Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Virginie Yassef. Au milieu du Crétacé > Virginie Yassef. Au milieu du Crétacé

Virginie Yassef. Au milieu du Crétacé

vendredi 24 janvier 2014

Du 17 janvier au 1er mars 2014
Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
36, rue de Seine – 75006 Paris
Du lundi au samedi, de 10h30 à 13h et de 14h à 19h
Tél. 01 46 34 61 07
www.galerie-vallois.com

La galerie Vallois poursuit son travail de découverte et d’accompagnement de jeunes artistes contemporains avec Virginie Yassef qu’elle expose depuis une dizaine d’années. Née en 1970, cette artiste explore plusieurs médiums : vidéo, photographie, peinture, sculpture et détournement d’objets, inventant des mondes fantastiques, bourrés d’illusions et mettant en scène d’étranges scénarios.

Tout commence par une plongée dans l’histoire de la Terre au temps du Crétacé avec cet arbre fossilisé qui barre l’entrée de la galerie Vallois, celui-là même qui obstruait la rue sinueuse des Cascades à Ménilmontant, lors de la dernière Nuit Blanche. Le temps de s’interroger de quel bois, bronze ou résine est fait cet Objet du doute (2013) tortueux et à moitié écorcé, le voilà qui craque, bouge, tente de se relever avant de retomber bruyamment, surprenant le visiteur et troublant un bref instant la quiétude du lieu. Plus loin, comme posées au milieu d’une verte clairière, de fausses pierres et fausses bûches affublées d’yeux ou de haut-parleurs miniatures (?), constituent une présence ludique et magique, accentuée par des bribes de conversations qui semble provenir de ces objets masqués. Magique également cette roue de plumes de paon qui tourne de manière séductrice et ostentatoire, comme l’oiseau. Séduisantes aussi, et surnaturelles ces mâchoires de crocodiles aux couleurs fluo. Dans sa série des Scénarios fantômes, Virginie Yassef a regroupé par deux ou trois des photographies argentiques de petit format. On reconnaît une chouette, un lampadaire, un chien en boule, un tas de pierre, un immeuble en verre, la crête d’une montagne au soleil couchant…Pourtant, cette réalité familière, ces amorces de récits, entre paléontologie, sciences, nature, urbanisme et humanité sont à la fois effrayantes, poétiques, théâtrales, burlesques, absurdes à la manière du théâtre de Beckett ou de Kafka, mais surtout intrigantes. Visiblement, l’étrangeté et les mondes inconnus constituent les véritables sujets des installations et objets sculpturaux de Virginie Yassef, soulignant les décalages qui viennent perturber le réel, parfois de manière infime. Bien sûr, ses œuvres refusent de se livrer trop vite, et à l’instar d’un Pierre Huyghe, Virginie Yassef laisse une libre interprétation à chacun.

Catherine Rigollet

Visuel : Virginie Yassef, L’Objet du doute, 2013. Polystyrène, résine, peinture, moteur. 182 x 460 x 300 cm
Vue de l’exposition "Au milieu du Crétacé" // Virginie Yassef. Galerie GP&N Vallois. Paris. Photo : Emile Ouroumov.
Virginie Yassef, Paon ! 2014. Plumes de paon, moteur, bois, laque. 250 x 250 x 20 cm. Vue de l’exposition "Au milieu du Crétacé" // Virginie Yassef.