Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Hiroyuki Nakajima. Forme de zen > Hiroyuki Nakajima. Forme de zen

Hiroyuki Nakajima. Forme de zen

mercredi 15 mai 2013

Hiroyuki Nakajima. Forme de zen
Du 2 au 30 mai 2013
Galerie Mansart
5, rue Payenne – 75003 Paris
Tél. 09 52 48 86 08
www.focus-5.fr

Ses performances sont aussi puissantes et brèves que mémorables, comme celles réalisées pendant le 60e Festival d’Avignon en 2006. Installé dans la chapelle Saint-Charles, l’artiste japonais Hiroyuki Nakajima a réalisé une série de douze performances constituant une double interprétation de la représentation de la lune, en s’inspirant de l’état précis de l’astre au moment où il dessine. Avec une gestuelle aussi importante que le trait lui-même et son symbolisme, il a tracé avec son lourd pinceau trempé dans l’encre de Chine d’immenses lignes noires sur une feuille de riz, posée à même un tatami. Une trace noire mystérieuse, prolongement de la main de l’homme mais aussi de son état intérieur, dialoguant avec la surface blanche et permettant de tout imaginer. Une œuvre à chaque fois unique. Né au Japon en 1956, Hiroyuki Nakajima a commencé à apprendre la calligraphie japonaise (sho) à partir de 6 ans. Le sho est notamment considéré comme une sorte d’exercice pour obtenir une belle écriture. Mais peu de personnes se consacrent à en maîtriser les techniques avancées – le maniement adroit du pinceau – jusqu’à devenir des calligraphes professionnels. N’ayant pas souhaité devenir maître et ouvrir une école, il a choisi d’être artiste à 35 ans en faisant de la calligraphie non plus un exercice, une discipline, mais un mode d’expression, proche de l’expressionnisme abstrait. À partir de 2000, il a commencé à réaliser des performances qui mettent en scène le tracé calligraphique comme l’une de ses expressions. Centrée sur le mouvement du corps en relation avec le tai-chi, une partie de son travail est basé sur la respiration qu’il fait partager au public en travaillant avec un micro. La galerie Mansart accueille ses œuvres dans le Marais, à Paris.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Hiroyuki Nakajima. Lever du soleil. Encre papier de riz. Visuel vignette : Lune.