUM
Les Heures de Marguerite
Sophie Théodose

Le fin pinceau en poils de martre glisse sur le parchemin en peau de chèvre, traçant avec délicatesse la nervure noire d’une feuille. Minutie, patience et longueur de temps. Passionnée par la fraîcheur et le côté instinctif de l’art roman et l’univers de l’enluminure, c’est en copiant des œuvres médiévales, notamment Les Heures d’Anne de Bretagne illustrées par Jean Bourdichon (15e siècle) que Sophie Théodose s’est imprégnée des normes de cet art séculaire. Depuis une quinzaine d’années, ayant tiré un trait sur son passage par le stylisme et le monde de la mode et de la haute couture, elle s’est plongée avec la rigueur d’un moine, mais l’exaltation et la détermination d’une rebelle à l’orthodoxie dans cet art unique que le Moyen Âge nous a légué. Avec une idée derrière la tête : le renouveler… sans le trahir.

Après une formation auprès de Benoît Cazelles, maître enlumineur à Lisieux, c’est à Saint-Germain-en-Laye que cette brune quinqua a installé son atelier, en commençant par créer des enluminures dans le respect des traditions des codex : sur parchemin avec feuilles d’or, gouaches avec gomme arabique ou pigments naturels mêlés à du fiel de bœuf pour « accrocher la peau » et cernes noires, mais très vite en cherchant d’autres pistes, plus contemporaines. Par la forme déjà, en glissant les parchemins enluminés dans des vases transparents plutôt que de les encadrer, en les posant en triptyques sur de grands panneaux de bois, tels des paravents japonisants, en les roulant et les assemblant comme une flûte de pan, allant même jusqu’à y glisser des leds pour les éclairer de l’intérieur. Une mise en lumière clin d’œil à l’étymologie même de l’enluminure issue du latin illuminare.

Anticonformiste de l’enluminure, Sophie Théodose délaisse parfois le parchemin pour créer des enluminures sur des « galets » en stuc, ce mélange de poudre de marbre et de plâtre fin amalgamés par la colle de peau. Le stuc recréant par sa douceur « la sensualité du contact du parchemin ». S’affranchissant une fois encore de l’enluminure médiévale décorant ou illustrant un manuscrit, et souvent associée par sa taille à la miniature persane, c’est sur des parchemins de grandes tailles ou des galets monumentaux d’un mètre de long qu’elle peint aussi, n’hésitant pas à les suspendre, les rendant légers comme des nuages.

Si les références au vocabulaire de formes médiévales restent très présentes chez Sophie Théodose, comme cette grande lettrine F formée de rubans de pierre, ou ce sublime paon bleu bien nommé Mon Léon pour son cri caractéristique, fleurs et oiseaux laissent de plus en plus souvent place à d’autres univers. Ainsi l’eau, comme en témoigne ce galet marbré et veiné de brun, décoré d’étoiles de mer (BB Black) ou encore la forêt primaire australienne qui lui a inspiré un luxuriant végétal aux trois couleurs or, bleu turquoise et orange. Autant de nouvelles pistes qu’elle explore avec gourmandise.

Catherine Rigollet
Portraits : Lionel Pagès (septembre-octobre 2018)
Photos des œuvres : © Laurent Gaignerot et D.R

Dans l'atelier de Sophie Théodose Agrandir l'image (pop up)

En Mai Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

La palette de Sophie Théodose Agrandir l'image (pop up)

Alcyonaire Agrandir l'image (pop up)

Frise Physalis Agrandir l'image (pop up)

Nage verticale Agrandir l'image (pop up)

Arbre de vie Agrandir l'image (pop up)

BB Black Agrandir l'image (pop up)

Entrelacs Agrandir l'image (pop up)

Suspension LUM Agrandir l'image (pop up)

Les Heures de Marguerite Agrandir l'image (pop up)

Sophie Théodose Agrandir l'image (pop up)


Atelier : 11 rue Saint-Jacques
78100 Saint-Germain-en-Laye
Tel. 06 09 89 33 22
sth sophietheodose.fr
www.sophietheodose.fr
 
Sophie Théodose est membre depuis 2009 des Ateliers Art de France (syndicat professionnel des métiers d’art qui fédère plus de 6000 artisans d’art, artistes et manufactures d’art à travers l’Hexagone et organisateur de deux salons professionnels : le Salon du Patrimoine et le salon Maison & Objet)
 
Actualité :
- Participe au Salon du Patrimoine, du 25 au 28 octobre 2018.
- Lauréate du Concours Ateliers d’Art de France 2018 (section Ile de France / Patrimoine), son œuvre, "Les Heures de Marguerite" (une grande enluminure décorée d’un paon) est exposée, du 25 septembre au 20 octobre 2018, à l’Atelier, 55 avenue Daumesnil 75012.
 
Légende des œuvres, avec par ordre : En mai, 2015, feuilles d’or sur mordant et assiette, encre et gouaches extra-fines sur parchemin de chèvre. Diamètre : 20 cm. Alcyonaire, Panneau enluminé à suspendre. Feuilles d’or sur mordant, encre et gouaches extra-fines, sur gainage de parchemin de chèvre). 120 x 40 cm. Frise Physalis, parchemin enluminé. Nage verticale, parchemin enluminé dans vases. Arbre de vie, stuc enluminé. BB Black, stuc enluminé. Entrelacs PM149, polyptyque, parchemin enluminé. Suspension LUM 151, parchemin enluminé. Les Heures de Marguerite (photo N. Vercellino).