L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Le Domaine de Chantilly

Autour du château de Chantilly s’étend un parc de 115 hectares composé de plusieurs jardins et d’un Hameau. Construit en 1774 par l’architecte Jean-François Leroy pour le prince Louis-Joseph de Bourbon-Condé, ce Hameau est antérieur à celui de la reine Marie-Antoinette à Versailles, qu’il inspira. Il se compose de cinq maisonnettes d’aspect rustique, dont l’extérieur modeste tranchait avec le décor intérieur luxueux décorant notamment la Salle à manger installée dans la grande chaumière centrale. Aliéné sous la Révolution comme l’ensemble du domaine, le Hameau retourne à la famille Bourbon-Condé en 1815. Le duc d’Aumale hérite du domaine de Chantilly de son grand-oncle, le prince de Condé, en 1830. Il fait reconstruire le Grand Château, rasé après la Révolution, pour y installer ses riches collections de peintures, dessins, objets d’art, livres, etc. Contraint à l’exil par la chute de la Monarchie de Juillet en 1848, il ne reviendra à Chantilly qu’en 1871, faisant alors réaliser de nombreuses restaurations des bâtiments.
Le château de Chantilly abrite l’un des plus beaux musées de peintures anciennes après le Louvre (6000 peintures, dessins et gravures) et une très riche bibliothèque de livres rares et précieux (30 000 livres dont 12 000 imprimés anciens et 1500 manuscrits). En 1884, le duc d’Aumale, sans héritier direct, légua son domaine de Chantilly à l’Institut de France, sous réserve d’ ouvrir le musée Condé au public.
En 2006, à la création de la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly (gestionnaire du site), la restauration du parc s’impose comme une priorité. Début octobre 2008, le Hameau de Chantilly achève la restauration de trois de ses cinq maisonnettes. Pour la petite histoire, c’est au Hameau que serait née la fameuse crème Chantilly, citée dès 1784 dans les Mémoires de la baronne d’Oberkich. Après cette renaissance, deux autres grands chantiers initiés par La Fondation pour la sauvegarde et le développement du Domaine de Chantilly ont vu leur aboutissement : la restauration des célèbres jardins à la Française dessinés par André Le Nôtre dans le parc du château et la rénovation de l’impressionnant dôme de 28 mètres de haut des Grandes Écuries édifiées par l’architecte Jean Aubert au 18ème siècle. En 1984 y fut créé un théâtre équestre dirigé aujourd’hui par Sophie Bienaimé qui continue d’attirer de très nombreux spectateurs qui en profitent pour apprécier l’imposante perspective de la nef des Grandes Écuries, longue de 200 mètres.
Depuis 2012, le Domaine a entrepris de restaurer : la fontaine du dôme qui servait aux chevaux pour s’y désaltérer et qui a retrouvé sa place. Le Salon de musique dans les Grands Appartements à nouveau accessible au public, la Maison de Sylvie (XVIIe siècle) au cœur du parc, le Jardin anglais, le Jeu de Paume et la Petite Singerie.
Visuel 1 et 2 : Château et parc de Chantilly. © Michel Bureau
Visuel 3 : R&B Presse
Visuel 5-6-7 : Château et Maison du Hameau. Photographie © Martine Savart.

Domaine de Chantilly
Château et musée Condé ouverts tous les jours sauf mardi.
Hameau du domaine de Chantilly. Parc ouvert tous les jours sauf le mardi
Renseignements visites et tarifs : 03 44 27 31 80
www.domainedechantilly.com
www.chateaudechantilly.com