Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Matière grise > Matière grise

Matière grise

jeudi 2 octobre 2014

Du 26 septembre 2014 au 4 janvier 2015
PROLONGATION JUSQU’AU 25 JANVIER 2015
Le Pavillon de l’Arsenal
Centre d’information, de documentation et d’exposition d’urbanisme et d’architecture de Paris et de la Métropole parisienne.
21, boulevard Morland - 75004 Paris
Du mardi au samedi de 10h30 à 18h30 et le dimanche de 11h à 19h
www.pavillon-arsenal.com

Consommer « plus de matière grise » pour consommer « moins de matières premières », tel est le fil rouge de cette vivifiante exposition au Pavillon de l’Arsenal qui présente 75 projets, en France et dans le monde, tous plus inventifs les uns que les autres. Ils démontrent le formidable potentiel du réemploi et la possibilité d’une nouvelle vie pour des matériaux usés dans le bâtiment. L’idée, d’ailleurs loin d’être neuve, fait de plus en plus son chemin compte tenu de l’épuisement des ressources, de l’accumulation des déchets, des tensions économiques et environnementales, et ne conduit pas systématiquement à une architecture de peu, ou éphémère…

À Saint-Denis, le bardage de l’Académie du cirque Fratellini conçue par Patrick Bouchain est constitué de tôles issues du chantier du centre commercial de Disneyland Paris, refusées car les couleurs n’étaient pas conformes au marché des travaux. À Madrid, les tuiles d’hier cloisonnent et transforment un lieu culturel d’avant-garde. À Santa Cruz de Tenerife, 107 000 bouchons (recouverts d’un vernis ignifugeant) recouvrent les murs intérieurs d’un bar-restaurant. En 2006, un tremblement de terre au Sichuan a détruit presque entièrement la ville de Wenchuan ; face à la pénurie de matériaux pour la reconstruction, des briques ont été fabriquées en mélangeant les gravats à de la paille, selon un procédé semi-industriel. Dans le Massachusetts, les portiques d’un viaduc autoroutier structurent une villa. À Bali, des centaines de fenêtres à claire-voie habillent un hôtel. En Alabama, 72 000 dalles de moquette portent la maison de Lucy ; même le futur siège du Conseil européen à Bruxelles se pare d’une façade composée de 3 000 fenêtres récupérées... Et sait-on que pour construire sa célèbre chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp Le Corbusier utilisa en partie les pierres de l’ancienne chapelle, détruite pendant la Seconde Guerre mondiale ?

Le réemploi ouvre un immense catalogue de possibles : bétons préfabriqués, pilotis maritimes, traverses de chemin de fer, enrouleurs de câble, plaques de plâtre rejoignent les déchets du quotidien pour devenir fondation, parement, isolant acoustique, structure, façade, etc.
La matière se présente non plus comme un déchet à évacuer le plus loin possible, mais comme un capital à valoriser et à préserver. « Toute une chaîne de production et de savoir-faire doit donc être réinventée ou adaptée. L’ingéniosité ne sera plus uniquement celle du dessin sur la page blanche mais la capacité et l’opportunité de faire avec ce qui est là », défendent les concepteurs de cette exposition qui regorge d’ingénieux –et simples- modèles à suivre : Encore Heureux architectes, Nicola Delon et Julien Chopin.

Catherine Rigollet

 

- Autour de l’exposition : conférences, rencontres, visites hors-les murs, ateliers up-cycling, nocturnes, visites guidées, brunchs...
- Profitez de votre venue au Pavillon de l’Arsenal pour visiter l’exposition permanente sur l’histoire de l’urbanisme et l’architecture de Paris et de la métropole parisienne et vous promener dans la maquette numérique géante.

Visuels page expo : Siège du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles (2015) © Philippe Samyn and Partners architects & engineers, Lead and Design partner. Vue de l’exposition ©L’Agora des Arts.
Visuel page d’accueil : Cuisine du Winnipeg Folk Festival © Syverson Monteyne Architecture, Jon Reid - Wolfrom Engineering, Gerry Humphreys - Mileston Project Management, Hank Mitchell Photography and LaLa GnarGnar Photography.