Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Garry Winogrand > Garry Winogrand. Chroniqueur de l’Amérique de l’après-guerre

Garry Winogrand. Chroniqueur de l’Amérique de l’après-guerre

mercredi 15 octobre 2014

Du 14 octobre 2014 au 8 février 2015
Jeu de Paume
1 place de la Concorde - 75008 Paris
Tous les jours, sauf lundi, de 11h à 19h
Nocturne le mardi jusqu’à 21h
Tarif plein : 10€
www.jeudepaume.org

Femmes anonymes de la rue new-yorkaise, familles au zoo, hippies, amateurs de grosses berlines, hommes d’affaires, politiciens, acteurs célèbres, grands espaces de l’Ouest, etc. Garry Winogrand (1928-1984) fut un portraitiste et un grand chroniqueur de l’Amérique de l’après-guerre au même titre que Walker Evans, Robert Frank, Lee Friedlander ou William Klein. Ses photographies fascinent par leurs plans spectaculaires, l’impression d’hyperactivité permanente qui s’en dégage et l’évocation plus poétique que documentaire qu’elles engendrent. On voit bien que Winogrand ne s’intéresse pas aux images travaillées, il prend des photos, dans une nouvelle approche qui privilégie le naturel, le réalisme, l’action et les événements dont il est le témoin.

À sa mort, survenue brutalement à l’âge de 56 ans, Winogrand a laissé derrière lui environ 6 500 bobines (soit quelque 250 000 images) qu’il n’a jamais vues ainsi que des planches-contacts des années antérieures, qui avaient été annotées mais jamais tirées. Cette rétrospective au Jeu de Paume est donc exceptionnelle. D’une part, c’est la première depuis 25 ans et ensuite, parce que près de la moitié des photographies de cette exposition n’ont jamais été montrées ni publiées à ce jour et que plus de cent n’avaient encore jamais été tirées. Ce grand bavard, doté d’une personnalité exubérante et impétueuse, émaillait de bons mots ses projections et ses conférences. Des extraits d’une vidéo réalisée en 1977 permettent aux visiteurs d’en juger et de faire mieux connaissance avec ce photographe dont on découvre ici l’ampleur de l’œuvre.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Garry Winogrand, Park Avenue, New York, 1959. Épreuve gélatino-argentique. Collection National Gallery of Art, Washington, DC, Patrons’Permanent Fund, image courtesy National Gallery of Art, Washington, DC. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco.
Visuel page d’accueil du site : Garry Winogrand, New York, vers 1962. Tirage numérique posthume d’après un négatif original. The Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, Université d’Arizona © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco.