Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Mémoires vives > Mémoires vives. Les 30 ans de la Fondation Cartier

Mémoires vives. Les 30 ans de la Fondation Cartier

mercredi 14 mai 2014

Mémoires vives – Premier volet
Du 10 mai au 21 septembre 2014
Les expositions sont ouvertes tous les jours, sauf le lundi, de 11h à 21h
Nocturne le mardi jusqu’à 22h
Plein tarif : 10,5€
Toutes les expos et leurs dates sur :
www.fondation.cartier.com
http://30ans.fondationcartier.com

Inaugurée le 20 octobre 1984 à Jouy-en-Josas, puis transplantée en 1994 au 261 boulevard Raspail à Paris, dans le grand bâtiment en verre dessiné par Jean Nouvel, la Fondation Cartier pour l’art contemporain a organisé en 30 ans près d’une centaine d’expositions et passé commande à des artistes de quelques 800 œuvres entrées dans sa collection. De quoi fêter son anniversaire pendant un an et inviter les artistes qui ont participé à ces trente années à se retrouver pour une grande exposition qui évoluera au fil du temps pour pouvoir montrer un maximum d’œuvres.
Du 10 mai au 21 septembre 2014, Mémoires Vives, premier des deux volets de cette année exceptionnelle, s’articule autour de peintures, sculptures, installations, vidéos, dessins...d’une grande diversité que la Fondation Cartier collectionne depuis 1984. On retiendra : Kelvin 40, le petit avion fictif du designer australien Marc Newson, le sous-marin très poétique de l’artiste bricoleur de génie Panamarenko, les Brise-lames totémiques de Raymond Hains, les installations sur le thème de l’Ile d’Agnès Varda et celle grandiose et lumineuse d’Issey Miake, les peintures vives et caustiques du peintre congolais engagé Chéri Samba, les carnets du dessinateur de BD Moebius (décédé en 2012), la sculpture monumentale et hyperréaliste In Bed de Ron Mueck , la ville utopique imaginée par Bodys Isek Kingelez, grande maquette au futuriste ludique et extravagant et à la résonance sociale et poétique. On terminera en citant un ensemble exceptionnel de 259 dessins réalisés par le cinéaste David Lynch entre 1970 et 2006, et l’étonnante Table Piece de Dennis Oppenheim, une œuvre majeure de cet artiste américain du Land art et du Body art, mettant en scène deux personnages qui se font face, assis à chaque extrémité d’une très longue table, répétant en boucle une étrange et inquiétante mélopée fait de mots « black » , « white », « light », « dark »... Mais Mémoires vives, rétrospective concoctée par Hervé Chandès qui dirige la fondation Cartier, n’est pas seulement une juxtaposition de trésors accumulés depuis 30 ans, c’est aussi comme son nom l’indique un parcours d’œuvres porteuses d’histoires qui nous sont racontées. C’est aussi, comme on ne le sait pas assez, une grande fête de l’art réjouissante, ponctuée d’événements, de performances, de concerts et de films projetés au rez-de-chaussée du bâtiment, en pleine lumière, sur un écran LED géant.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Ron Mueck, In Bed, 2005, matériaux divers, 162 x 650 x 395 cm, A/P, collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (acq. 2006), Photo © Patrick Gries. Et vue de l’expo.
Visuel page d’accueil : Chéri Samba, J’aime la couleur, 2010, Acrylique sur toile et paillettes, 205 x 305 cm, collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris. © Chéri Samba. Courtesy Galerie MAGNIN-A, Paris.