Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Georg Baselitz. Sculptures & toiles noires > Georg Baselitz. Sculptures & toiles noires

Georg Baselitz. Sculptures & toiles noires

samedi 15 juin 2013

Du 7 juin au 12 octobre 2013
Galerie Thaddaeus Ropac (Pantin)
69, avenue Général Leclerc - 93500 Pantin
Tél. 01 55 89 01 10
Du mardi au samedi, de 10h à 19h
www.ropac.net

Dans son nouvel espace inauguré à Pantin en octobre 2012, ancienne usine de chaudronnerie métamorphosée en galerie d’art de 4700 m2 avec une belle hauteur « sous plafond » flirtant souvent avec les 12 mètres, la Galerie Thaddaeus Ropac présente les nouvelles sculptures monumentales de Georg Baselitz. Des œuvres créées depuis la dernière rétrospective de l’artiste au musée d’art moderne de la ville de Paris, de septembre 2011 à janvier 2012.
Baselitz, qui s’inscrit dans cette tradition de peintres qui abandonnent -provisoirement- leur support habituel quand ils se heurtent aux limites de la peinture, a choisi le bois. Il le hache, le taille et le scie avec force et fougue, sans tenir compte des veines et nervures, d’une manière très expressive. Depuis dix ans, il confie ses personnages sculptés à la fonderie berlinoise Noack, qui réalise de petits tirages en bronze, reproduisant le moindre détail du travail de la matière dans ces sculptures. Pour la première fois, à Pantin, cinq bois sont confrontés à leur version en bronze. Une figure assise rappelant le Christ de douleur, un couple debout dont les bras taillés à la hache semblent imbriqués, un groupe monumental, dans l’esprit de l’iconographie des Trois Grâces, ainsi que deux sculptures à l’allure de fétiches montrant une figure humanoïde enserrée par des anneaux. L’exposition montre aussi ses Toiles noires. Dans ces grandes huiles (trois mètres sur deux), très expressives, des figures d’hommes et d’aigles se fondent jusqu’à la disparition dans une épaisse couche picturale bleue, noire et brune.

C.R

Visuel : Georg Baselitz à la fonderie Hermann Noack, Berlin, mars 2013. Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac