Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > L’aventure des Stein > Cézanne, Matisse, Picasso…L’aventure des Stein

Cézanne, Matisse, Picasso…L’aventure des Stein

dimanche 9 octobre 2011

Du 5 octobre 2011 au 22 janvier 2012
Grand Palais (entrée Champs-Elysées)
du vendredi au lundi de 9h à 22h, le mardi de 9h à 14h, le mercredi de 10h à 22h et le jeudi de 10h à 20h. Pendant les vacances scolaires (Toussain et Noël), tous les jours de 9h à 23h.
www.rmn.fr

- Nombreuses publications et activités culturelles (ateliers pédagogiques, conférences-lectures, colloque, concert, performance théâtrale, ciné-midi...) autour de cette exposition.
- A voir notamment : le film Gertrude Stein, L’aventure des Stein. Film d’Elizabeth Lennard. 2011, 52mns - DVD en novembre 2011. (diffusion sur Arte le 17 octobre 2011)

L’histoire de l’art, en tout cas l’émergence de l’art moderne, doit beaucoup plus à la fratrie Stein qu’on ne pouvait le savoir, hormis dans le cercle des spécialistes. Si tout le monde connaît Gertrude Stein, grâce à son célèbre portrait par Picasso, voire comme personnage du dernier film de Woody Allen « Minuit à Paris », ses frères Léo et Michael et sa belle-sœur Sarah étaient moins connus du grand public. D’ailleurs, ce n’est que dans les dernières salles de l’exposition que l’on pénètre vraiment dans l’univers de Gertrude, sa vocation littéraire « cubiste » et son aréopage de peintres et d’écrivains qui se rencontrent dans son appartement de la rue de Fleurus, un musée vivant d’avant-garde. L’exposition du Grand Palais, fruit d’une collaboration entre trois grandes institutions (le musée d’art moderne de San Francisco, le Metropolitan Museum de New York et le musée national d’art moderne de Paris), a le grand mérite de mettre en lumière et en perspective l’aventure de ces Américains libres, curieux et audacieux dans le Paris artistique de la première moitié du siècle dernier. Car, ce n’est pas tant l’argent et la spéculation qui dominent chez ces collectionneurs atypiques mais leur attachement à des artistes qu’ils fréquentent, accompagnent et stimulent (Sarah Stein avec Matisse, Gertrude avec Picasso). Cette histoire débute en 1902 avec l’arrivée de Léo à Paris et s’achève par la mort de Gertrude en 1946. On suit leur parcours familial et esthétique à travers 200 œuvres (leur collection rassemble près de 600 tableaux au total), des premiers emballements de Léo pour ceux qu’ils surnomment « The Big Four », Manet, Renoir, Degas et Cézanne, piliers de la modernité, à l’intérêt que porte Gertrude au post-cubisme (Gris, Braque, Masson...) ou aux néo-humanistes que sont Francis Rose, Bérard, Tchelitchew en passant par l’achat par Léo du très controversé « La Femme au chapeau » de Matisse au Salon d’automne de 1905, geste typique du goût visionnaire des Stein.

Jean-Michel Masqué