Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Véronèse : la magnificence de la Renaissance vénitienne > Véronèse : la magnificence de la Renaissance vénitienne

Véronèse : la magnificence de la Renaissance vénitienne

samedi 15 mars 2014

Veronese. Magnificence in Renaissance Venice
Du 19 mars au 15 juin 2014
National Gallery - Londres
Tous les jours, de 10h à 18h
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h
Plein tarif : 14€
Tél. +44 (0)20 7747 2885
www.nationalgallery.org.uk

Parmi les artistes les plus prisés de Venise au XVIe siècle, Paolo Caliari (Vérone, 1528 - Venise, 1588), dit Véronèse est indissociable de l’image d’opulence et de grandeur que nous nous faisons de la Sérénissime à cette époque. Ses œuvres ornaient les églises, les palais princiers, les villas et les bâtiments publics dans toute la Vénétie. À travers cinquante œuvres (portraits, retables, décors allégoriques et mythologies), dont de nombreux prêts internationaux, l’exposition Véronèse : la magnificence de la Renaissance vénitienne retrace la carrière d’un des artistes les plus influents du XVIe siècle. Elle rassemble à ce jour la plus grande collection de chefs d’œuvre de Véronèse jamais vue au Royaume-Uni, avec des tableaux tels Le Mariage mystique de sainte Catherine, prêté par la Gallerie dell’Accademia à Venise, Le Martyre de Saint Georges, prêt de l’église de San Giorgio in Braida à Vérone, Mars et Vénus unis par l’amour, conservé au Metropolitan Museum of Art à New York, ou encore ce Portrait de gentilhomme tenant un chapeau à la main, issu du J. Paul Getty Museum à Los Angeles. Parmi les plus beaux portraits réalisés par le peintre à son arrivée à Venise au début des années 1550, ville qu’il ne quittera que rarement et où il s’impose comme l’un des plus grands artistes d’Europe, ayant inspiré Van Dyck, Rubens, Watteau, Tiepolo et Delacroix.

Selon Nicholas Penny, directeur de la National Gallery, « du reflet irisé savamment rendu d’une perle, aux lignes et à la splendeur des décors architecturaux, la maîtrise des couleurs, de l’espace et de la lumière chez Véronèse, ainsi que son goût pour la beauté, l’opulence et la grâce n’ont cessé de nourrir l’imagination de maints artistes et amateurs d’art ». Pour ceux qui n’auront pas le loisir d’aller à Londres, ou en avant goût de la visite à la National gallery, le musée du Louvre possède (entre autres) l’immense tableau des Noces de Cana, peint par Véronèse en 1563 pour le réfectoire des bénédictins de San Giorgio Maggiore à Venise. Il y a représenté, dans un fastueux décor de fête vénitienne, des personnages de la Bible mêlés à des personnalités de l’époque. Une légende raconte que l’artiste se serait portraituré parmi les musiciens, en costume blanc et jouant de la viole de gambe, aux côtés de Bassano et de Titien.

C.R

Visuels : Portrait of a Gentleman, Paolo Veronese, about 1560-65. The J. Paul Getty Museum, Los Angeles.