Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Le trompe-l’œil dans les arts décoratifs > Le trompe-l’œil dans les arts décoratifs

Le trompe-l’œil dans les arts décoratifs

samedi 4 février 2012

Trompe-l’œil. Imitations, pastiches et autres illusions
Du 2 février 2012 au 15 novembre 2013
Musée des Arts décoratifs
Du mardi au dimanche, de 11h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
Plein tarif 9,50€
www.lesartsdecoratifs.fr

Le musée des Arts décoratifs a fouillé dans ses collections pour réunir toutes sortes d’objets (mobiliers, arts de la table, textiles, publicités, jouets…) qui tous ont été créés pour tromper l’œil, faire illusion. Une pratique décorative qui remonte aux fresques et mosaïques antiques. Cette tromperie va s’étendre de la technique aux matières, aux sujets, à l’usage, et se sophistiquer aux cours des siècles avec les progrès des techniques (galvanoplastie au 19è siècle notamment) et l’apparition de nouveaux matériaux (Formica, Linoleum...). Ainsi, grâce aux ombres et à la grisaille on crée l’illusion du relief. Peinte, la porcelaine peut imiter le jaspe, le bois, le porphyre ou l’or. Le papier peint copie la boiserie ou le tissage. Le strass fait croire au diamant. Le parquet cache un Linoleum. Le bois d’une table se révèle être du Formica. Perruque et corset corrige le corps. Un livre en cuir s’avère être une simple boîte en bois.
Au-delà du trompe-l’œil, les jeux fondés sur les mécanismes de la vision, effets d’optique et illusions visuelles sont tout autant utilisés par les créateurs pour troubler la perception du réel. Près de 400 objets mis en scène dans une douzaine de petites salles et autant de thèmes (Les 2 D sont pipés, Faire comme si, Une matière peut en cacher une autre, Copie conforme, A la manière de….), témoignent des inventions techniques et artistiques. Si tous n’ont pas le même intérêt décoratif ou artistique, la plupart font vraiment illusion et aiguisent notre curiosité, nous invitant à plonger le nez dans les cartels explicatifs pour identifier la supercherie.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Armoire surréaliste, Marcel Jean (1900-1993), France, 1941, bois peint verni.
Visuel page d’accueil : Papier-peint, Etablissements Leroy, France, 1910/1911.