L'agora des arts, Architecture, design, photographies, sculptures, peintures
Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 04/08/2015

Le livre du mois

Matisse en son temps
Si vous n’avez pas le loisir d’aller à la Fondation Gianadda (Martigny – Suisse), voir l’exposition « Matisse en son temps » (jusqu’au 22 novembre 2015), qui confronte le peintre avec ses aînés, ses contemporains et ses descendants, offrez-vous en lot de consolation ce beau catalogue riche en témoignages passionnants et en illustrations. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

Le Jardin colonial du bois de Vincennes

Le plus romantique, exotique et méconnu des jardins parisiens. Un lieu de patrimoine à découvrir cet été. Reportage.

Coup  de coeur

Beauté Congo, 1926-2015
Voilà une exposition dynamisante qui révèle l’extraordinaire vitalité de la scène artistique congolaise, depuis les précurseurs dans les années 1920, jusqu’aux contemporains d’aujourd’hui qui font claquer les couleurs et les symboles avec une grande liberté de ton et beaucoup de dérision. Un événement qui fera date. A la Fondation Cartier, jusqu’au 15 novembre 2015.

Auberive. Dado

Énergique, tourmenté, peuplé de visions hallucinatoires, de plantes exubérantes, de monstres, d’écorchés, de mutilés, de damnés, l’œuvre peint, gravé et sculpté de Dado, ce « Jérôme Bosch du XXe siècle » dénonce les atrocités de la seconde guerre mondiale, sans pour autant manquer de couleurs, de causticité et de merveilleux. L’exposition réunit plus de 80 œuvres (peintures, dessins, collages, gravures, sculptures) couvrant la carrière de l’artiste. Abbaye d’Auberive (Haute-Marne). Jusqu’au 27 septembre 2015.

Apt. Visibles-Invisibles. L’Afrique urbaine et ses marges

La Fondation Blachère présente une exposition autour de quinze artistes contemporains issus d’Afrique, des peintres, photographes, vidéastes et sculpteurs mondialement connus comme William Kentridge ou jeunes talents, invités à présenter des œuvres sur le thème de l’Afrique urbaine contemporaine et de ses minorités « invisibles ». Jusqu’au 26 septembre 2015.

Issoudun. Joseph Sima. Vision du monde retrouvé

Depuis la grande rétrospective du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, en 1992, très peu d’expositions monographiques mirent à l’honneur l’œuvre de Joseph Sima (1891-1971), un des plus grands peintres tchèques du XXe siècle, méconnu en France. Un artiste fasciné par l’idée et la vision du monde à ses origines. À découvrir, jusqu’au 30 août 2015, à l’Hospice Saint-Roch.

Paris. Germaine Krull. Photographe sans frontière et femme libre

En regardant les photographies de Germaine Krull (1897-1985), on est autant impressionné par l’artiste et ses reportages novateurs et audacieux que par la femme, libre, engagée, aventureuse, voyageuse, amoureuse qu’on y découvre…Chacune indissociable de l’autre. Un fabuleux destin à découvrir au musée du Jeu de Paume, jusqu’au 27 septembre 2015.

Arles. Tout Bêtement

Singulières, ludiques, légères et poétiques, les photographies de Nicolas Guilbert et les sculptures de Marie Christophe constituent un bestiaire attachant à découvrir cet été à Arles, en marge des Rencontres de la photographie. Flair Galerie. Jusqu’au 5 septembre 2015.

125e anniversaire de la mort de Van Gogh

En 2015, à l’occasion du 125e anniversaire de la mort de Vincent Van Gogh (1853-1890), de nombreux événements sont organisés en Europe. À Auvers-sur-Oise, où le peintre passa les soixante-dix derniers jours de sa vie, les visiteurs sont invités à se promener dans ses pas et à visiter plusieurs expositions.
À Amsterdam, l’histoire de la vie et de la carrière artistique de Vincent Van Gogh sont désormais le fil rouge du parcours du musée Van Gogh, agrandi depuis septembre 2014 et qui vient de réaménager sa collection permanente, la plus importante au monde de ce peintre iconique.

Venise. Hors de la Biennale

Il faut savoir résister à l’attraction de la Biennale de Venise, s’égarer le long des fondamente, traverser de multiples petits ponts, ou sauter dans un vaporetto. On découvre alors, au fond d’un charmant jardin, à l’étage d’un vieux palazzo, ou dans une église, de l’art qui ravira. Florilège :


Tanlay. Les Diables et les Dieux Les communs du château de Tanlay dans l’Yonne accueillent un étonnant dialogue d’œuvres issues de l’art moderne et contemporain et de statues, masques et autres objets funéraires ou architecturaux en provenance d’Afrique, d’Océanie et de l’Himalaya qui tous expriment une fascination pour les mystères de la nature. Une des expositions de l’été à ne pas manquer. Jusqu’au 20 septembre 2015.


Paris. Sebastian Brajkovic. Vanishing pointDans son exploration des formes et des matières, le designer néerlandais Sebastian Brajkovic revisite des chaises, confidents et méridiennes XVIIIe siècle de style néo-classique, cherchant toujours à proposer un objet nouveau, futuriste et à trouver la beauté du geste. L’inventivité artistique alliée au savoir-faire d’artisans d’art exceptionnels à découvrir à la Carpenters Workshop Gallery, jusqu’au 29 août.


Domaine de Kerguéhennec. Mur/MursOlivier Delavallade, le jeune et dynamique directeur du Domaine de Kerguéhennec avec son château du XVIIIe siècle, ses communs et son parc, à quelques 30 kilomètres au nord de Vannes (Morbihan), a convié neuf artistes à s’emparer des “espaces domestiques” du château, incitant ces peintres d’atelier à travailler in situ. Jusqu’au 1er novembre 2015.


Evian. Jacques-Emile BlancheUne rose éclose orne la boutonnière d’un « brillant jeune homme qui semblait poser devant tout Paris sans timidité comme sans bravade… » C’est Proust qui décrit son portrait (le seul) dans Jean Santeuil, effigie aujourd’hui mieux connue que son créateur. Il faut donc se rendre au Palais Lumière d’Évian pour découvrir le peintre et écrivain Jacques-Émile Blanche (1861-1942). Jusqu’au 6 septembre 2015.


Avignon. Patrice Chéreau. Un musée imaginairePour fêter sa réouverture et l’expansion de ses surfaces d’exposition, la Collection Lambert offre un hommage à Patrice Chéreau, disparu en 2013. L’exposition révèle un personnage aux talents divers : acteur, metteur en scène pour le théâtre, le cinéma ou l’opéra, et dessinateur précis et vivant de décors et de personnages. Jusqu’au 11 octobre 2015.


Blois. Trésors royaux. La bibliothèque de François IerEn cette année anniversaire de l’avènement de François Ier et de la victoire de Marignan, s’il est une exposition à ne pas manquer, celle inaugurée début juillet au château de Blois n’est pas loin de recueillir la majorité des suffrages. Une magnifique exposition de trésors royaux, et une source d’émerveillement idéale pour des vacances en famille en Val de Loire. À voir jusqu’au 18 octobre.


Lascaux à ParisÀ défaut de pouvoir pénétrer dans la « vraie » grotte de Lascaux en Dordogne (fermée au public pour la préserver), ou de visiter sa copie partielle (Lascaux 2) construite à proximité et avant l’ouverture en juin 2016 d’un nouveau fac-similé complet construit en bas de la colline à Montignac, on peut s’offrir Lascaux l’exposition, encore dénommée Lascaux 3. Cette grande exposition documentaire qui fait le tour du monde depuis 2012 fait étape à Paris jusqu’au 30 août 2015.

En bref

Londres. Alexander McQueen : Savage beauty.

L’enfant terrible de la mode, romantique, gothique et créateur de génie attire les foules au Victoria & Albert Museum. Le public sera accueilli non stop du vendredi 24 au dimanche 26 juillet à 22h, et du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août à 23h pour la fermeture définitive de l’exposition. www.vam.ac.uk

Nouvelle donation Daniel Cordier

Le Centre Pompidou vient de recevoir une nouvelle donation de Daniel Cordier, réunissant 150 objets issus de sociétés non occidentales et treize œuvres majeures de Paul Klee, Dado, Georgik, Bernard Réquichot et Louise Nevelson.

 

Paris. L’âge d’or de la bande dessinée belge Tintin, Lucky Luke, Blake et Mortimer et les Schtroumpfs sont à Paris...jusqu’au 4 octobre 2015. Pour les rencontrer, suivez le guide. Ile de Ré. Guillaume Bourquin Tout l’été, la galerie Jal expose les nouvelles créations du « peintécriteur » Guillaume Bourquin, qui suite au succès rencontré par son travail en 2014 (la galerie à vendu tout le fonds d’atelier du peintre) a été contraint de mettre les bouchées doubles pour présenter de nouvelles œuvres sur des textes comme les Mille et une nuits, le Tao Te king, ou encore une série sur les tragédies grecques. Une quinzaine d’autres artistes sont aussi présents à la galerie comme Valota et ses œuvres à la cire, Marc Lécureur et ses drapés ou Pierre Riollet et ses paysages à la Hopper…Les Portes en Ré. Du 1er juillet au 15 septembre 2015. www.galerie-jal.com Arles. Oser la photographie Le musée Réattu célèbre les 50 ans de la collection publique de photographies créée en 1965 par Jean-Maurice Rouquette et Lucien Clergue et aujourd’hui riche de 5000 tirages ! Dans la sélection anniversaire, ils sont tous là : Ansel Adams, Richard Avedon, Cecil Beaton, Jean DieuzaideRobert Doisneau, Lucien Hervé, Izis, Germaine Krull, Thérèse Le Prat, Dora Maar, Man Ray, Paul Strand, Brassaï, Edouard Boubat, Henri Cartier Bresson, Denise Colomb, etc. Du 4 juillet 2015 au 3 janvier 2016. www.museereattu.arles.fr Saint-Riquier (Somme). Anima/Animal Le Centre Culturel de Rencontre invite 29 artistes contemporains (Gilles Aillaud, Cueco, Françoise Pétrovitch, Jean le Gac, Vladimir Velickovic...) à revisiter l’une des sources les plus stimulantes de la création artistique et de la pensée et propose une réflexion à propos de la place qu’occupent les animaux dans la réalité du monde comme dans notre imaginaire. Du 19 avril au 31 décembre 2015.
www.ccr-abbaye-saint-riquier.fr
Anish Kapoor bouscule Versailles Anish Kapoor, l’artiste qui a investi la nef du Grand Palais en 2011 dans le cadre de Monumenta avec son Léviathan, bouscule l’ordonnance des jardins de Le Nôtre à Versailles ainsi que le Jeu de Paume avec ses installations (Dirty Corner, Sky Mirror, Descension et autre Shooting into the corner) qui font déjà polémique. Le plasticien (né à Bombay en 1954) succède à Lee Ufan en 2014, Giuseppe Penone en 2013 et avant eux Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet et Joana Vasconselos qui s’étaient prêtés au jeu. De juin jusqu’au 1er novembre 2015. Première exposition en Chine pour Ai Weiwei La Galleria Continua et le Tang Contemporary Art Center, situés dans 798 Art District de Beijing, se partagent le ré-assemblage des 1 500 morceaux d’un temple sacré en bois de l’ère Ming démonté par Ai Weiwei pour ce projet. À l’intérieur des objets usuels, lanternes, becs de théière, tasses à vin. Les autorités chinoises (qui ont par ailleurs rendu à l’artiste son passeport) laissent faire. Jusqu’au 16 septembre 2015. Bretagne. L’Art dans les chapelles. 24e édition Une vingtaine d’artistes contemporains de renommée nationale et internationale sont invités à investir des chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe siècles, dans la région de Pontivy (56). Cette manifestation s’articule autour de la relation entre patrimoine contemporain et patrimoine religieux. Du 3 juillet au 20 septembre 2015. www.artchapelles.com Málaga. Miro sur papier Le Centre Pompidou Málaga consacre sa première exposition temporaire aux œuvres sur papier de Miro, de la période 1960-1978 ; deux décennies de grande liberté créatrice de l’artiste. Du 18 mai au 28 septembre 2015. www.centrepompidou.fr Roquebrune-Cap Martin. Villa Eileen Gray Propriété du Conservatoire du Littoral, ce site, baptisé Cap Moderne, est d’une importance capitale dans l’histoire de l’architecture du XX° siècle. Jusqu’alors accessible au public partiellement, le site sera désormais ouvert à partir du 3 mai 2015 pour des visites de la Villa, du Cabanon, des Unités de Camping et du Bar-Restaurant. www.capmoderne.com Vendôme. 1ère édition de la Triennale Un panorama de la création actuelle de la région Centre-Val de Loire avec des œuvres de 25 artistes plasticiens. Du 23 mai au 31 octobre, au musée de Vendôme et au Manège Rochambeau. www.triennale-vendome.fr Londres. SelgasCano La construction du pavillon temporaire devant la Serpentine Gallery est confiée, chaque année depuis 2010, à un architecte qui n’a jamais encore travaillé en Angleterre. À Jean Nouvel, Herzog & de Meuron, Zaha Hadid et Frank Gehry, entre autres, succède en 2015 SelgasCano, un couple d’architectes espagnol. José Selgas et Lucia Cano ont imaginé un joyeux nœud de quatre tunnels en plastique translucide aux couleurs de berlingot. À l’intérieur, un café et un espace pour des débats culturels. Dans trois mois, la construction reviendra à son acheteur privé et partira pour Los Angeles. Montserrat (Espagne). Sean Scully Depuis quelques jours, Sean Scully a rejoint Rothko, Matisse et Cocteau dans l’art de décorer les chapelles. Six peintures abstraites sur toile et cuivre, trois fresques, huit vitraux et des chandeliers de verre orneront, de façon permanente, le petit monastère de Santa Cecilia de Montserrat, construit au milieu du Xe siècle au-dessus de Barcelone et encore utilisé par des moines Bénédictins. (Rappel : Scully occupe les murs du Palazzo Falier de Venise, en marge de la Biennale, jusqu’au 22 novembre 2015). Périgueux. Speedy Graphito. À l’occasion de la parution de sa nouvelle monographie "Serial Painter" chez Somogy Éditions d’Art, Speedy Graphito donne rendez-vous à Périgueux pour une exposition exceptionnelle du 1er au 29 août de 10h à 19h à la Librairie Marbot.