L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Des lieux de patrimoine et des maisons d’artistes à visiter. L’occasion de balades "découvertes culturelles et artistiques"
spacer

Patrimoine

Le Trésor de Vix

Vase de Vix - original
Reconstitution de la tombe de la Dame de Vix
Vase de Vix (copie dans la tombe reconstituée)
Bassin de bronze
Objets de la vie quotidienne gallo-romaine

Installé depuis 1950 dans la Maison Philandrier, le musée du Pays Châtillonnais abritant le Trésor de Vix et son extraordinaire cratère en bronze méritait un site agrandi. Le nouveau musée a donc déménagé en mai 2009 dans l’abbaye Notre-Dame, fondée au XIIe siècle à l’initiative de Bernard de Clairvaux et dont l’abbatial copie celle de Fontenay. Un bel écrin et une scénographie lumineuse et épurée pour le chef d’œuvre des bronziers grecs d’Italie du Sud, le célèbre Vase de Vix, pièce d’un service à boire datant du VI siècle avant J.-C.

Ce cratère qui pèse 208 kilos, mesure 1,64m et peut contenir 1100 litres est d’une incroyable finesse : 1,2 mm d’épaisseur ! Ses deux anses, qui pèsent à elles-seules près de 100 kilos, sont superbement décorées de Gorgones, têtes de serpent, lions et tout autour de son col sont rivetées vingt-trois appliques représentant des soldats grecs, des cochers et leurs chevaux. Le pied du vase est décoré de languettes, le couvercle formant passoire est surmonté d’une statuette de jeune fille. Trouvé en 1953 dans la tombe de la Dame de Vix, c’est le plus grand vase grec en bronze découvert à ce jour. La finesse de ce vase explique qu’il ait été écrasé sous le poids de la terre qui le recouvrait. Mais les restaurateurs ont fait des prouesses et il trône au milieu d’une salle, pouvant même se découvrir vu du dessus.

Personnalité encore énigmatique, la Dame de Vix reposait dans une sépulture princière datée des années 480 av. J.C. Elle est reconstituée avec le charriot à quatre roues sur lequel reposait la défunte, la vaisselle et les bijoux de la dame, notamment un superbe torque en or de 480g décoré à chaque extrémité d’un petit Pégase raffiné. Ce collier constitue l’autre chef-d’oeuvre de cette chambre funéraire qui éclaire l’âge du fer et témoigne des relations commerciales entretenues entre le sud et le nord de l’Europe. Si la nécropole se trouvait au pied du Mont-Lassois, c’est sur celui-ci que devait être construite la résidence de la famille princière, cœur d’une vaste agglomération fortifiée. L’importance de Vix à cette époque s’explique par le fait que la ville se trouvait sur la route de l’étain, du bois, de l’ambre, du vin et des salaisons, à un lieu stratégique de rupture de charges sur la Seine qui cessait à cet endroit d’être navigable.

Les collections du musée du Pays Châtillonnais sont également riches d’autres objets issus de sites protohistoriques voisins, comme un magnifique bassin orné de têtes de griffons trouvé dans un tumulus à Sainte-Colombe-sur-Seine et qui servait de cratère pour préparer le vin. La vie quotidienne durant les premiers siècles de notre ère est illustrée par les milliers d’objets issus des fouilles du centre urbain gallo-romain de Vertillum (Vertault), tandis que des centaines d’ex-voto de pierre et de bronze découverts dans le sanctuaire de la Cave à Essarois attestent la religiosité de cette époque.

Catherine Rigollet

Visuels : Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix – Châtillon-sur-Seine, Côte d’Or © Antoine Maillier

Vase de Vix - original Agrandir l'image (pop up)

Reconstitution de la tombe de la Dame de Vix Agrandir l'image (pop up)

Vase de Vix (copie dans la tombe reconstituée) Agrandir l'image (pop up)

Bassin de bronze Agrandir l'image (pop up)

Objets de la vie quotidienne gallo-romaine Agrandir l'image (pop up)


Le musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix
14, rue de la Libération – 21 400 Châtillon-sur-Seine
Ouvert toute l’année
Du 1er juillet au 31 août, de 10h à 19h, tous les jours
De septembre à fin juin, de 9h à 12h et de 14h à 18h, tous les jours sauf le mardi
Plein tarif : 7€
Tél. 03 80 91 24 67
www.musee-vix.fr
 
 
- On peut continuer à suivre la trace des gaulois et des romains dans trois autres sites de Bourgogne : Alésia, Bibracte et Autun. Ces sites peuvent se découvrir lors d’un week-end.