Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 27/09/2016

Le livre du mois

Cette nouvelle édition
du livre du photographe Salgado sur les exilés, les migrants et les réfugiés nous rappelle cruellement que rien n’a changé depuis une quinzaine d’années. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

Elisabeth Gore
"Peindre pour raconter des histoires" dit-elle, où plus exactement la sienne. Pour ne pas oublier d’où elle vient, apaiser des tourments peut-être…Une résilience en peinture que cette longue femme brune « en quête d’épure, de sensibilité et d’émotion », exprime par l’abstraction. Une œuvre complexe et poétique. Rencontre dans son atelier.

Coup  de coeur

Magritte philosophe
L’exposition « Magritte. La trahison des images » propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte (1898-1967), explorant en une centaine de tableaux, de dessins et de documents d’archives, l’intérêt du peintre pour la philosophie. Des œuvres qui donnent autant à voir qu’à réfléchir. Vivifiant ! Au Centre Pompidou. Jusqu’au 23 janvier 2017.

Paris. Roger Tallon : le design en mouvement

Du Frigidaire au TGV en passant par le premier téléviseur portatif, des flacons d’huile solaire Bergasol et la chaise pliante TS Sentou, ce maître du design industriel a créé plus de 400 produits et imposé une approche du design radicalement nouvelle. Une exposition lui rend hommage et raconte soixante années de carrière. Jusqu’au 8 janvier 2017 aux Arts décoratifs. En savoir plus.

Giverny. Sorolla, un peintre espagnol à Paris

Sa maîtrise des effets de la lumière le fit considérer comme un impressionniste. Le musée des Impressionnistes à Giverny présente une centaine de peintures de Joaquim Sorolla (1863-1923), dont une cinquantaine d’esquisses : des paysages, des portraits et des scènes de plages, qui ont façonné la renommée de ce maître espagnol du naturalisme. Jusqu’au 6 novembre 2016. Reportage.

Londres. La Nouvelle Tate Modern : les femmes en lumière

Avec l’ouverture le 17 juin de la Switch House, un deuxième bâtiment de 10 étages, la Tate Modern s’offre 60% de surface d’exposition supplémentaire et déploie ses collections d’art moderne et contemporain en mettant les artistes femmes en lumière, et en misant sur la globalisation de l’art. Bien joué ! Reportage.

Aix-en-Provence. Turner et la couleur

Puisant dans les 300 toiles et milliers d’aquarelles et de dessins de J.M.W. Turner (1775-1851) qu’elle détient, la Tate de Londres a prêté près d’un tiers des 120 œuvres présentées à l’Hôtel de Caumont, Centre d’Art. Une belle opportunité. À saisir jusqu’au 18 septembre 2016.

Tanlay. Les 50 ans des Chemins de la création

Créé en 1965 par Louis Deledicq, le Centre d’art du Château d’Ancy-le-Franc, déménagé en 1984 au Château de Tanlay fête son 50ème anniversaire avec une exposition rétrospective réunissant quatre-vingt-six artistes de Dado à Yan Pei Ming en passant par Gaston Chaissac et Eugène Leroy. Un événement auquel s’ajoute un hommage à 20 artistes contemporains béninois. Deux expositions à découvrir jusqu’au 16 octobre 2016. Reportage.

Issoudun : Zao Wou-Ki collectionneur

Cette première exposition de la collection de Zao Wou-Ki offerte à Issoudun, en septembre 2015, montre 90 œuvres d’artistes majeurs du 20e siècle (Klee, Michaux, Artaud, Hartung, etc), précédées d’une trentaine de toiles de Zao Wou-Ki. Jusqu’au 30 décembre 2016. Reportage.


Paris. Henri Fantin-LatourDe la réalité à la rêverie, cette exposition met en lumière les œuvres les plus emblématiques de Fantin-Latour (1836-1904) et illustre bien l’évolution du peintre, portraitiste d’abord, puis portraitiste de fleurs, pour finir peintre de sujets d’imagination où il abandonne toute austérité pour des toiles légères de personnages féminins vaporeux. Jusqu’au 12 février 2017.


Bâle. Kandinsky, Marc & Der Blaue Reiter (1893–1979)Une vaste exposition présentée à la Fondation Beyeler raconte l’expérience artistique révolutionnaire du Blaue Reiter (Cavalier bleu) et met à l’honneur les deux principaux protagonistes de ce fascinant chapitre de l’art moderne : Wassily Kandinsky et Franz Marc. Reportage.


Paris. Maurizio Cattelan Maurizio Cattelan revient à La Monnaie de Paris avec des œuvres emblématiques dès le 18 octobre. Malgré ses adieux à la création après son exposition au Guggenheim de New York en 2011-12, il vient de créer une nouvelle œuvre pour ce même musée. Il a remplacé l’une des toilettes publiques par un WC en or massif, subtilement appelé America, utilisable par tout un chacun. Petit clin d’œil au pays des immenses fortunes et des possibilités pour tous. Des pages de son magazine provocateur, Toilet Paper, seront-elles fournies ? www.monnaiedeparis.fr


Montpellier. Frédéric Bazille : la jeunesse de l’impressionnismeIl faut redécouvrir Frédéric Bazille, peintre à la fois classique et pré-impressionniste, qui innova en France en représentant la figure dans le paysage. Une rétrospective d’envergure internationale présentée à Montpellier, puis à Paris et à Washington confirme l’importance de sa place dans l’histoire de la peinture. Musée Fabre, jusqu’au 16 octobre 2016. Puis au musée d’Orsay à Paris, du 15 novembre 2016 au 5 mars 2017. Reportage.


Saint-Paul-de-Vence. Christo et Jeanne-ClaudeConteneurs et barils seraient-ils devenus les nouveaux médiums de l’art ? À la Fondation Maeght, un massif empilement de mille barils de pétrole (vides) constitue une ode à l’objet industriel, ennobli par la couleur, devenu objet d’art dialoguant avec la nature sans la polluer. Un moderne mastaba conçu par Christo et Jeanne-Claude dans les années 60. Jusqu’au 27 novembre 2016. En savoir plus.


Saint-Riquier. Titus Carmel & Alain Fleischer Dans le cadre de sa saison culturelle consacrée à l’écriture, « au sens pluriel du terme », l’Abbaye royale de Saint-Riquier présente deux expositions : Titus-Carmel - Peindre, écrire et Alain Fleischer - La lecture. Entre poésie et fiction. Du 5 juin au 23 décembre 2016. En savoir plus.

En bref

Vente d’un "Porte-bouteilles" de Duchamp

Acquis par Robert Rauschenberg en 1959, il sera mis en vente à Paris par la Fondation Rauschenberg à qui le peintre l’avait transféré. Le ready made sera exposé dès le 20 octobre à la Galerie Thaddaeus Ropac, dans le Marais. Prix demandé non divulgué !

Bayonne. Un nouveau musée Bonnat-Helleu

Fermé au public depuis 2011, le musée Bonnat-Helleu va être rénové et agrandi pour offrir un écrin à la hauteur de sa collection exceptionnelle. Plus de 7 000 œuvres : Léonard de Vinci, Raphaël, Michel-Ange, El Greco, Dürer, Rubens, Goya, Ingres, Géricault, Delacroix... Les travaux débuteront en 2018, ouverture prévue fin 2019. Coût global prévu 16,9 millions d’€ H.T.

Louvre Abu Dhabi : ouverture 2017

Manuel Rabaté (depuis 2013 le PDG de l’agence France-Muséums) est nommé Directeur du Louvre Abu Dhabi qui ouvrira ses portes en 2017. Il sera secondé par Hissa Al Dhaheri, Chef de projet du Louvre Abu Dhabi chez TCA Abu Dhabi, l’autorité responsable de la conservation et de la promotion du patrimoine et de la culture de l’émirat.

Un nouveau bâtiment pour Beyeler

L’architecte Peter Zumthor (né à Bâle en 1943) dessinera les plans du nouveau bâtiment de la Fondation.

Fermeture en 2017 du musée de la Marine

Installé depuis 1943 dans le palais de Chaillot, il fermera courant 2017 pour quatre ans de travaux.

Ouverture d’un grand musée du parfum

Au cœur du Faubourg Saint-Honoré, le Grand Musée du Parfum proposera dès la fin 2016 un parcours à la fois pédagogique, ludique et immersif pour appréhender l’univers du parfum.

Paris. Audacieux Perrotin ! Alors que sa galerie du Marais offre une exposition quasi-muséale d’œuvres de Takashi Murakami, Emmanuel Perrotin s’offre la Verrière du Grand Palais, pour y déposer une réplique exacte de son futur stand à la Fiac 2016. Cette « œuvre » conçue par le collectif Elmgreen & Dragset expose, en symphonie noire et blanche, ce qui sera à la vente en Octobre. Des œuvres des deux plasticiens scandinaves côtoient celles de Murakami, Sophie Calle, JR, Soto, entre autres, ainsi qu’une toile gestuelle de Kaws. « L’œuvre » fut éphémère, ouverte au public, gratuitement, pendant quelques heures le samedi 24 septembre. Il fallait oser ! Paris. Le « Corbu » au Patrimoine mondial Dix-sept sites réalisés par Le Corbusier dans sept pays ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2016, dont la villa Savoye et la loge du jardinier (1928) à Poissy, la Cité radieuse à Marseille (1945), la chapelle Notre-Dame-du-Haut (1950) à Ronchamp (Haute-Saône). A cette occasion, la Fondation Le Corbusier présente à l’aide de photographies, de plans, de dessins d’architecture ou de maquettes ces 17 sites. Maison La Roche – Fondation Le Corbusier. Jusqu’au 30 Novembre 2016. www.fondationlecorbusier.fr Le mystère du 4ème Magritte Mais où est donc la quatrième partie de La Pose Enchantée, 1927 de Magritte ? Les quatre morceaux de ce tableau, découpé par le peintre lui-même, ont été repeints pour en faire quatre tableaux, dont Le Portrait, 1935 (la tranche de jambon avec œil) au MoMA de New York et Le Modèle rouge, 1935, au Moderna Museet de Stockholm. Un troisième morceau vient d’être identifié aux rayons X au Norwich Castle Museum & Art Gallery à Norwich, sous La Condition Humaine, 1935. La dernière pièce du puzzle reste encore à découvrir. Paris. Dado De son vrai nom Miodrag Djuric, Dado (1933-2010) est un artiste fantastique dont l’univers est inspiré des contes pour enfants d’Europe centrale et d’Allemagne ; un univers de conte de fée d’où jaillit les grands drames et atrocités du XXème siècle. Cette exposition réunit peintures, collages et dessins. Galerie Alain Margaron. Du 15 septembre à novembre 2016. Paris. Un bestiaire mécanique Plus de 30 horloges à automates de la Renaissance. Exceptionnel ! Du 9 septembre au 5 novembre 2016. Galerie Kugel. www.galeriekugel.com Paris. Le trio Kounellis - Rainer – Tapiès La galerie Lelong réunit le trio : Jannis Kounellis, Arnulf Rainer et Antoni Tapiès, trois artistes qui ont placé au cœur de leur œuvre la brutalité de la matière et l’énergie du geste. Parallèlement, la librairie expose des Prints (1938-1981) de Miro. Du 8 septembre au 8 octobre. www.galerie-lelong.com Mons (Belgique). Gérard Garouste Autour du thème du roman de Cervantès, Don Quichotte, cette exposition rassemble plus de 80 œuvres. En complément, la salle Saint-Georges, située à deux pas du Musée des Beaux-arts de Mons (BAM), accueille une installation spécialement conçue par Garouste, invitant le visiteur à se perdre dans les méandres d’un labyrinthe constitué de près de 35 toiles monumentales. Une expérience physique et visuelle unique. Du 24 septembre 2016 au 29 janvier 2017. www.bam.mons.be Auvers-sur-Oise. Mirabelle Roosenburg Jusqu’au 2 octobre 2016. la photographe-plasticienne Mirabelle Roosenburg expose ses étonnantes photos végétales "haute-couture", en compagnie de Sophie Patry, dans le cadre du Grap’S (groupe d’artistes), à la Galerie d’art contemporain d’Auvers-sur-Oise, 5, rue du Montcel. Les samedis, dimanches et jours fériés, de 14h à 18h. Vernissage samedi 3 sept.18h. Paris. Art 42 : le premier musée du Street Art Le street art sort de la rue. Après les galeries, il s’offre un musée ! Cela peut paraître incongru, mais à partir du 1er octobre 2016, 150 œuvres de la collection privée de Nicolas Laugero Lasserre (JR, Invader, Shepard Fairey…) seront hébergées à l’Ecole 42, école d’informatique fondée par Xavier Niel, 96, Bd Bessières (XVIIe). Ouverture au public à partir du 1er octobre 2016, pour la Nuit Blanche 2016. Puis les mardis (19-21h) et samedis (11-15h). L’Abbaye de l’Epau. Photographies à ciel ouvert en Sarthe. Pour la quatrième année consécutive, le Département de la Sarthe accueille dans le parc de l’abbaye de l’Épau, aux portes du Mans, un parcours photographique à ciel ouvert. Une flânerie aux quatre coins du globe réunissant neuf photographes autour du thème du voyage, dont Vincent Munier, qui a parcouru les plaines glacées de la planète. Du 14 mai au 2 novembre 2016. http://epau.sarthe.com Francfort. "Les Héros" de Georg Baselitz Le Städel Museum de Francfort présente les célèbres Héros de Georg Baselitz (né en 1938), cinquante ans après leur réalisation. Tous réunis pour la première fois, ces puissants Héros sont considérés comme un moment clé de l’art allemand dans les années 1960. Jusqu’au 23 octobre 2016. www.staedelmuseum.de/en