L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

California Crazy. American Pop Architecture

Au début des années 1920, l’ère automobile a commencé, l’envie de voyager des Américains se développe et une nouvelle vague d’entrepreneurs ingénieux entendent bien tirer parti de ce nouveau mode de transport. D’extravagantes architectures se mettent à pousser sur le bord des routes. Ces édifices prennent les formes les plus diverses : figurine, bateau, cafetière, tasse, tonneau, donut, cornet de glace, fruit, légume, animal, etc. Gigantesques de préférence. Certains sont aussi des répliques de château fort, de pyramide ou d’igloo. Ils visent à attirer l’œil des automobilistes et des routiers de passage à la recherche de carburant, d’une bière, d’une glace, d’un repas sur le pouce, d’une distraction ou de souvenirs touristiques.
Considérées comme monstrueuses et rejetées en bloc par l’establishment architectural de l’époque, ces constructions hors norme ne cessèrent pourtant de se multiplier, notamment dans le Sud des États-Unis et de la Californie. Un concept de « California Crazy » englobant aussi l’architecture d’intérieur, la signalétique et les automobiles les plus fantaisistes. Balayées par l’Histoire, ces architectures populaires à la fois novatrices et rebelles, regagnèrent leurs lettres de noblesse il y a une quarantaine d’années. Elles sont célébrées dans cette anthologie, réactualisée, qui présente les plus beaux « spécimens » de ce style d’architecture. Elle réunit aussi des essais qui décryptent les courants ayant favorisé la naissance de ce mouvement et identifient les paysages et comportements non conventionnels des à-côtés de Los Angeles et de Hollywood ayant permis à ces bâtisses loufoques de fleurir en masse.
On se régale à parcourir ce florilège d’architectures excentriques.
C.R

De Jim Heimann
Ed. Taschen
Relié, 21 x 28,5 cm
Version anglaise
324 pages
40 €