L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions en France"

Expo en France

Olivier Debré : Un voyage en Norvège

Le Centre de Création Contemporaine de Tours a vu le jour en 1984 et a été dynamisé il y a quelques années par de nouveaux espaces d’exposition dans une architecture ouverte et lumineuse. Il a accueilli en 2008 une donation d’Olivier Debré (1920-1999), cinq toiles monumentales, 150 dessins et le prêt permanent de 140 toiles - l’institution devenant en 2015 le CCC OD, Centre de Création Contemporaine Olivier Debré.

C’est une facette peu connue du peintre que ces toiles créées dans les dernières décennies du 20ème siècle, au gré des saisons, lors de séjours multiples dans des régions variées de Norvège. Tourangeau de cœur, Debré part à la recherche de l’inspiration de nouveaux paysages, tout en se défendant d’être un paysagiste. “Je traduis l’émotion qui est en moi devant le paysage” disait-il. La série de toiles accrochées dans la Galerie Blanche est une série d’abstractions colorées, fidèles à sa technique de plans de couleurs lisses, fluides ou d’empâtements aux formes variées. Que ce soit par ses scènes d’eau tumultueuses, ses blancheurs hivernales qui ne parviennent pas à masquer complètement les reliefs, ou ses crépuscules sombres barrés par un horizon lumineux, on est happé par ces paysages silencieux comme on le serait par une symphonie. Plus on les regarde, plus on se rallie à l’émotion qui avait étreint le peintre confronté à la toile qui devait s’en faire l’interprète fidèle.

Comme Debré dont les pas et le cœur le ramenaient toujours aux bords de Loire, on peut reprendre pied avec Gris bleu, taches bleu de Loire, une toile monumentale (ce que ne pouvaient être les œuvres norvégiennes) de 1990, prêtée par une banque au Luxembourg dans les bleus de laquelle on retrouve la langueur immatérielle de ce fleuve qui sut être cruel dans le passé.
Avant de quitter les lieux, il ne faut surtout pas manquer une installation spectaculaire de Per Barclay, Chambre d’huile, 2017 (jusqu’au 3 septembre 2017). L’artiste norvégien (né en 1955) aime répandre les liquides. Ici, c’est tout bonnement une nappe d’huile de vidange, d’un noir lumineux intense, qui couvre presque entièrement le sol d’une nef aux hautes baies vitrées qui se reflètent sur la surface-miroir et y déposent le monde extérieur, abolissant la différence entre horizontal et vertical, dedans, dehors. C’est beau, c’est intrigant. Un rêve de photographe.

Elisabeth Hopkins

Visuels : Vue de l’exposition, Olivier Debré, Un voyage en Norvège. ©F. Tomasi - CCC OD, Tours, 2017.
Per Barclay, Chambre d’huile, 2017, Tours, 2017, installation in situ ©F. Tomasi

Archives des expos en France
spacer


Du 11 mars au 17 septembre 2017
CCC OD
Jardins François 1er - 37000 Tours
Lundi, de 14h à 19h
Du mardi au dimanche, de 11h30h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
Changement d’horaires l’hiver
Entrée : 6 €
www.cccod.fr