L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Château de Versailles. Galerie des Glaces

La Grande Galerie, comme on la nommait au XVIIè siècle, n’était en réalité qu’un lieu de passage à la jonction des deux grands appartements du roi et de la reine. Un lieu d’attente et de rencontres, fréquenté par les courtisans et le public des visiteurs. Elle ne fut le cadre de fastueuses cérémonies qu’exceptionnellement, lors de réceptions diplomatiques ou de bals à l’occasion de mariages princiers. Conçue par l’architecte Jules Hardouin-Mansart, longue de 73 mètres, haute de 12 mètres, illuminée de 357 miroirs, éclairée par des lustres en cristal, la grande galerie avec son décor de marbre, de bronzes dorés et ses 1000m² de peintures est un véritable chef-d’œuvre.
Elle se veut aussi une vitrine politique, économique et artistique de la France. Par leurs dimensions et par leur nombre, les miroirs qui ornent les dix-sept arcades faisant face aux fenêtres attestent que la nouvelle manufacture française de glaces est capable de ravir à Venise le monopole des miroirs, alors objets de grand luxe. Les pilastres de marbre de Rance et les chapiteaux de bronze doré, tout comme l’exceptionnel plafond peint par Charles Le Brun, premier peintre du roi, témoignent du talent des artistes et du savoir faire des artisans d’art. C’est Louis XIV qui impose un décor à sa gloire et à celle de la France, à la place de celui prévu initialement par Le Brun sur le thème d’Hercule. Les trente compositions de la voûte illustrent l’histoire glorieuse de Louis XIV durant les dix-huit premières années de son gouvernement, depuis 1661 jusqu’à la paix de Nimègue. Victoires militaires et diplomatiques aussi bien que réformes en vue de la réorganisation du royaume y sont traitées sous forme d’allégories à l’antique.
Edifiée entre 1678 et 1684, la Galerie des Glaces a été restaurée de manière intégrale en 2007 (3 ans de travaux – 12 millions d’euros), grâce au mécénat de la société Vinci.
C.R
1 : Galerie des Glaces, vue d’ensemble.
2 : Plafond. Le roi prend Maëstricht en treize jours et Le Passage du Rhin en présence des ennemis, 1672.
3 : Plafond. Alliances de l’Allemagne et de l’Espagne avec la Hollande, 1672. Renommées et Victoires. Réparation de l’attentat des Corses, 1664. La Hollande secourue contre l’évêque de Munster, 1665. Soulagement du peuple pendant la famine, 1662.
4 : Plafond (détail). Renommées et Victoires.
5 : Le Roi donne des ordres pour attaquer en même temps quatre des plus fortes places de la Hollande, 1672.
6. Le Roi gouverne par lui-même, 1661 (premier tableau imaginé par Le Brun lorsque le projet initial, mettant en scène Hercule, fut refusé)
7 et 8 : Galerie des Glaces, vue d’ensemble.
©RMN et D.R

Château de Versailles
Tous les jours sauf le lundi
Du 1er novembre au 31 mars :
9h00 - 17h30
Du 1er avril au 31 octobre :
9h00 - 18h30
www.chateauversailles.fr