Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Ousmane Sow : géant de la sculpture > Ousmane Sow monumental

Ousmane Sow monumental

vendredi 21 juin 2013

Du 15 juin au 15 septembre 2013

- Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie
1 place de la Révolution - 25 000 Besançon
Ouvert tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi
Week-end : de 9h30 à 18h
Entrée gratuite
Tél. +33 (0)3 81 87 80 67
www.mbaa.besancon.fr

- Citadelle - Hangar aux Manœuvres
Rue des Fusillés de la Résistance
Ouvert tous les jours de 9h à 18h
6 Juillet / 30 août : de 9h à 19h
Plein tarif : 5€
Tél. +33 (0)3 81 87 83 23
www.citadelle.com

Ousmane Sow, dont la sculpture de Victor Hugo, créée en 2002 pour la Journée de refus de la misère, trône sur l’esplanade des Droits de l’Homme, revient à Besançon avec une vingtaine de ses grandes sculptures représentant des scènes de la vie quotidienne des ethnies Peulh, Nouba, Masaï et Zoulou. Des œuvres monumentales exposées au Hangar aux manœuvres dans la Citadelle. Dans le même temps, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie fait découvrir une série d’œuvres intitulée Petits Nouba.
C’est par la photo qu’Ousmane Sow a découvert le magnifique peuple des Nouba du Soudan. Révolté d’apprendre qu’on veut les exterminer, il a souhaité les faire exister par la sculpture. Fabriquées de bronze ou de pâte spéciale dont seul l’artiste connaît le secret, les figurines (de 50 à 70 cm) font penser à des êtres dont les corps ont été façonnés par la terre. D’une surface rugueuse et granulaire, elles sont dotées de membres légèrement démesurés, leur corps est scarifié et tatoué comme l’impose la tradition.
Révélé en 1987 au Centre Culturel Français de Dakar, où il présente sa première série sur les lutteurs Nouba, l’artiste né à Dakar en 1935 sculpte depuis l’enfance. Pourtant, ce n’est qu’à cinquante ans que ce kinésithérapeute qui a renoncé à suivre l’enseignement des Beaux-Arts a enfin acquis une renommée internationale. Ousmane Sow, dont l’œuvre est ancrée dans sa terre africaine, sculpte sans modèle, inventant sa matière, une savante alchimie de produits qu’il laisse longtemps macérer avant de l’appliquer sur une ossature faite de fer, de paille et de jute, laissant à la nature et au matériau sa part de liberté, ouvrant la porte à l’imprévu. Récemment, inspiré par le souvenir de son père, l’artiste a entrepris des sculptures représentant des grands hommes qui l’ont aidé à ne pas désespérer du genre humain : le Général De Gaulle, Gandhi, Nelson Mandela. Des sculptures issues de cette série intitulée Merci, sont également exposées. Au total, ce sont 35 œuvres de l’artiste qui sont présentées au public avant leur retour au Sénégal.

C.R

Visuel : Ousmane Sow, Scène de scarification, série des petits Nouba © Béatrice Soulé / Roger-Viollet / ADAGP, Paris 2013.
Ousmane Sow, Le Lutteur debout © Béatrice Soulé / Roger-Viollet / ADAGP, Paris 2013.