Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > De Zurbaran à Rothko. Collection Alicia Koplowitz > De Zurbaran à Rothko. Collection Alicia Koplowitz

De Zurbaran à Rothko. Collection Alicia Koplowitz

dimanche 12 mars 2017

Du 3 mars au 10 juillet 2017
Musée Jacquemart-André
158 boulevard Haussmann
75008 Paris
Ouvert tous les jours
Nocturne le lundi jusqu’à 20h30
Entrée : 13,50€
www.musee-jacquemart-andre.com

Quelques jours avant la Journée internationale des droits des femmes (8 mars), s’est ouverte l’exposition d’une partie de la collection de Alicia Klopowitz, femme de finances espagnole. Une cinquantaine de toiles et de sculptures – de Goya à Miquel Barceló – des thèmes, styles et techniques choisis au gré des émotions esthétiques de la collectionneuse.

Éclectisme à coup sûr dans les choix, que les petites salles du musée permettent de bien mettre en valeur. On passe des Espagnols des 17ème et 18ème siècles (insolite Attaque de la diligence, 1786-7 de Goya, où la violence de la scène est minimisée par un paysage occupant les deux tiers de la toile) aux Italiens très prisés par la cour et les collectionneurs, tel Tiepolo et ses fils. Changement d’époque avec un bond dans la modernité européenne et bien sûr espagnole (Picasso, Gris). Les portraits féminins sont à l’honneur avec Van Dongen, Toulouse-Lautrec et Modigliani, alors que dans les dernières salles, en écho à des sculptures de Bourgeois (Spider III, 1998) González, Giacometti et Richier, la matérialité de la peinture contemporaine, abstraite ou figurative, se fait plus intensive en particulier avec deux toiles monumentales africaines de Barceló (Lac jaune, 1990 et Kula Be Ba Kan, 1991).
Un vaste éventail d’œuvres s’ouvrant sur plusieurs siècles, rarement plus d’une œuvre par artiste, on sent une personnalité qui privilégie l’éclectisme et le coup de cœur.

Est-ce le format chronologique de l’exposition, les regroupements évidents, l’absence d’un ou deux tableaux stars ? On quitte l’exposition, satisfait de ce dialogue avec quelques belles œuvres, mais pas réellement passionné.

Elisabeth Hopkins

- Catalogue 176 pages, illustrations de l’ensemble des œuvres représentées, 32€

Miquel Barceló, Kula Be Ba Kan, 1991, technique mixte sur toile, 200 x 200 cm © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital © ADAGP, Paris, 2017.
Pablo Picasso, Tête et main de femme, 1921. Huile sur toile. 65,4 x 54,9 cm © Collection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital © Succession Picasso 2017.