Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Galleria Continua. Exposition collective > Galleria Continua. Exposition collective

Galleria Continua. Exposition collective

mardi 8 juillet 2014

Du 28 juin au 28 septembre 2014
Galleria Continua / Les Moulins
77169 Boissy-le-Châtel, France
Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 19h
Entrée libre
www.galleriacontinua.com

Un cadre pastoral et de l’art, voilà ce qu’offre, à une heure de Paris, la Galleria Continua dans ses deux sites de Boissy-le-Châtel, en Seine-et-Marne. Les immenses hangars de la papeterie Sainte-Marie, rebaptisé Le Moulin de Sainte-Marie, datant du 17e siècle, permettent le gigantisme : ainsi du Silvio (2010) de l’artiste kosovar Sislej Xhafa (né en 1970), un buste en sable et polystyrène de 5m de hauteur, ou les monumentales capsules en Corten d’Anish Kapoor, ou à l’extérieur, Spazio libero la cage de métal de Michelangelo Pistoletto (né en 1933), symboliquement surveillée de près, ce jour là, par un garde. Il vous faudra lever la tête et chercher la statue (au format de l’artiste lui-même) d’Antony Gormley, toujours farceur, au coin d’un toit. Au Moulin de Boissy, à un kilomètre, Ai Weiwei et la maquette de son utopie urbaine, Ordos 100. Cent architectes de 27 pays se réunirent en Mongolie Intérieure, à l’appel de l’artiste et de la firme Herzog & de Meuron, pour envisager sur le site d’Ordos la construction de 100 maisons individuelles. Elles en sont restées au stade de la maquette, mais plans et documents sont là pour attester du travail imaginatif des architectes. Autre installation d’envergure, September 6, 2006 de Gu Dexin (né en 1962), un tapis odorant de dix tonnes de pommes que commence à fouler un rouleau compresseur, bulldozer de l’urbanisation détruisant la terre chinoise et ses produits. Un message fort. Et vous reverrez avec plaisir les artistes de la galerie : Pascale Marthine Tayou, Daniel Buren, Nikhil Chopra, Moataz Nasr et Kader Attia, ainsi que trois jeunes artistes brésiliens exposés pour la première fois (Marcelo Cidade, André Komatsu, et Jonathas de Andrade). Mundial obligerait-il ?
On aimerait quitter ce bel endroit en cachant sous sa chemise les Canned Smiles (2013) de Nari Ward, pied-de-nez souriant à la Mierda de Artista mise en boîte par Piero Manzoni en 1961.

Elisabeth Hopkins

Visuel page expo : Gu Dexin, September, 2006. Installation, 10 tonnes de pommes et bulldozer.