Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Nancy Spero. artiste engagée et féministe passionnée > Nancy Spero

Nancy Spero

mercredi 13 octobre 2010

Du 13 octobre au 10 janvier 2011
Centre Pompidou
Galerie d’art graphique
www.centrepompidou.fr

- Parallèlement, la galerie Lelong présente jusqu’au 20 novembre des pièces des années 2000 sous le titre « Woman in motion ». 13 rue de Téhéran, 75008 Paris.
www.galerie-lelong.com

Nancy Spero (1926-2009) était une artiste engagée et une féministe passionnée. Elle prit part aux plus importants combats politiques, sociaux et culturels de son temps. Ses œuvres, habitées par une violence latente, mais non dénuées d’humour, témoignent de la conviction et de la force de ses engagements, comme lors de la guerre du Vietnam dont elle dénonce l’horreur dans sa première série d’oeuvres, les War Paintings (1966-1969). Inséparable de ses prises de position, son parcours artistique est nourri de ses combats. En 1969, elle rejoint les Women Artists in Revolution (WAR) et participe en 1972 à la naissance de la première galerie coopérative pour femmes à New York, AIR (Artists In Residence). Cette mère de 3 enfants, marié au peintre Leon Golub, décide dans les années 1974-1975 de se concentrer sur la représentation du genre féminin, rassemblant un « alphabet » créé uniquement d’images de femmes de tous les temps et de toutes les cultures du monde. « J’ai décidé de faire de la femme la protagoniste, de la dépeindre comme libérée, même si je sais que ce n’est pas vraiment le cas ». Avec une soixantaine d’œuvres sur papier, l’exposition chronologique donne à voir le travail de cette artiste qui a vite délaissé la peinture et la toile (« trop masculines »), pour une pratique graphique réalisée avec des matériaux modestes : feuilles de papier collées en longues bandes, découpages et écriture rageuse, griffonnée. S’identifiant à Antonin Artaud, elle s’inspire de ses textes dans ses Artaud Paintings (1969-1970) et plus particulièrement dans les Codex Artaud (1971-1972). Un travail en marge du monde de l’art et de ses mouvements, d’une grande richesse de composition et de couleurs. « Avec Azur (2002) qui, avec ses quatre-vingt-cinq mètres, partagés en trente-neuf panneaux, constitue l’aboutissement de cinquante ans de travail, Nancy Spero s’inscrit dans l’histoire de l’art aux côtés des rouleaux de papyrus égyptiens, des frises antiques du Parthénon et de la tapisserie de Bayeux » considère Jonas Storsve, commissaire de l’exposition. C’est la première rétrospective consacrée à l’œuvre de Nancy Spero, disparue l’année dernière à l’âge de 83 ans.

Catherine Rigollet