L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions en France"

Expo en France

Lafayette nous voilà ! 1917 : les Etats-Unis entrent en guerre

Réouvert en juin 2017, le musée franco-américain du château de Blérancourt est niché dans un coin de l’Aisne durement éprouvé par les ravages de la Grande Guerre. La renaissance du château, conçu à l’origine par l’architecte Salomon de Brosse (1571-1626), doit tout à la fille du célèbre banquier américain John Pierpont Morgan, Anne Morgan (1873-1952), figure emblématique de l’engagement humanitaire américain auprès des Français pendant la Première guerre dès avant l’entrée en guerre des États-Unis en 1917. D’où l’opportunité de consacrer la première exposition temporaire de ce musée rénové au centenaire de cette entrée en guerre, associant ainsi la millionnaire bienfaitrice à l’effort de toute une nation.

Placée sous le signe des deux figures symboliques et omniprésentes de l’amitié franco-américaine depuis l’Indépendance que sont le marquis de La Fayette et la statue de la liberté, l’exposition « 1917, La Fayette nous voilà ! » dissémine ses pièces, dont certaines appartiennent au musée et d’autres lui ont été spécialement prêtées, parmi les trois sections de la collection permanente du musée : Idéaux, Épreuves et Arts.

Peintures, dessins, affiches de propagande, films, photos ou objets évoquent tour à tour les soldats amérindiens et afro-américains, les levées de fonds et de troupes aux États-Unis, les orchestres militaires de jazz et de ragtime… Cette période qui va de l’entrée en guerre à la signature de l’armistice en 1919 fut justement propice à la diffusion de cette culture américaine inconnue en France. On s’attardera devant le dernier modèle rescapé de l’ambulance de l’American Field Service, issu du service de transport de l’hôpital américain de Neuilly. Avec le drapeau français signé des aviateurs, l’emblème à la tête de sioux ou la « bouteille de la mort », on pénètre dans le cercle légendaire de l’escadrille aérienne La Fayette, composée de pilotes américains volontaires engagés dès 1916 sous commandement français.

Quelque peu succincte et manquant de repères et d’indications précis, cette exposition temporaire est surtout une bonne occasion de découvrir cet étonnant musée franco-américain, riche d’œuvres d’autres périodes, au cœur d’un des théâtres d’opérations majeurs de la Grande Guerre.

Jean-Michel Masqué

Archives des expos en France
spacer


Du 27 octobre 2017 au 22 janvier 2018
Musée franco-américain du château de Blérancourt
33, place du général Leclerc, Blérancourt (Aisne)
Tous les jours, sauf mardi et jours fériés
10h-12h30 et 14h-17h30
Plein tarif : 6€
www.museefrancoamericain.fr
 
Cette affiche de 1917 "I want you for U.S. Army", qui signifie "J’ai besoin de vous pour l’armée américaine", est l’une des plus connues de l’histoire des États-Unis. Elle marque l’entrée en guerre des Américains dans le conflit européen aux côtés des Alliés. Son auteur, James Montgomery Flagg (1877-1960), a prêté les traits de son visage pour représenter "Uncle Sam" (Oncle Sam), figure traditionnelle des États-Unis d’Amérique. "Uncle Sam" pointe son index vers le spectateur, sur le modèle d’une célèbre affiche de recrutement britannique de 1914, utilisant un portrait de Lord Kitchener, alors ministre de la Guerre du Royaume-Uni. (texte : Musée de l’Armée à Paris.)