Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Viollet-le-Duc. Les visions d’un architecte > Viollet-le-Duc. Les visions d’un architecte

Viollet-le-Duc. Les visions d’un architecte

vendredi 28 novembre 2014, par cath

Du 20 novembre 2014 au 9 mars 2015
Cité de l’architecture et du patrimoine
Tous les jours, sauf mardi
De 11h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
Plein tarif : 8€
Tél. 01 58 51 52 00
www.citechaillot.fr

 

Ne surtout pas manquer à la Cité de l’architecture & du patrimoine :
Revoir Paris, fascinante exposition dans laquelle le dessinateur de BD François Schuiten et l’écrivain-scénariste Benoît Peeters, auteurs des Cités obscurs, font dialoguer leur vision futuriste de la Ville Lumière avec une sélection de dessins d’architectes et de projets d’urbanisme conçus pour Paris depuis deux siècles. Aux dessins et documents originaux s’ajoute un écran circulaire de grande dimension accueillant une projection 3D interactive.
Jusqu’au 9 mars 2015

À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879), la Cité de l’architecture et du patrimoine propose un voyage au centre de l’œuvre -aussi variée que gigantesque- de cet architecte autodidacte et passionné, théoricien de l’art, dessinateur virtuose, restaurateur souvent controversé et administrateur hyper-méticuleux qui laissa sa trace sur de grands monuments comme la basilique de Vézelay, Notre Dame de Paris, La Sainte Chapelle, la cathédrale d’Amiens, la Cité de Carcassonne ou le château de Pierrefonds.

Sans être passé par les Beaux-Arts qu’il jugeait infréquentables car d’un enseignement insuffisamment diversifié (ce qu’il ne l’empêcha pas de proposer une réforme de cette école avant de fonder son École centrale d’architecture), Viollet-le-Duc a opté pour une formation empirique, multipliant les voyages d’études durant lesquels il dessine les paysages de montagne, les animaux, les plantes...parfois même de mémoire. Il rapportera notamment d’Italie 450 dessins, croquis et aquarelles qui révèlent un extraordinaire talent à reproduire les architectures, avec une passion certaine pour le médiéval (très en vogue chez les romantiques) qui le poursuivra toute sa vie. Lancé à 26 ans par Prosper Mérimée séduit par sa formation atypique et ses connaissances exceptionnelles en architecture, il va se voir confier le chantier de la restauration de la basilique de Vézelay, avant d’entamer celle de Notre-Dame, à l’âge de 29 ans, aux côtés de Jean-Baptiste Lassus ; lui redonnant l’éclat du décor sculpté détruit pendant la Révolution, reconstruisant la flèche de la croisée du transept et le trumeau du portail central.

Mais c’est surtout à Pierrefonds, château à l’état de ruine découvert dans son enfance et qui l’a fait fantasmer, qu’il va réaliser, quelque cinquante années plus tard « son œuvre », la construction d’une forteresse médiévale idéale. Avec des excès bien à lui et que certains considéreront comme du vandalisme sur le patrimoine. Le débat court toujours.

D’une grande richesse de tableaux, dessins, maquettes, photographies, projets de mobilier, objets d’art, documents comptables, courriers, cette vaste exposition qui reconstitue aussi le bureau de Viollet-le-Duc fait découvrir le parcours et les multiples facettes d’un homme de réseau, à la fois rationaliste et inventif, à qui l’on doit aussi la galerie des moulages de la Cité de l’architecture et du patrimoine qu’on ne se lasse pas de revisiter.

Catherine Rigollet

Visuels : Eugène Viollet-le-Duc, Vue cavalière du château de Pierrefonds en cours de restauration, 1858. Dessin ; aquarelle. Charenton-le-Pont, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, 1996/083 – 337. © Ministère de la Culture - Médiathèque de l’architecture et du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais /Image RMN-GP.
Eugène Viollet-le-Duc, Vaucluse. Paysage de rocher avec berger, 1831. Dessin ; mine de plomb. Charenton-le-Pont, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, 2012/024 – 41203. © Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais /Image Médiathèque du Patrimoine.