Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 06/02/2016

Le livre du mois

Ombres portées. Leur représentation dans l’art occidental.
À quoi servent les ombres, comment les artistes les utilisent-t-ils et pourquoi les ombres n’apparaissent que çà et là dans l’art occidental, « qui a plutôt tendance à les oublier ou à les éliminer », comme le souligne Ernst Gombrich (1909-2001), l’un des plus éminents historiens d’art. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

Maryse Dugois. Sculpteuse de papier
C’est le papier de soie que Maryse Dugois a choisi il y a une quinzaine d’années pour créer des formes épurées inspirées par la nature, donnant naissance à une féerie de sculptures légères, délicates et transparentes. Reportage.

Coup  de coeur

Colmar. Le nouvel Unterlinden
Écrin de chefs-d’œuvre de la Renaissance, dont le fabuleux retable d’Issenheim, le nouveau musée Unterlinden de Colmar, agrandi et rénové par les architectes Herzog & de Meuron, met en valeur la richesse de ses collections encyclopédiques et redonne toute sa place à l’art moderne.
Reportage.

Paris. BENTU, des artistes chinois dans la turbulence des mutations

La Fondation Louis Vuitton met l’art contemporain chinois à l’honneur de sa nouvelle exposition, Bentu qui réunit douze artistes - de différentes générations - vivant en Chine continentale qui révèlent les complexités d’une société en mutation permanente. Jusqu’au 2 mai 2016. En savoir plus.

Paris. En route ! Dessins néerlandais de paysage

Depuis 1975, John et Marine van Vlissingen ont bâti une remarquable collection de dessins de paysages d’artistes néerlandais et flamands du XVIIe au XIXe siècle. Après le Rijksmuseum pendant l’été 2015, la Fondation Custodia à Paris expose une sélection d’une centaine de feuilles de Rembrandt, Jacob van Ruisdael, Paul Bril, Jan Breughel...Jusqu’au 30 avril 2016. Lire l’article.

Paris. Anselm Kiefer

Ne manquez pas cette grande traversée inédite dans l’univers singulier d’Anselm Kiefer. Sur 2000 m² la rétrospective présentée par le Centre Pompidou réunit cent cinquante œuvres, de la fin des années soixante à aujourd’hui, dont une soixantaine de peintures choisies parmi ses chefs-d’œuvre. Du 16 décembre 2015 au 18 avril 2016.

Martigny. Zao Wou-Ki

Riche de près de 80 œuvres, dont un ensemble monumental de grands polyptyques, l’exposition Zao Wou-Ki (1920-2013) à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny (Suisse) propose une magnifique rétrospective du travail du peintre français d’origine chinoise qui a dialogué avec Paul Klee avant de se confronter au mystère de la nature et des éléments, peignant l’invisible avec de grandes flaques de couleurs jubilatoires. Jusqu’au 12 juin 2016.

Toulouse. Ceci n’est pas un portrait

Loin de l’art du portrait contraint par la commande ou la mode, cette exposition consacrée aux figures de fantaisie en Europe entre le XVIe et le XVIIIe siècle est un éloge à la liberté, à l’invention et à la virtuosité en peinture. Musée des Augustins, musée des beaux arts. Du 21 novembre 2015 au 28 février 2016. En savoir plus.

Paris. Utrillo, Valadon & Utter

À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Suzanne Valadon (1865-1938), une exposition fait revivre l’ambiance de son atelier-appartement de la rue Cortot, entre1912-1926 et présente 150 œuvres de l’artiste, de Maurice Utrillo son fils et d’André Utter, son compagnon, un « Trio infernal » secoué par les tensions et les passions qui donnèrent naissance à une belle énergie créatrice. Une exposition prolongée jusqu’au 13 mars 2016. Lire l’article.

La "belle boucle" de la Seine. 1800-1930

Durant plus d’un siècle, les peintres ont parcouru les rives de la Seine, le long de cette grande boucle belle et langoureuse qui prend ses aises en aval de Paris, d’Issy-les-Moulineaux à Suresnes. De la nature –presque- sauvage jusqu’au début de l’industrialisation, leurs tableaux, à leur manière, retracent son histoire dans deux expositions Jusqu’au 24 juillet 2016.


Paris. Wifredo LamLe Centre Pompidou consacre une superbe rétrospective à l’œuvre et à la trajectoire du peintre Wifredo Lam (1902 - 1982). L’exposition s’attache à replacer l’œuvre poétique, érotique et symbolique de l’artiste cubain dans une histoire internationale de l’art moderne. Un enchantement. Jusqu’au 15 février 2016.


Montpellier. Carole Benzaken. "Yod"Dans l’espace à la fois monumental et intime du Carré Sainte-Anne, église néogothique désacralisée au cœur de Montpellier, l’œuvre de Carole Benzaken, inspirée notamment du livre biblique et prophétique d’Ézéchiel, joue avec la lumière des lieux et avec les mots de la tradition, tout en croisant les disciplines : peinture, photo, vidéo, installation. Entre l’intime et l’universel. Jusqu’au 22 mai 2016. Lire l’article.


Jozef Van Ruyssevelt. Capturer la lumièrePeintre et graveur flamand, Josef Van Ruyssevelt (1941-1985) a dessiné, gravé et peint exclusivement son univers familier et proche. Une œuvre d’une grande intensité émotionnelle qui alterne les clairs-obscurs et les couleurs éclatantes. À découvrir, Fondation Custodia, jusqu’au 30 avril 2016. Lire l’article.


Oda Jaune. Blue skies L’artiste bulgare Oda Jaune expose à la Galerie Templon, Blue Skies, un ensemble de peintures récentes, toujours sous le signe des fantasmes - et toujours d’un hyperréalisme dérangeant, provoquant, souvent terrifiant. Une œuvre très personnelle, de corps et d’âme. Prégnante. Jusqu’au 20 février 2016. Lire l’article.


Paris. Climats artificielsCette exposition sensible met en perspective le changement climatique à travers la vision d’une trentaine d’artistes contemporains parmi lesquels Marina Abramovic, Hicham Berrada, Spencer Finch, Laurent Grasso, Hans Haacke, Ange Leccia, Yoko Ono et Pavel Peppertsein. Et nous invite à grimper dans les nuages à l’Espace Fondation EDF. Jusqu’au 28 février 2016 En savoir plus.


Les Chambres des merveilles Planisphères, globes célestes, coquillages, pierres précieuses, minéraux et statues, mais aussi dragons, sirènes ou licornes...ces curiosités et créations fantastiques sont à la mode à la Renaissance et se côtoient dans les chambres des merveilles. Des petits cabinets de curiosités à découvrir au château de Maisons, jusqu’au 3 avril 2016.
Reportage.


Paris. Le musée Rodin restauréDans un musée entièrement restauré, la nouvelle présentation des collections met la sculpture au cœur d’un parcours à la fois chronologique et thématique et fait revivre Auguste Rodin (1840-1917) sur son lieu de travail, l’hôtel Biron, un joyau de l’architecture rocaille parisienne construit au XVIIe siècle. Reportage.

En bref

Eva Jospin au Louvre

Du 12 avril au 28 août 2016, le musée du Louvre accueille l’artiste Eva Jospin au sein de sa cour carrée. Elle y présente son œuvre Panorama, une architecture de miroirs qui reflète les façades du palais.

Olafur Eliasson à Versailles

Après Anish Kapoor l’année dernière, c’est l’artiste Olafur Eliasson qui a été choisi par le Château de Versailles pour y exposer ses œuvres de juin à novembre 2016.

Philippe Parreno à la Tate

Philippe Parreno est le second artiste français (après la franco-américaine Louise Bourgeois), a avoir été choisi pour créer l’installation in situ qui occupe chaque année les 3,400 mètres carrés du “Turbine Hall” de la Tate Modern de Londres. Elle sera visible d’octobre 2016 à avril 2017.

Paris. Jeff Kowatch. « Circus » Inspirée par les mondes du carnaval et du cirque, cette nouvelle série d’abstractions aux couleurs vives et vibrantes démontre la grande maîtrise des glacis de cet artiste autodidacte (né en 1965 à Los Angeles et qui vit à Bruxelles), qui s’inspire des grands maîtres. Son univers de formes aux lisières floutées est féerique et fascinant. Du 21 janvier au 20 février 2016. Galerie La Forest Divonne. www.galeriemhlfd.com Ai Weiwei au Bon Marché Pour la première fois, l’artiste chinois engagé Ai Weiwei créée pour un espace commercial. Autour du thème de l’enfance, ses nouvelles créations monumentales, dont des cerfs-volants, sont exposées au Bon Marché à Paris, du 16 janvier au 20 février 2016, dans le cadre de l’expo « Er Xi » (« Air de jeux »). Lascaux. Ouverture le 6 février Les sites de Semitour-Périgord (dont Lascaux) rouvriront dès le 6 février.
http://www.lagoradesarts.fr/-Grotte-de-Lascaux-Aux-commencements-de-l-art-.html
Paris. Bruxelles à l’infini Les œuvres de 29 photographes internationaux qui posent leur regard sur la ville. Des œuvres provenant de la collection Contretype, réalisées dans le cadre de résidences à Bruxelles. Du 29 janvier au 24 avril 2016. Centre Wallonie-Bruxelles. www.cwb.fr Paris. Musée Albert Kahn L’ancienne propriété du banquier-humaniste créateur des Archives de la planète accueillera en 2018 un nouveau bâtiment à l’emplacement de l’actuel musée et sur l’ensemble du site, les édifices historiques seront restaurés. Ces travaux se déploient en 3 phases. La première se déroule de janvier à septembre 2016 avec le début de la construction du nouveau bâtiment, la restauration de la salle des plaques et de l’actuelle salle de conférence. Des visites-conférences, organisées mensuellement, présentent le chantier de restauration en cours des maisons japonaises. http://albert-kahn.hauts-de-seine.fr Oeuvres volées : 5 sur 1 400 ! En quatre ans, sur 1 400 œuvres découvertes dans l’appartement munichois de Cornelius Gurlitt, l’équipe de recherche n’a pu confirmer le vol par les nazis que de cinq œuvres seulement et poursuivra son enquête sur 500 autres œuvres. Fils d’un marchand d’art impliqué dans la confiscation et la revente d’œuvres d’art pour le Troisième Reich, Cornelius Gurlitt est mort en 2014 après avoir légué sa collection au Kunstmuseum de Berne, Suisse. Rijksmuseum politiquement correct Le Rijks a ouvert la chasse aux termes à connotation raciste ou colonialiste figurant sur les cartels (noms d’oeuvres ou descriptifs) de sa collection. Selon le New York Times, disparaitraient Indien, nègre et nain, entre autres. On peut imaginer les euphémismes politiquement corrects qui les remplaceront. Déc. 2015. Rennes. Les tableaux de la guerre. Une exposition entièrement composée d’œuvres d’art pillées par les nazis pendant l’occupation est proposée au musée des Beaux-Arts de Rennes. Douze peintures portant le numéro d’inventaire M.N.R. (« Musées Nationaux Récupération ») qui ont été confiées à sa garde. Du 3 novembre 2015 au 21 février 2016. www.mbar.org Paris. Lek&Sowat + Marchand&Meffre La galerie Polka réunit pour la première fois les photographes Yves Marchand & Romain Meffre et les plasticiens Lek & Sowat autour d’une exposition collective intitulée Teamwork Makes the Dream Work. Une collaboration inédite entre deux duos d’artistes qui ont composé pour l’occasion une série d’œuvres communes. Du 21 janvier au 9 mars 2016. www.polkagalerie.com Clamart. Arp, Taeuber, la métamorphose À l’orée de la forêt de Meudon, la maison-atelier de Jean Arp (1886-1966) et de Sophie Taeuber (1889-1943) est un rare exemple de maison d’artistes ayant survécu à la disparition de leurs acteurs. C’est un lieu de vie, de création, d’exposition permanente d’une centaine d’œuvres, créées in-situ par deux plasticiens pionniers du dadaïsme et de l’abstraction. L’accrochage renoue avec ce travail à plusieurs mains que faisait Jean Arp avec Sophie Taeuber, et qu’ils ont renouvelé avec d’autres artistes. www.fondationarp.org/expositions.html Amsterdam. Les maîtres espagnols Soixante chefs-d’œuvre des Maîtres espagnols du Siècle d’Or (El Greco, Ribera, Zurbaran, Vélazquez, Murillo et Goya, issus de la collection de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Parmi eux : Les apôtres Pierre et Paul du Greco, L’Immaculée conception de Murillo et le Portrait de l’actrice Antonia Zárate (1810–11) de Goya. Une sélection complétée par des tableaux de leurs suiveurs, dont Picasso. Du 28 novembre 2015 au 29 mai 2016. Musée de l’Hermitage. www.hermitage.nl Camille Henrot Lion d’Argent à Venise en 2013, elle a reçu le 12 décembre 2015 le premier Prix Edvard Munch, attribué à un artiste de mois de 40 ans pour son travail durant cinq ans. Une exposition solo au Musée Munch, une résidence de trois mois à Oslo, et un chèque de 54 000 euros accompagnent le prix. Chatou. Les petits maîtres des bords de Seine Des tableaux d’André Derain, Ferdinand Heilbuth, Gustave Maincent, Albert Lebourg, Maurice Réalier-Dumas, Adrien Karbowsky, Charles Camoin et des petits maîtres des bords de Seine, des gravures et une sculpture d’Auguste Renoir, des lettres de Guy de Maupassant évoquent la belle époque du canotage et des peintres impressionnistes. Du 6 janvier au 27 mars 2016. www.musee-fournaise.com La Cité du vin à Bordeaux Telle une monumentale carafe à nectar, la Cite du vin en construction sur les bords de la Garonne à Bordeaux ouvrira en juin 2016. 14 000 m² pour découvrir l’âme du vin sous toutes ses facettes. www.laciteduvin.com