Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 25/09/2017

Le livre du mois

6000 ans de réceptacles. La vaisselle des siècles.
Jusqu’au 31 janvier 2018, le Musée Barbier-Mueller (Genève) présente cent pièces majeures de ses collections, de provenances, époques, cultures et matériaux divers, qui furent sélectionnées et classées par « rayons » par le poète, romancier et critique d’art Michel Butor (décédé en septembre 2016), offrant une interprétation poétique de chacun de ces conteneurs. Tous sont reproduits dans cet ouvrage-catalogue accompagnés de leur histoire et des poèmes de Butor. Lire la suite.

L'artiste du mois

Denis Monfleur, sculpteur.
La rencontre avec l’œuvre de Denis Monfleur est frontale et saisissante. Dans son atelier, perché sur les hauteurs de Fontenay-sous-Bois, une armée de monolithes de plusieurs tonnes vous fait face, foule d’humains en chair de pierre, figée, silencieuse, comme contemplative. Lire la suite du reportage.

Coup  de coeur

Impression(s), soleil145 ans après y avoir été peint, le célèbre tableau de Monet, Impression, soleil levant revient au Havre durant un petit mois. Entourée d’autres œuvres du maître impressionniste, cette icône de l’art mondial est aussi le point de départ d’un parcours sensible et sensé parmi les « impressions » de cinq autres grands artistes liés au port normand. Une exposition où se précipiter, mais à savourer tranquillement. Jusqu’au 8 octobre 2017.

Paris. Raymond Depardon. Traverser

Près de soixante années de photographies, depuis ses premières images à la ferme familiale du Garet, à Villefranche-sur-Saône au documentaire d’auteur, en passant par les planques de célébrités et les reportages pour la presse. Fondation Henri Cartier-Bresson. Jusqu’au 17 décembre 2017.

Evian. Paul Delvaux, maître du rêve

Cette exposition révèle la riche diversité tant dans les thèmes que dans les techniques de ce peintre, dont on réduit trop souvent l’œuvre aux “peintures de gares” devenues icônes, et qui mérite sa place dans le peloton de tête des peintres belges du début du 20ème siècle. Jusqu’au 1er octobre 2017 au Palais Lumière. Reportage.

Paris. David Hockney

Ses tableaux hédonistes et solaires de piscines californiennes autour desquelles évoluent des nus masculins sont si connus qu’ils ont tendance à occulter le reste de son œuvre. La rétrospective très complète présentée au Centre Pompidou et qui célèbre les 80 ans de David Hockney (né à Bradford en 1937) révèle toute la diversité de son œuvre. Un événement. Du 21 juin au 23 octobre 2017.

Robert Combas colore Chamarande

Dans le décor métamorphosé du château de Chamarande (91), les créations plastiques les plus récentes de Robert Combas et ses dernières toiles révèlent l’enthousiasme particulièrement sensible de l’artiste et sa créativité sans limite. Le RER C conduit jusqu’à Chamarande, n’hésitez pas à sauter dedans ! Jusqu’au 1er octobre 2017.

Giverny. Manguin, la volupté de la couleur

S’il fit partie de l’aventure du fauvisme aux côtés de Matisse, Derain, Marquet, Vlaminck, Valtat, Kandinsky…, Henri Manguin (1874-1949) n’a pas imprimé durablement sa trace et reste assez méconnu. L’exposition monographique que lui consacre le musée des Impressionnistes à Giverny est donc une occasion assez rare de redécouvrir ce grand et tendre coloriste. Du 14 juillet au 5 novembre 2017. Suite de l’article.

Venise. 57ème biennale : "Viva arte viva"

Des bonnes surprises et des bémols ! Plus d’une centaine d’artistes se partagent, aux Giardini et à l’Arsenal, les pavillons nationaux, le pavillon international et les neuf pavillons à thèmes fourre-tout (pavillon des couleurs, des chamanes, du temps et de l’infini, etc…). Il a été beaucoup écrit sur les pavillons et nous ne vous offrirons ici qu’un florilège très subjectif. Jusqu’au 26 novembre 2017.


Paris. Le jardin secret des Hansen : La collection OrdrupgaardConstituée par un couple féru d’art, les danois Wilhelm (1868-1936) et Henny (1870-1951) Hansen, la collection Ordrupgaard recèle des pépites, de Corot à Cézanne et Matisse, en passant par les paysages changeants de Monet, Pissarro, Sisley et les portraits de Renoir ou Morisot. Des œuvres parfois peu connues en France. Jusqu’au 22 janvier 2018. Lire l’article.


Paris. Turbulences dans les BalkansLa Halle Saint-Pierre, qui depuis plus de vingt ans explore les frontières de l’art brut, invite à un voyage dans les Balkans à travers quelque 200 œuvres d’une vingtaine d’artistes atypiques, « outsiders » aux techniques les plus diverses. Du 7 septembre 2017 au 31 juillet 2018.


Paris. Lee Ungno, l’homme des foules À la croisée des chemins entre l’Extrême-Orient et l’Europe, le passé et le présent, ce peintre asiatique (1904-1989) a joué un rôle pionnier dans la fondation d’un art coréen contemporain. Thème emblématique de son œuvre, les foules, des abstractions calligraphiques peuplées de figures humaines, symbolant la démocratie naissante en Corée du Sud. Jusqu’au 19 novembre 2017. Reportage.


Paris. Irving PennLe photographe américain Irving Penn (1917-2009) avait l’art de l’épure et de la mise en scène minimaliste. La belle rétrospective que le Grand Palais lui consacre à l’occasion du centenaire de sa naissance retrace les soixante-dix années de sa carrière, avec plus de 235 tirages (essentiellement en noir et blanc). À voir absolument. Jusqu’au 29 janvier 2018. En savoir plus.


Metz. Fernand Léger : Le beau est partout.L’art de Fernand Léger, ce talentueux touche-à-tout qui voyait tout simplement la beauté partout, est encore aujourd’hui porteur de modernité et d’optimisme… Cette exposition parcourt cinq décennies d’une créativité toujours renouvelée et d’un dialogue incessant avec le monde. Jusqu’au 30 octobre 2017.


Chaumont-sur-Loire : 9ème saison d’artUne douzaine de nouveaux artistes sont au rendez-vous de la 9ème saison d’art de Chaumont-sur-Loire, qui, comme chaque année, célèbre le lien entre art, nature et patrimoine. Jusqu’au 5 novembre 2017. lire l’article

En bref

Disparition du peintre Jacques Truphémus

Le peintre lyonnais s’est éteint à 94 ans. Parmi ses thèmes de prédilection : les portraits, les natures mortes et les paysages.
https://www.lagoradesarts.fr/-Jacques-Truphemus-L-intimite-revelee-.html

Praemium Imperiale 2017

Tokyo - Shirin Neshat (Iran/Etats-Unis) et El Anatsui (Ghana) sont lauréats du 29e Praemium Imperiale 2017 dans les catégories peinture et sculpture. Trois autres prix – musique (Youssou N’ Dour), architecture (Rafael Moneo) et cinéma/théâtre (Mikhail Baryshnikov) – seront également remis par la famille impériale du Japon le 18 octobre prochain à Tokyo.

Un futur Institut de la photographie à Lille

En partenariat avec Les Rencontres photographiques d’Arles, le projet s’appuiera en Hauts-de-France sur la Maison de la photographie, le Centre régional de la photographie basé à Douchy-les-Mines et sur les Photaumnales de Beauvais

Vienne, chef-d’œuvre en péril

Un projet de réaménagement, prévoyant la construction d’une tour de 66m, menace le patrimoine architectural de la capitale autrichienne. L’Unesco vient de classer le cœur historique de la ville pour le protéger.

Un Centre Pompidou à Shanghaï

Un Centre Pompidou provisoire ouvrira en 2019 à Shanghaï dans un quartier actuellement en profonde restructuration – le West Bund.

Paris. Eugène Leroy. Aller au paysage...Peintures La Galerie de France - Le Studiolo présente une exposition d’Eugène Leroy sur le thème du paysage, avec des photographies de Marina Bourdoncle, la dernière compagne de l’artiste. Du 28 septembre au 10 novembre 2017. Vernissage le 28 septembre, de 18h à 20h. www.galeriedefrance.com Versailles et l’art contemporain : nouvelle formule en 2017 De 2008 à 2016, neuf artistes contemporains furent invités à exposer avec le Domaine de Versailles : Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet, Joana Vasconcelos, Giuseppe Penone, Lee Ufan., Anish Kapoor et Olafur Eliasson. Dix ans après ses premières installations, le château révise la formule et propose avec « Voyage d’hiver » de convier une dizaine d’artistes à investir chacun un bosquet. Du 21 octobre 2017 au 7 janvier 2018. Tours. Willy Ronis Humaniste et populaire, l’œuvre de Willy Ronis (1910-2009) témoigne de l’activité d’un photographe qui s’inscrit dans l’histoire du XXe siècle. Il appartient au petit groupe des dix photographes français qui ont le plus marqué le siècle dernier avec Brassaï, Gilles Caron, Henri Cartier-Bresson, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Izis, André Kertész, Jacques-Henri Lartigue et Marc Riboud. Château de Tours. Du 28 juin au 29 octobre 2017. Tourcoing. Le Fresnoy : 20 ans d’une utopie Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains créé en 1997 à Tourcoing par Alain Fleischer - fête ses 20 ans par plusieurs événements. Tout au long de la saison 2017/2018, l’anniversaire sera l’occasion d’un programme mettant en lumière cette institution d’excellence dans le champ de la formation, de l’expérimentation et de la production artistique et audiovisuelle. Avec notamment l’exposition "Panorama 19", du 23 septembre au 31 décembre 2017 au Fresnoy. www.lefresnoy.net J.R dans le 9-3, inspiré par Diego Rivera Une mosaïque de 150 m2 de photos en noir et blanc de 750 habitants de Montfermeil et Clichy sous Bois par JR vient d’être apposée sur un mur de Montfermeil, ville d’origine de l’artiste urbain, qui se dit inspiré par Diego Rivera. Des visages, mais aussi des scènes de la vie courante (les pompiers qui éteignent un feu) que l’on a pu voir au Palais de Tokyo au début du mois d’avril. Un plaidoyer en faveur de ce quartier en pleine rénovation architecturale et sociale. Londres. Serpentine Pavilion L’architecte burkinabé Francis Kéré est le concepteur du Serpentine Pavilion 2017. La structure aérée et ronde, au toit de bois incliné, renvoie à l’arbre de son village au Burkina Faso sous lequel on se protège du soleil et on palabre, et le bleu des murs à la couleur des vêtements portés par les hommes pour un rendez-vous galant. À voir dans les jardins de Kensington du 29 juin au 8 octobre 2017. Paris. La Tour Saint-Jacques ouvre ses portes Ce monument historique, haut de 62m, vous fera découvrir Paris à 360°, après l’ascension des 300 marches qui permettent d’atteindre sa terrasse. Une exposition permanente raconte l’histoire de cet ancien clocher de l’église Saint-Jacques-le-Majeur, construite au 16e siècle. Du 30 juin au 29 octobre 2017. https://quefaire.paris.fr/23461/visitez-la-tour-saint-jacques. La collection Rockefeller mise en vente La collection personnelle de Peggy et David Rockefeller, fils cadet du philanthrope américain John D. Rockefeller Jr. et d’Abby Aldrich Rockefeller, sera vendue au printemps 2018. Les recettes de la vente de cet ensemble, constitué de plus de deux mille objets, seront versées à douze institutions dont le Museum of Modern Art de New York, la Harvard University et la Stone Barns Restoration Corporation. Une vente qui s’annonce exceptionnelle par son importance. Paris. Les Meilleurs ouvriers de France Construite sur la base d’une enquête de terrain réalisée auprès de vingt MOF dans toute la France, l’exposition met en regard les savoir-faire de ces artisans et leurs créations avec une sélection de pièces issues des collections du Musée des arts et métiers. Du 30 mai au 5 novembre 2017. www.arts-et-metiers.net Bâle. Wim Delvoye Delvoye est connu pour des œuvres qui mêlent avec un humour subtil le profane et le sublime. L’exposition à Bâle, conçue en collaboration avec le MUDAM Luxembourg, montre tout ce que l’artiste a réalisé dès ses débuts jusqu’aux œuvres les plus récentes. Musée Tinguely. Du 14 juin 2017 au 1er janvier 2018. www.tinguely.ch/fr