Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Piero di Cosimo. Peintre florentin excentrique, entre Renaissance et (...) > Piero di Cosimo. Peintre florentin excentrique, entre Renaissance et (...)

Piero di Cosimo. Peintre florentin excentrique, entre Renaissance et Maniérisme

mercredi 15 juillet 2015, par cath

Piero di Cosimo (1462–1522) : Pittore fiorentino "eccentrico" fra Rinascimento e Maniera.
Du 23 juin au 27 septembre 2015
Galerie des Offices
Piazzale degli Uffizi - 50122 Firenze
Tél. +39 0552388651
Du mardi au dimanche, de 8h15 à 18h50
Fermé le lundi
Entrée : 23,50€ (il est conseillé de réserver sur internet)
www.polomuseale.firenze.it

Après la National Gallery de Washington, s’ouvre à Florence, dans une version élargie à des œuvres de ses contemporains, une exposition dédiée au peintre florentin Piero di Cosimo (1462–1522), artiste de la Renaissance qui s’adonnait avec autant de bonheur aux portraits qu’aux scènes mythologiques et religieuses. Formé par Cosimo Rosselli (d’où son patronyme), il laisse des œuvres influencées par Leonard de Vinci, Filippino Lippi ou les maîtres flamands mais pleines d’excentricité, à l’image de son mode de vie décrit en long et en large par Vasari.

Cette première exposition, que les organisateurs ont voulue chronologique, offre des tableaux d’autel, des « tondi » pour les dévotions privées, des peintures mystérieuses sur des thèmes profanes commandées par les riches Florentins pour leurs résidences et par les églises et hôpitaux, ainsi que des portraits. Les 45 peintures, qui dialoguent avec des œuvres de Lippi, de Lorenzo di Credi, de Cosimo Rosselli et de Fra’ Bartolomeo, sont accompagnées de dessins qui tracent l’évolution de la créativité de l’artiste. Si sa Sainte Conversation, 1493, avec Sainte Élisabeth de Hongrie et Sainte Catherine répond aux règles classiques du genre – Vierge assise sur un trône, tenant Jésus sur ses genoux, entourée de saints placés symétriquement dans un espace ouvert sur la nature –, on remarquera la pose peu classique de l’enfant Jésus dans la Nativité du Christ avec Saint Jean enfant, 1500. Quant à la Libération d’Andromède, 1510, sa narration est articulée en boucle autour d’un plan d’eau circulaire et l’artiste, tout en étant très précis dans sa description du paysage, s’amuse à ajouter des fantaisies : les instruments de musique ou Persée volant porté par ses semelles de vent.
Un florentin que l’on connaît peu, même s’il est présent dans les grands musées, et qui mérite que l’on s’y arrête.

Elisabeth Hopkins

Visuel : Piero di Cosimo, (Firenze 1462 – 1522), Natività con san Giovannino, 1495-1500 circa. Tavola trasferita su tela. Washington, D.C, National Gallery of Art, Samuel H. Kress Collection.
Piero di Cosimo, Liberazione di Andromeda (détail) 1510-1515 circa. Tavola. Firenze, Galleria degli Uffizi.