L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Château de Maulnes

Situé en pleine forêt, sur la route des châteaux des Ducs de Bourgogne, à 15 km de Tanlay et d’Ancy-le-Franc, le château de Maulnes est un monument renaissance, unique en France par la forme pentagonale de son plan (le seul autre édifice pentagonal répertorié en Europe est la Villa Farnèse à Caprarola dans le sud de l’Italie).
Autre grande originalité, il est bâti sur 4 niveaux (plus une terrasse) autour d’un escalier central qui s’enroule autour d’un puits et débouche sur le toit, reliant le ciel et l’eau en créant un faisceau de lumière. Il était possible de puiser de l’eau à tous les étages. Une source captée alimente une vasque, qui constitue la base du puits. Le trop-plein de la vasque, ainsi que deux autres sources, se déversent dans un bassin à l’intérieur et dans un nymphée à l’extérieur. Assez confortable, il totalise 21 cheminées -très appréciable étant donné la rigueur des hivers sur le plateau de Maulnes- et comportait plusieurs salles de bain dont l’une conserve les vestiges d’un chauffage par le sol. En revanche, Maulnes est d’une grande simplicité en décors d’architecture. Le seul est, à la base de la toiture, une corniche à modillons alternant les têtes de chiens et les têtes de lions et évoquant la chasse.
Commandité en 1566, en pleine guerre de religion, par un huguenot, Antoine de Crussol (1528-1573), époux de Louise de Clermont Tonnerre (1504-1596), une catholique évangéliste -et de 24 ans son aînée-, il est d’abord conçu pour être un relais de chasse et joue un rôle dans l’exploitation des vastes forêts de la région ; la vente de bois de chauffage à Paris étant alors la ressource la plus importante du comté. En 1569, la construction du logis principal est suffisamment avancée à Maulnes, pour permettre à Louise, de s’installer. Elle fait meubler le château et poursuit les aménagements, mais en 1573, à la mort de son époux, cette proche de Catherine de Médicis qui vit entre Paris, Tonnerre, Ancy-le Franc et Maulnes, abandonne le chantier du château. Plusieurs fois délaissé par ses propriétaires successifs, il servira de verrerie de 1775 jusqu’au milieu du XIXe siècle avant de progressivement tomber en ruines. Classé monument historique en 1942, il ne sera véritablement sauvé qu’à partir de 1997 suite à son acquisition par le Conseil général de l’Yonne. Le château est aujourd’hui en cours de restauration et depuis 2005, le public est invité à découvrir ce bâtiment extraordinaire et suivre l’avancée des travaux et des fouilles révélant son histoire.
D’architecte inconnu, le Château de Maulnes, figure parmi les trente édifices répertoriés, décrits et dessinés par l’architecte et dessinateur Jacques Androuet du Cerceau (1515 – 1585) dans son ouvrage Les plus excellents bâtiments de France (1576). Seul document connu sur le château, Du Cerceau y présente Maulnes comme l’une des créations les plus originales de la Renaissance européenne, mélange d’architecture italienne et de savoir-faire français et ses plans donnent une idée de la forme originelle de l’édifice. Le jardin que représente Du Cerceau est relativement petit (5 000 m²), composé d’un bassin encaissé et de huit parterres bordés de buis et plantés de fleurs ou de plantes aromatiques. Les communs, construits vers 1570-1572, formaient un bâtiment en hémicycle entourant la cour d’entrée, avec un étage et des combles. Ils ont subi de nombreuses transformations pour les adapter à un usage industriel, à l’époque de la verrerie et la moitié de l’hémicycle a aujourd’hui disparu. Ils font désormais office de lieu d’accueil du public et de salle d’exposition.
Depuis février 2012, le Conseil Général de l’Yonne a démarré la restauration des couvertures (près de 690m² de toitures), des façades et des charpentes pour un coût total de 5,8 millions d’euros.
Catherine Rigollet
Visuels : Château de Maulnes (Yonne). Crédits photos : David Bordes, Xavier Morize (Conseil Général de l’Yonne - Direction de la Communication)

Château de Maulnes
89 470 - Cruzy-le-Châtel
Situation du site : le parking et le chemin piéton d’accès au château sont situés le long de la route départementale 12, au départ de Cruzy-le-châtel, en direction d’Arthonnay, à environ 5 km de Cruzy, dans les bois.
- Dates et horaires d’ouverture :
Visites guidées toutes les heures à 11h,
14h, 15h, 16h et 17h.
Tous les jours du 15 avril au 14 mai et du
1er juillet au 31 août.
Tous les week-ends et jours fériés
du 20 mai au 30 juin
et du 2 septembre au 1er octobre.
Tarif plein (2017) : 4€
Tél. 03 86 72 84 77
www.maulnes.fr
 
 
- Sur la route des Ducs de Bourgogne, vous pouvez aussi visiter une douzaine de châteaux dont : ceux d’Ancy-Le-Franc et de Tanlay, ainsi que l’Hôtel-Dieu de Tonnerre dans lequel Louise de Clermont est inhumée.
www.tourisme-yonne.com