L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Des lieux de patrimoine et des maisons d’artistes à visiter. L’occasion de balades "découvertes culturelles et artistiques"
spacer

Patrimoine

Villa Ephrussi de Rothschild

Ce palais rose bonbon, doté d’une collection de mobiliers, tableaux et porcelaines rares et de neuf célèbres jardins a été construit à la demande de la Baronne Béatrice Ephrussi de Rothschild, de 1905 à 1912. Pas moins de dix architectes se sont succédés, écoutant patiemment les doléances de la baronne, pour édifier cette folie vénitienne. Apprécié pour sa beauté, mais aussi pour la proximité de Nice et de Monte-Carlo, le Cap Ferrat attire à la Belle Époque l’attention de l’élite internationale, qui prend ses quartiers d’hiver sur la Riviera. En 1905, Mme Ephrussi acquiert sept hectares de terrain sur la partie la plus étroite de l’isthme. Un achat au nez et la barbe du roi Léopold II de Belgique, qui aurait volontiers agrandi le parc de sa villa voisine. Passionnée par l’art et la nature, voyageant beaucoup, notamment en Italie, la baronne s’entoure d’œuvres d’art et recrée dans la villa un cadre propre à répondre à son insatiable curiosité. Fantasque et excentrique, Béatrice Ephrussi reçoit toute de rose vêtue, de l’ombrelle de soie à la pointe des bottines ; même le sac à main en peau de crocodile n’y échappe pas. Elle élève aussi perruches, singes, mangoustes et flamands roses. Elle séjournera finalement très peu dans ce « palazzino », et n’y habita plus du tout après la mort de son mari, en 1916, préférant ses résidences de Monte-Carlo.
Le salon des porcelaines et sa fabuleuse collection sont parmi les pièces les plus exceptionnelles de la villa. Le Salon Louis XVI, aux murs décorés de boiseries peintes du XVIIIème siècle provenant de l’hôtel Crillon et au plafond peint par Tiepolo, a conservé un ensemble de sièges Louis XVI recouverts de tapisseries d’Aubusson illustrant les fables de la Fontaine. Outre son mobilier et son plafond peint à la vénitienne, la Chambre de la Baronne Ephrussi conserve une série de costumes Louis XV et Louis XVI. Le salon d’art d’Extrême-Orient, très dans le goût des cabinets de Chinoiseries de la fin du XVIIIe siècle, présente des portes laque et or (XVIIIème siècle) provenant du Palais Impérial de Pékin et une vitrine d’émaux de Canton. La villa est entourée de neuf magnifiques jardins ornés de patios, de cascades, de bassins, de parterres fleuris, d’allées ombragées et d’arbres aux essences rares : jardin florentin, espagnol, à la française, exotique, lapidaire, japonais, provençal, roseraie et enfin jardin de Sèvres qui achève la visite au pied du salon de thé. Décédée en 1934 à l’âge de 70 ans, la Baronne Béatrice Ephrussi de Rothschild a légué sa propriété à l’Académie des Beaux-Arts.

Visuel : Villa Ephrussi, extérieur et intérieur D.R et C. Recoura © Cultures Espaces

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)


Villa et jardins Ephrussi de Rothschild
06230 Saint-Jean-Cap-Ferrat
Tél. 04 93 01 33 09
Ouvert toute l’année, de 10h à 18h
En juillet et aout : jusqu’à 19h
Plein tarif : 13€
 
- La visite de la villa se déroule librement avec un mini-guide, remis gratuitement à chaque visiteur et disponible en 4 langues (français, anglais, allemand, italien).
www.villa-ephrussi.com
 
- A 25 minutes à pied de la Villa Kérylos (tarif groupé)