Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Kahnweiler et ses peintres > Picasso, Léger, Masson... Daniel-Henry Kahnweiler et ses peintres

Picasso, Léger, Masson... Daniel-Henry Kahnweiler et ses peintres

mercredi 2 octobre 2013

Picasso, Léger, Masson : Daniel-Henry Kahnweiler et ses peintres
Du 27 septembre 2013 au 12 janvier 2014
LaM
1 allée du Musée - Villeneuve d’Ascq (59)
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h
Tarif plein : 10€
Gratuit le premier dimanche du mois
Tél. +33 (0)3 20 19 68 99
www.musee-lam.fr

- Exposition "Des Figures des visages" : jusqu’au 15 décembre 2013

Depuis sa réouverture, le LaM rend régulièrement hommage aux collectionneurs, galeristes et amateurs d’art qui on fait la richesse des collections des musées de France. À l’occasion de son trentième anniversaire, le LaM retrace l’histoire de la Galerie Louise Leiris en commençant par celle de son fondateur : Daniel-Henry Kahnweiler (1884-1979), qui l’a ouverte en 1907 en lui donnant d’abord son nom. Pablo Picasso, George Braque, Juan Gris, Henri Laurens, Fernand Léger, André Masson s’y rencontrent et assurent vite le succès de cette galerie presque exclusivement consacrée au cubisme naissant et très fidèle à ses peintres.
Contraint à l’exil et dépossédé de ses biens en 1914, Kahnweiler revient à Paris en 1920 et ouvre un nouvel établissement du nom de son associé, la galerie Simon qui accueille une nouvelle génération d’artistes : André Beaudin, Eugène de Kermadec et surtout André Masson, point de contact avec le surréalisme. Naturalisé en 1937, Kahnweiler est déchu de la nationalité française après l’invasion allemande en 1941. Il cède alors sa galerie à Louise Leiris, sa belle-soeur et collaboratrice, suite à un décret imposant « l’aryanisation des biens juifs ».
L’exposition présente chronologiquement la galerie Kahnweiler, la galerie Simon, l’atelier d’André Masson et enfin la galerie Louise Leiris. La fin de ce parcours en sept salles est consacrée à Michel Leiris, beau-frère de Kahnweiler, pour permettre d’aborder plusieurs questions emblématiques de la production intellectuelle et artistique de l’époque : l’écriture, l’autobiographie et le primitivisme.

- En lien avec l’exposition, l’accrochage de la collection contemporaine des Figures des Visages s’attache quant à lui à cinq des derniers artistes collectionnés par Jean Masurel après- guerre : Bernard Buffet, Eugène Dodeigne, Eugène Leroy, Arthur Van Hecke et Jean Roulland (qui bénéficie aussi d’une exposition personnelle au musée des beaux-arts de Calais jusqu’au 5 janvier 2014 sous le commissariat de Louis Deledicq).

Visuel : Pablo Picasso, Femme couchée, 19 juin 1932. Huile sur toile, 38 x 46 cm. Donation Louise & Michel Leiris. Musée national d’art moderne / Centre Georges Pompidou, Paris.
Photo : © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Droits réservés. ©Succession Picasso, 2013.