L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

> Quel chantier ! Des bâtisseurs aux restaurateurs

À l’occasion des travaux de restauration du bas-côté sud de l’église du monastère royal de Brou, le Centre des monuments nationaux et la Ville de Bourg-en-Bresse proposent une immersion au cœur des différents chantiers du monastère, en premier lieu celui de sa construction. Fondé en 1505 par Marguerite d’Autriche (1480-1530), bâti en pierre du Revermont, en brique de la Dombes, en bois de la forêt de Seillon, proche de Bourg-en-Bresse, le monastère royal de Brou fait vivre pendant 25 ans une main d’œuvre nombreuse, jusqu’à sa consécration en 1532. C’est aussi une opportunité pour cette ville florissante du duché de Savoie, mais à l’écart des grands axes commerciaux. Louis van Boghem, architecte bruxellois, est chargé de dessiner et de coordonner la construction de l’église.
Le chantier fourmille d’ouvriers aux compétences diverses. Chaque corps de métier est hiérarchisé. Les « maîtres » (par exemple maître charpentier) assument des fonctions importantes. Les ouvriers qualifiés sont libres, organisés, bien rémunérés (à la journée ou à la tâche) et itinérants. La main d’œuvre locale, les manœuvriers, hommes ou femmes, représentent la majeure partie des travailleurs. Le compagnonnage prend forme et le chantier est le lieu privilégié de la formation des apprentis. Sur le chantier, la vie quotidienne s’organise autour des loges, petits ateliers où les ouvriers se regroupent par corps de métier. La journée de travail se calque sur le rythme solaire.
Au gré des ateliers des artistes et artisans, le public est invité à découvrir les métiers de tailleur de pierre, sculpteur (appelé « ymagier » au Moyen-Age), verrier et peintre-verrier, charpentier, menuisier, tuiliers et couvreur. Des échantillons permettent de toucher différents matériaux : bois, tuiles, pierres de construction et de sculpture et des supports numériques aident à comprendre l’utilisation des outils. Un ensemble remarquable de vitraux provenant de la co-cathédrale Notre-Dame de Bourg-en-Bresse (co-cathédrale car siège secondaire de l’Évêché) est exposé. Déposés en 1870, ces vitraux témoignent de l’art des maîtres-verriers du tout début du XVIe siècle.
Visuel : affiche : illustration Arnaud Cremet / graphisme : www.albanederenne.com

Du 8 juillet au 31 décembre 2017
Monastère royal de Brou
Tous les jours, de 9h à 18h (jusqu’au 30/9)
De 9h à 12h et de 14h à 17h (du 1/10 au 31/12)
Tarif plein : 8€
www.monastere-de-brou.fr