Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > L’Europe avant l’Europe. Les Carolingiens > L’Europe avant l’Europe. Les Carolingiens

L’Europe avant l’Europe. Les Carolingiens

jeudi 10 juillet 2014

Du 29 juin au 29 septembre 2014
Abbaye royale de Saint-Riquier
Baie de Somme - 80135 Saint-Riquier
Tous les jours, de 10h à 19h
Tarif plein : 4€
Tél. : 03 22 71 82 20
www.ccr-abbaye-saint-riquier.fr

L’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Riquier dans la baie de Somme se découvre d’abord par sa flamboyante abbatiale, un choc de dentelles de pierre en façade et de lumière blanche à l’intérieur. Renouant avec son passé prestigieux -elle fut, entre 790 et 1131, l’un des tout premiers lieux de culture en Europe occidentale, l’Abbaye de Saint-Riquier invite cet été à une immersion dans le monde carolingien. L’abbaye étant donc le cadre et en partie l’objet même de cette exposition tant son histoire est liée à cette période dite de Renaissance carolingienne. Une Renaissance fondée sur l’écriture (rendue plus lisible grâce à l’invention de la caroline depuis 770) et incarnée par Nithard. Petit fils de Charlemagne, abbé laïc de Saint-Riquier, Nithard est le premier auteur ayant écrit, en 842, un texte en roman, la langue qui allait devenir le français. Ces fameux Serments de Strasbourg, qui évoquent la rencontre de Charles le Chauve et Louis le Germanique et leur pacte d’alliance ne sont pas transcrits en latin, comme on le faisait d’habitude, ce qui en fait effectivement le premier texte (connu) en langue française, sans être pour autant la langue parlée au IXe siècle, car mêlant du latin vulgaire commun à d’autres langues romanes.

Au travers de documents, fac-similés et pièces originales, l’exposition s’intéresse particulièrement à la vie de Nithard, ce clerc et soldat, latiniste mort au combat et dont le crâne fendu d’un coup d’épée retrouvé lors de fouilles est présenté. Le parcours nous plonge dans la vie quotidienne au temps de Charlemagne (dont on célèbre en 2014 le 1200ème anniversaire de la mort), le fracas des guerres incessantes, l’effervescence des ateliers d’artisans, le commerce ou encore la fabrication des livres. Cette production rare et difficile, effectuée par les moines copistes, nous livre aujourd’hui de somptueuses créations qui ne sont pas que des textes à la louange de Dieu ou des manuscrits liturgiques enluminés, tels les Évangiles dits de Saint-Riquier, commandés par Charlemagne et écrits en lettres d’or sur parchemin pourpré, mais fournissent aussi de précieuses informations sur la gestion de l’empire carolingien, les connaissances en matière de sciences et de techniques, et l’histoire de l’Europe à cette époque, un ensemble de territoires particulièrement instables.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Évangiles de Saint-Riquier, fin du VIIIe siècle, 37 x 25,8cm, E. 7,5 cm. Saint Matthieu, parchemin pourpré, (détail). Abbeville, Bibliothèque municipale.
Visuel vignette : Le Romain (dit), Alaux Jean (1786-1864), Charlemagne, empereur d’Occident (742-814). Huile sur toile - Versailles, Châteaux de Versailles et de Trianon - © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot