Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Sarah Morris. Mechanical Ballet > Sarah Morris. Mechanical Ballet

Sarah Morris. Mechanical Ballet

samedi 1er décembre 2012

Du 17 novembre 2012 au 4 mars 2013
Musée national Fernand Léger
Chemin du Val de Pome – 06410 Biot
Tous les jours, sauf mardi, de 10h à 17h
Tarif plein : 5,50€ (incluant les collections permanentes)
Tél. 04 92 91 50 30
www.musees-nationaux-alpesmaritimes.fr

L’exposition de Sarah Morris, Mechanical Ballet, qui s’inscrit parfaitement dans la programmation 2012-2013 du musée Fernand Léger axée sur les rapports entre peinture et architecture, est aussi un hommage au Ballet mécanique, premier film sans scénario produit par Léger en 1924. Évoquant fortement l’esthétique du peintre cubiste, fasciné par le spectacle de la ville et intégrant signaux urbains et motifs mécaniques dans ses grandes compositions, la pratique pluridisciplinaire de Sarah Morris trouve aussi ses racines dans la réalité citadine. Artiste reconnue et exposée mondialement (à Paris, la Galerie Air de Paris l’expose depuis 2003), cette américaine (née en 1967) qui vit entre New York et Londres mène une double carrière de peintre et de réalisatrice de films depuis la fin des années 1990. Elle poursuit l’exploration esthétique et psychologique de notre environnement citadin avec des films, tels Midtown [New York] en 1998, Miami en 2002, Beijing en 2008 (en référence aux jeux olympiques et aux périphériques de la ville) ou Chicago en 2011, qu’elle produit parallèlement à de grandes séries de peintures à la composition géométrique rigoureuse et aux couleurs vives et laquées. D’inspiration post-Pop, ses constructions mentales, au format invariablement carré, ont un côté hypnotisant par leur côté travelling avant nous projetant nez à nez avec le sujet, qu’il s’agisse de détails de façades architecturales fragmentées en grilles polychromes ou d’objets quotidiens, comme de banals nœuds ou trombones, transformés en signes graphiques. L’exposition de Biot présente une dizaine de peintures dont Midtown (1998), Niagara (2010) et Hemisphere (série Knots- 2011), des œuvres sur papier et six films, du plus court Midtown (9’30’’) réalisé en 1998 à Chicago (68’10’’) produit en 2011.

Catherine Rigollet

Visuel : Sarah Morris, Midtown (Seagram Building), 1998. Peinture laque sur toile, 183 x 183 cm,
Le Consortium, Dijon © Sarah Morris © photo André Morin pour Le Consortium. Une toile en dépôt au Musée d’art moderne et d’art contemporain à Strasbourg.