Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Erwin Olaf. Berlin > Erwin Olaf. Berlin...en clair-obscur

Erwin Olaf. Berlin...en clair-obscur

lundi 28 octobre 2013

Du 5 octobre 2013 au 23 novembre 2014
Galerie Rabouan Moussion
121, rue Vieille du Temple – 75003 Paris
Tél. 01 83 56 78 21
www.galerie-rabouan-moussion.com

Avant de passer à la photographie allusive, le sulfureux Erwin Olaf a fait ses débuts en recherchant l’image expressionniste et provocante avec ses anormaux, difformes, obèses, clowns orgiaques et drag queens, allant jusqu’à la crudité parfois, mais toujours dans des mises en scène de studio extrêmement sophistiquées, une recherche esthétique poussée, un travail sur la lumière perfectionniste.
Faite en 2012, hors de son studio, cette nouvelle série d’Erwin Olaf évoque un Berlin d’ombre et de lumière, un Berlin d’aujourd’hui ressassant le passé nazi, un Berlin qui semble toujours au bord du précipice…ou au pied de l’escalier, comme Olympia Stadion Westend, un autoportrait de l’artiste qui peut se lire comme une interrogation sur une ville toujours en devenir et qui se cherche.
Constituée de troublants « tableaux-photo » proches de la peinture flamande, cette série est toujours aussi dérangeante par l’ambigüité des interprétations possibles, l’ambivalence de certains personnages, le surréalisme de certaines scènes, la solitude des personnages, les conflits de générations, la cruauté perceptible d’enfants bon chic-bon genre, gantés de cuir, dont l’innocence pervertie rappelle ceux du film Le Ruban blanc d’Aneke. Une série narrative dont chaque image est une énigme, comme ce clown aux chaussures à talons, debout sur le plongeoir d’une piscine, une lettre à la main, face à un homme en maillot de bain assis au bord du bassin, tête baissée. Erwin Olaf ne donne pas de détails sur ces images, aucune piste pour nous permettre de les comprendre. Elles sont là. À nous de les recevoir et de leur donner -ou pas- un sens.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Erwin Olaf. Stadtbad Neuköln, 23 avril 2012.
Visuel accueil et vignette : Erwin Olaf. Portait 05, 9 juillet 2012