Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Trésors de l’art modeste > Trésors de l’art modeste

Trésors de l’art modeste

dimanche 16 décembre 2012

Du 15 décembre 2012 au 17 mars 2013
Musée international des arts modestes
23, quai Maréchal de Lattre de Tassigny – 34200 Sète
Du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h
Tarif plein : 5€
Tél. 04 99 04 76 46
www.miam.org

L’art modeste existe sur toute la planète. Très enraciné dans son territoire, Il s’inspire des cultures autochtones et des sensibilités géographiques et historiques des lieux de production. En marge, il se situe aux frontières de l’art populaire, brut, singulier, naïf… Fascinés par ces objets du quotidien, banales mais authentiques, affranchis d’intellectualisme mais plein d’imagination, suscitant un plaisir esthétique et se fichant du mauvais goût, l’artiste Hervé Di Rosa et l’artiste collectionneur -ou collectionneur artiste- Bernard Belluc ont ouvert le (MIAM) en 2000, savoureux acronyme pour Musée international des arts modestes. Pour promouvoir ces œuvres à la fois ordinaires et singulières, ils ont choisi un immeuble ordinaire afin de privilégier le contenu, mettant en scène chaque objet pour susciter l’émerveillement des visiteurs et changer leur regard. À côté des acquisitions, nombre de pièces des collections du MIAM sont des commandes passées à des artistes, le plus souvent à l’occasion des expositions organisées par musée. Depuis sa création, le musée a présenté le travail de plusieurs centaines d’artistes du monde entier. Cette particularité illustre un des traits de l’art modeste : le lien entre objet, exposition et collection. Après avoir fêté ses dix ans en 2010 en montrant un panorama sur presque tous les champs de la création explorés (arts graphiques, mais aussi cinéma, architecture, musique…), le Musée international des arts modestes invite à (re)découvrir ses collections, en particulier des œuvres et des objets qui, du fait de leur ampleur ou de leur fragilité sont rarement montrés. Au premier rang de ses trésors, il y a les caravanes. Initialement imaginée par Hervé Di Rosa comme l’archétype du voyage imaginaire, la caravane, ce mobil home des congés payés, a fait depuis des émules parmi d’autres artistes qui livrent leur version de cet espace modeste.
Des arbres de vie du Mexique aux pavois de joutes créés pour le MIAM par des artistes contemporains, l’exposition « Trésors de l’art modeste » est une occasion unique de retrouver les grandes expositions présentées au MIAM depuis son ouverture en 2000. C’est aussi le moment de voir ou de revoir les vitrines-paysages délirantes de Bernard Belluc, bourrées à craquer de figurines et d’objets des années 1950-60. Un régal de nostalgie pour les visiteurs de cette génération.

C.R

Visuel : Fer à repasser Elvis.
Lorsqu’Elvis Presley est mort le 16 août 1977, son mythe a donné naissance à une foule d’objets hétéroclites à son effigie ou à son nom.
Caravane des Arts modestes.