Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Patrick Tosani > Patrick Tosani (œuvres 1980-2011)

Patrick Tosani (œuvres 1980-2011)

vendredi 22 avril 2011

Du 20 avril au 19 juin 2011
MEP (Maison européenne de la photographie)
5/7 rue de Fourcy - 75004
Tél. 01 44 78 75 00
Du mercredi au dimanche,
de 11h à 20h
Plein tarif : 7€
www.mep-fr.org

Tosani joue avec la monumentalisation, la miniaturisation et la manipulation d’objets du quotidien et déstabilise notre perception en érigeant un talon de chaussures en sculpture totémique, deux jambes de pantalon rigidifiées en masque primitif, etc… Se revendiquant du courant de « L’Autre Objectivité » dont il a fait éclater les cadres strictes, cet artiste né en 1954, formé à l’architecture, poursuit la pratique d’une photographie conceptuelle, s’amusant avec le réel et son apparence. Comment se forme et apparaît une image ? Telle est la principale préoccupation de l’artiste, dans laquelle il nous entraîne au fil de ses séries de masques, de verres de lait, de têtes, de corps recroquevillés, de regards, de cuillères ou de petites figurines emprisonnées dans un bloc de glace. Autant d’images sérielles, frontales, esthétisantes, épurées et qui donnent à voir autre chose que ce qu’elles représentent, parfois jusqu’à l’abstraction ou jusqu’à la dérision comme sa série des Chaussures de lait en 2002, où Tosani explore les possibilités du vêtement comme enveloppe et en montre les limites. Cette exposition rétrospective présente son travail depuis 1980.

Dans le même temps, la Maison Européenne de la photographie présente : L’objet photographique, une invention permanente . De l’héliogravure de Nicéphore Niepce à la numérisation par Andreas Müller-Pohle de la première photographie au monde, cette exposition raconte deux siècles d’innovation technique. Le parcours s’ouvre sur les différents dispositifs photographiques et se divise ensuite en deux parties, l’une consacrée au monochrome, l’autre à la couleur. Chacune reprenant les mêmes questions de prise de vue, de matrice des images, de travail et de tirage.

Catherine Rigollet