L'agora des arts, Architecture, design, photographies, sculptures, peintures
Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 05/09/2015

Le livre du mois

Matisse en son temps
Si vous n’avez pas le loisir d’aller à la Fondation Gianadda (Martigny – Suisse), voir l’exposition « Matisse en son temps » (jusqu’au 22 novembre 2015), qui confronte le peintre à ses aînés, ses contemporains et ses descendants, offrez-vous en lot de consolation ce beau catalogue riche en témoignages passionnants et en illustrations. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

Claude Bonneterre, sculpteur

Avec son regard bleu océan et son visage buriné par les tempêtes de la vie, Claude Bonneterre, au patronyme picard prédestiné, a puisé dans l’énergie du vivant la puissance et la sensualité de son œuvre sculpté. Reportage.

Coup  de coeur

Beauté Congo, 1926-2015
Voilà une exposition dynamisante qui révèle l’extraordinaire vitalité de la scène artistique congolaise, depuis les précurseurs dans les années 1920, jusqu’aux contemporains d’aujourd’hui qui font claquer les couleurs et les symboles avec une grande liberté de ton et beaucoup de dérision. Un événement qui fera date. A la Fondation Cartier, jusqu’au 15 novembre 2015.

Mona Hatoum

L’artiste le dit elle-même. Ne focalisez pas sur son origine palestinienne. La spectaculaire installation d’une centaine d’œuvres – vidéos, sculptures, installations, photos, œuvres sur papier – de Mona Hatoum (née en 1952 à Beyrouth, installée depuis 1975 en Angleterre) prouve que, portant haut la flamme de cette région de conflits, elle n’en est pas moins ouverte au monde, un monde d’indécision, de violence, d’espoir et d’humour. Au Centre Pompidou, jusqu’au 28 septembre 2015.

Apt. Visibles-Invisibles. L’Afrique urbaine et ses marges

La Fondation Blachère présente une exposition autour de quinze artistes contemporains issus d’Afrique, des peintres, photographes, vidéastes et sculpteurs mondialement connus comme William Kentridge ou jeunes talents, invités à présenter des œuvres sur le thème de l’Afrique urbaine contemporaine et de ses minorités « invisibles ». Jusqu’au 26 septembre 2015.

Auberive. Dado

Énergique, tourmenté, peuplé de visions hallucinatoires, de plantes exubérantes, de monstres, d’écorchés, de mutilés, de damnés, l’œuvre peint, gravé et sculpté de Dado, ce « Jérôme Bosch du XXe siècle » dénonce les atrocités de la seconde guerre mondiale, sans pour autant manquer de couleurs, de causticité et de merveilleux. L’exposition réunit plus de 80 œuvres (peintures, dessins, collages, gravures, sculptures) couvrant la carrière de l’artiste. Abbaye d’Auberive (Haute-Marne). Jusqu’au 27 septembre 2015.

Paris. Germaine Krull. Photographe sans frontière et femme libre

En regardant les photographies de Germaine Krull (1897-1985), on est autant impressionné par l’artiste et ses reportages novateurs et audacieux que par la femme, libre, engagée, aventureuse, voyageuse, amoureuse qu’on y découvre…Chacune indissociable de l’autre. Un fabuleux destin à découvrir au musée du Jeu de Paume, jusqu’au 27 septembre 2015.

Arles. Tout Bêtement

Singulières, ludiques, légères et poétiques, les photographies de Nicolas Guilbert et les sculptures de Marie Christophe constituent un bestiaire attachant à découvrir cet été à Arles, en marge des Rencontres de la photographie. Flair Galerie. Jusqu’au 5 septembre 2015.

125e anniversaire de la mort de Van Gogh

En 2015, à l’occasion du 125e anniversaire de la mort de Vincent Van Gogh (1853-1890), de nombreux événements sont organisés en Europe. À Auvers-sur-Oise, où le peintre passa les soixante-dix derniers jours de sa vie, les visiteurs sont invités à se promener dans ses pas et à visiter plusieurs expositions.
À Amsterdam, l’histoire de la vie et de la carrière artistique de Vincent Van Gogh sont désormais le fil rouge du parcours du musée Van Gogh, agrandi depuis septembre 2014 et qui vient de réaménager sa collection permanente, la plus importante au monde de ce peintre iconique.

Venise. Hors de la Biennale

Il faut savoir résister à l’attraction de la Biennale de Venise, s’égarer le long des fondamente, traverser de multiples petits ponts, ou sauter dans un vaporetto. On découvre alors, au fond d’un charmant jardin, à l’étage d’un vieux palazzo, ou dans une église, de l’art qui ravira. Florilège :


Vienne. Lyonel Feininger et Alfred KubinLe premier a peint des scènes urbaines entre cubisme et fauvisme. L’autre la noirceur de la guerre et la souffrance. Si différents et si proches...que l’Albertina les expose côte à côte et raconte leur longue amitié. Jusqu’au 10 janvier 2016.


Chantilly. Le siècle de François 1erComment François 1er, ce tout jeune roi victorieux à Marignan en 1515 et battu dix ans plus tard à Pavie par Charles Quint prit sa revanche en devenant ami des arts et protecteur des lettres, au cœur du XVIe siècle qui fut celui des grandes découvertes géographiques et savantes, du développement de l’imprimerie. Une passionnante exposition raconte cette histoire riche de légendes "du roi guerrier au roi mécène".Le siècle de François 1er


Domaine de Kerguéhennec. Mur/MursOlivier Delavallade, le jeune et dynamique directeur du Domaine de Kerguéhennec avec son château du XVIIIe siècle, ses communs et son parc, à quelques 30 kilomètres au nord de Vannes (Morbihan), a convié neuf artistes à s’emparer des “espaces domestiques” du château, incitant ces peintres d’atelier à travailler in situ. Jusqu’au 1er novembre 2015.


Giverny. Photographier les jardins de MonetEst-il encore possible d’être surpris et de découvrir une façon inédite de photographier ce lieu mythique. Le musée des Impressionnistes, distant de quelques dizaines de mètres des jardins de Monet s’est lancé un double défi : montrer cinq regards contemporains, tous différents et tous singuliers et séduire un public habitué à voir de la peinture impressionniste sur ses cimaises. Réponse avec Elger Esser, Stephen Shore, Bernard Plossu, Darren Almond et Henri Foucault. Jusqu’au 1er novembre 2015.


Avignon. Patrice Chéreau. Un musée imaginairePour fêter sa réouverture et l’expansion de ses surfaces d’exposition, la Collection Lambert offre un hommage à Patrice Chéreau, disparu en 2013. L’exposition révèle un personnage aux talents divers : acteur, metteur en scène pour le théâtre, le cinéma ou l’opéra, et dessinateur précis et vivant de décors et de personnages. Jusqu’au 11 octobre 2015.


Blois. Trésors royaux. La bibliothèque de François IerEn cette année anniversaire de l’avènement de François Ier et de la victoire de Marignan, s’il est une exposition à ne pas manquer, celle inaugurée début juillet au château de Blois n’est pas loin de recueillir la majorité des suffrages. Une magnifique exposition de trésors royaux, et une source d’émerveillement idéale pour des vacances en famille en Val de Loire. À voir jusqu’au 18 octobre.


Tanlay. Les Diables et les Dieux Les communs du château de Tanlay dans l’Yonne accueillent un étonnant dialogue d’œuvres issues de l’art moderne et contemporain et de statues, masques et autres objets funéraires ou architecturaux en provenance d’Afrique, d’Océanie et de l’Himalaya qui tous expriment une fascination pour les mystères de la nature. Une des expositions de l’été à ne pas manquer. Jusqu’au 20 septembre 2015.

En bref

Irez-vous à Dismaland ?

L’insaisissable Banksy a ouvert le 21 août, non loin de Bristol, "Dismaland," un "bemusement park", un parc qui vous laisse perplexe par son mélange d’humour, d’imagination, d’infantilisme, de mauvais goût, voire de cruauté (petits bateaux de migrants cernés par des noyés). Entièrement financé par le graffeur, on y trouve aussi des oeuvres d’artistes contemporains (Damien Hirst, Jenny Holzer, Ben Long). À voir ou se laisser avoir pour 3 livres sterling jusqu’au 27 septembre à Weston-super-Mare, dans le Somerset. (EH)

Jean-Marc Bustamante

Artiste à la notoriété internationale, -il a notamment représenté la France à la Biennale de Venise en 2003- est nommé à la direction de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts.

Saluti da Rimini. Maurizio Cattelan fait un retour en force.

Ayant puisé dans les archives de leur revue Toiletpaper, lui et son complice, le photographe Pierpaolo Ferrari, ont fabriqué huit affiches provocatrices et kitsch pour la ville de Rimini (Italie). Elles illustrent, parait-il, l’héritage culturel de la ville et sont reproduites sur les panneaux publicitaires. On n’y voit ni pont romain, ni plage infinie, mais du dentifrice sur un cul nu, une pluie de spaghettis sur un type affalé dans un canapé, ou des barreaux de prison en saucisse. Pour ne citer que les meilleures. À déguster jusqu’au 30 septembre 2015. (EH)

 

Paris. RDAI Architecture. Zoom Prix de l’Equerre d’Argent 2014 pour la réalisation de la Cité des Métiers Hermès à Pantin, l’agence RDAI (fondée en 1972 par Rena Dumas et dirigée aujourd’hui par Denis Montel) conçoit des projets aussi diversifiés qu’une tour de logements à Taipei, un hôtel de prestige au Qatar, la boutique du musée du Louvre ou les magasins Hermès. L’exposition Zoom présentée à la Galerie d’architecture dévoile cette variété de réalisations. Du 8 au 26 septembre 2015. 11 rue des blancs manteaux 75004, du mardi au samedi 11h-19h. www.galerie-architecture.fr Paris. Parcours des mondes Ouverture vers l’Asie de cette 14e édition de ce salon hors les murs qui rassemble chaque année à Paris quatre-vingt galeries spécialisés dans les Arts Premiers. Du 8 au 13 septembre 2015. Quartier Saint-Germain-des-Prés. www.parcours-des-mondes.com Première exposition en Chine pour Ai Weiwei La Galleria Continua et le Tang Contemporary Art Center, situés dans 798 Art District de Beijing, se partagent le ré-assemblage des 1 500 morceaux d’un temple sacré en bois de l’ère Ming démonté par Ai Weiwei pour ce projet. À l’intérieur des objets usuels, lanternes, becs de théière, tasses à vin. Les autorités chinoises (qui ont par ailleurs rendu à l’artiste son passeport) laissent faire. Jusqu’au 16 septembre 2015. Bretagne. L’Art dans les chapelles. 24e édition Une vingtaine d’artistes contemporains de renommée nationale et internationale sont invités à investir des chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe siècles, dans la région de Pontivy (56). Cette manifestation s’articule autour de la relation entre patrimoine contemporain et patrimoine religieux. Du 3 juillet au 20 septembre 2015. www.artchapelles.com Salzbourg. Elger Esser. "Irides". L’exposition Irides présentera une nouvelle série de photographies par l’artiste allemand Elger Esser (dont on peut voir les photographies des jardins de Monet à Giverny, jusqu’au 1er novembre 2015). Comme le titre l’indique, l’iris (IRIDES pl.) est le leitmotiv de cet ensemble d’œuvres, ayant comme toile de fond des couchers de soleil et le jardin du légendaire entomologiste Jean-Henri Fabre. Du 28 août au 31 octobre 2015. www.ropac.net Roquebrune-Cap Martin. Villa Eileen Gray Propriété du Conservatoire du Littoral, ce site, baptisé Cap Moderne, est d’une importance capitale dans l’histoire de l’architecture du XX° siècle. Jusqu’alors accessible au public partiellement, le site sera désormais ouvert à partir du 3 mai 2015 pour des visites de la Villa, du Cabanon, des Unités de Camping et du Bar-Restaurant. www.capmoderne.com Vendôme. 1ère édition de la Triennale Un panorama de la création actuelle de la région Centre-Val de Loire avec des œuvres de 25 artistes plasticiens. Du 23 mai au 31 octobre, au musée de Vendôme et au Manège Rochambeau. www.triennale-vendome.fr Londres. SelgasCano La construction du pavillon temporaire devant la Serpentine Gallery est confiée, chaque année depuis 2010, à un architecte qui n’a jamais encore travaillé en Angleterre. À Jean Nouvel, Herzog & de Meuron, Zaha Hadid et Frank Gehry, entre autres, succède en 2015 SelgasCano, un couple d’architectes espagnol. José Selgas et Lucia Cano ont imaginé un joyeux nœud de quatre tunnels en plastique translucide aux couleurs de berlingot. À l’intérieur, un café et un espace pour des débats culturels. Dans trois mois, la construction reviendra à son acheteur privé et partira pour Los Angeles. Arles. Oser la photographie Le musée Réattu célèbre les 50 ans de la collection publique de photographies créée en 1965 par Jean-Maurice Rouquette et Lucien Clergue et aujourd’hui riche de 5000 tirages ! Dans la sélection anniversaire, ils sont tous là : Ansel Adams, Richard Avedon, Cecil Beaton, Jean DieuzaideRobert Doisneau, Lucien Hervé, Izis, Germaine Krull, Thérèse Le Prat, Dora Maar, Man Ray, Paul Strand, Brassaï, Edouard Boubat, Henri Cartier Bresson, Denise Colomb, etc. Du 4 juillet 2015 au 3 janvier 2016. www.museereattu.arles.fr Paris. Une architecture de l’engagement : l’AUA (1960-1985) La Cité de l’architecture & du patrimoine présente à partir du 28 octobre 2015, une exposition qui prend part une actualité imminente puisqu’il s’agit dans les six mois, de préserver de la démolition un bâtiment de Paul Chemetov - la CPAM des Briques rouges à Vigneux-sur-Seine, qu’il a dessiné et érigé en 1972. Un bâtiment labellisé Patrimoine du XXe siècle, classé à l’Inventaire du patrimoine culturel de l’Ile-de-France et qui comporte sur ses murs une fresque en céramique de Paul Foujino. Du 28 octobre 2015 au 29 février 2016. Ile de Ré. Guillaume Bourquin Tout l’été, la galerie Jal expose les nouvelles créations du « peintécriteur » Guillaume Bourquin, qui suite au succès rencontré par son travail en 2014 (la galerie à vendu tout le fonds d’atelier du peintre) a été contraint de mettre les bouchées doubles pour présenter de nouvelles œuvres sur des textes comme les Mille et une nuits, le Tao Te king, ou encore une série sur les tragédies grecques. Une quinzaine d’autres artistes sont aussi présents à la galerie comme Valota et ses œuvres à la cire, Marc Lécureur et ses drapés ou Pierre Riollet et ses paysages à la Hopper…Les Portes en Ré. Du 1er juillet au 15 septembre 2015. www.galerie-jal.com Saint-Riquier (Somme). Anima/Animal Le Centre Culturel de Rencontre invite 29 artistes contemporains (Gilles Aillaud, Cueco, Françoise Pétrovitch, Jean le Gac, Vladimir Velickovic...) à revisiter l’une des sources les plus stimulantes de la création artistique et de la pensée et propose une réflexion à propos de la place qu’occupent les animaux dans la réalité du monde comme dans notre imaginaire. Du 19 avril au 31 décembre 2015.
www.ccr-abbaye-saint-riquier.fr