Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Michael Werner. Collection personnelle > La collection Michael Werner

La collection Michael Werner

dimanche 7 octobre 2012

Du 5 octobre 2012 au 3 mars 2013
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11, avenue du Président Wilson - 75116 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
Plein tarif : 9€
Tél. 01 53 67 40 00
www.mam.paris.fr

Le bouillonnant marchand d’art et collectionneur allemand Michael Werner, en froid avec les musées allemands qui -selon lui- ont refusé de s’intéresser à l’art allemand d’après-guerre, a choisi la France et le musée d’Art moderne de la Ville de Paris dont il connait personnellement Fabrice Hergott, le directeur, pour faire un don exceptionnel de 127 œuvres de sa collection. Implanté en Allemagne depuis les années 1960 (Berlin et Cologne) à New York en 1990 et depuis 2012 à Londres, Michael Werner mène une activité de collectionneur engagé, en lien étroit avec les artistes qu’il soutient et promeut sur la scène internationale. C’est à partir d’artistes parisiens, en particulier, Jean Fautrier et Francis Gruber, découverts au musée d’Art moderne de la Ville de Paris dès les années soixante, que Werner a commencé sa collection et l’a enrichie des plus grands artistes allemands de son temps. Elle est aussi le reflet d’un goût très personnel affranchi des modes qui ont traversé les XXe et XXIe siècles et riche d’artistes aux origines et pratiques différentes. On y trouve aussi bien Derain, Picabia, Queneau, Fontana, Michaux, Freundlich, Kounellis, Beuys, Baselitz, Broodthaers, Dix, Polke, Réquichot ou encore Leroy, peintre que Werner a mis du temps à apprécier, mais dont il a ensuite défendu ardemment le travail quand il a compris l’importance absolue de la lumière dans l’œuvre.
Les artistes allemands constituent bien entendu la partie la plus importante de la collection de Werner, en particulier la génération d’artistes arrivés à maturité au cours des années 1970 et 1980 (A.R. Penck, Jörg Immendorff, Per Kirkeby et surtout Markus Lüpertz avec trente-deux œuvres, peintures et sculptures dont le monumental Mozart). Pour célébrer cette donation (la plus importante depuis le legs du docteur Maurice Girardin en 1951 qui fut à l’origine de la création du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris), une exposition monumentale (prévoir deux bonnes heures de visite) réunit plus de 900 œuvres d’une trentaine d’artistes modernes et contemporains (dont une partie des 127 peintures et sculptures données au musée). Elle constitue un regard rétrospectif sur la production picturale et sculpturale du XXe siècle, en particulier en Europe, et met en évidence les tendances les plus marquantes de la scène contemporaine actuelle. La donation n’est pas assortie de contraintes quant à un accrochage spécifique une fois passée l’exposition, même si certaines œuvres devraient évidemment rejoindre par la suite les cimaises de la collection permanente.

Catherine Rigollet

Visuel : A.R. Penck Portrait : Jutta , 1977. Peinture acrylique sur toile. Donation Michael Werner au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris © ADAGP, Paris 2012 photo © Lothar Schnepf, Köln.