L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Les Tuileries. Grands décors d’un palais disparu

Né de la volonté de Catherine de Médicis, maintes fois remanié et finalement rasé en 1883 suite à un incendie survenu le 24 mai 1871, le palais des Tuileries renaît aujourd’hui de ses cendres grâce à un ouvrage qui raconte son histoire bouleversée et son architecture complexe, conçue par une succession de grands architectes dont Androuet du Cerceau, Le Vau ou Soufflot. En effet, la saga de cette grande demeure royale et impériale qui fut dotée de décorations et d’un ameublement fastueux ne manque pas de rebondissements. Commencée d’être édifiée en 1564, sur le site de fabriques de pâte à tuile (d’où son nom), elle n’était toujours pas habitable à la mort de Catherine de Médicis en 1589. Lorsque cette dernière venait aux tuileries, elle faisait apporter ses meubles et logeait dans l’une des maisons acquises au moment de la constitution du jardin. Les photographies d’époque livrent un témoignage de l’état des Tuileries sous le Second Empire. Les auteurs, parmi lesquels Bernard Chevallier et plusieurs conservateurs du musée du Louvre, font également découvrir la richesse de ses décors et de son ameublement : peintures, sculptures, tapisseries, lambris, bras de lumière, lustres, commodes, consoles, bureaux, chaises…aujourd’hui dispersés entre collections publiques et personnes privées, ou disparus. Des photographies contemporaines des objets retrouvés permettent d’évoquer cette grandeur évanouie. Aurait-on pu, ou dû, rebâtir les tuileries ? Le débat n’est toujours pas clos.

Editions du Patrimoine
Collectif
Octobre 2016
ISBN : 978-2-7577-0520-9
288 pages
Prix : 69 €