Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 30/11/2020

Le livre du mois

Le Conseil constitutionnel au Palais Royal Cette première monographie illustrée sur une institution d’État méconnue et pourtant essentielle au bon fonctionnement de la démocratie française par son contrôle de conformité des lois à la Constitution est surtout l’occasion d’entrer au Palais Royal, l’un des joyaux de notre patrimoine au passé tumultueux. lire la suite dans la rubrique : Livres d’art.

L'artiste du mois

Hugues Losfeld – Peintre en décor
Héritier des peintres de fresques de l’Antiquité grecque ou romaine dont le talent pour les trompe-l’œil d’intérieur a ressurgi à la Renaissance puis au XVIIIe siècle pour orner églises, châteaux, hôtels particuliers…Hugues Losfeld est un artisan d’art de la réplique, doublé d’un artiste créatif.

Coup  de coeur

Visite guidée Soleils Noirs au Louvre-Lens.

Avant la réouverture de l’expo Soleils Noirs prolongée jusqu’au 25 janvier au Louvre-Lens, retrouvez ici notre avis sur l’exposition, et une sélection de 15 commentaires d’œuvres proposée par le musée.
https://www.lagoradesarts.fr/-Soleils-noirs-.html

Matisse. Comme un roman

Paris - Centre Pompidou
Jusqu’au 22 février 2021.

Cette exposition déploie les chapitres d’une création artistique passant par toutes les écritures -du signe plastique au mot-, pour livrer une « pluralité d’identités formelles » où les questions de couleur, de forme et de surface s’entrechoquent en bouquets d’émotion.

Léon Spilliaert. Lumière et solitude

Paris. Musée d’Orsay
Jusqu’au 10 janvier 2021.

Artiste belge né à Ostende, Spilliaert déroute par ses œuvres sombres et austères explorant des angoisses existentielles, mais fascinantes par la puissance de leur imaginaire. Cette exposition, la première en France depuis près de 40 ans, se concentre sur les années 1900 à 1919, les plus intenses et radicales de son œuvre.

Les Olmèques et les cultures du Golfe du Mexique

Paris. Musée du Quai Branly
Jusqu’au 25 juillet 2021.

Quelque 300 pièces, souvent monumentales, ont fait le voyage depuis le Mexique jusqu’à Paris pour cette exposition inédite en Europe qui dévoile la richesse culturelle de la civilisation olmèque qui s’est épanouie, entre 1600 et 400 avant notre ère, dans la plaine côtière fertile au sud des états actuels de Veracruz et de Tabasco. Fascinant.

Josef Koudelka : Ruines

Paris. BnF / site François Mitterrand
Jusqu’au 16 décembre 2020.

Pendant près de trente ans, Josef Koudelka a sillonné environ 200 sites archéologiques du pourtour méditerranéen, dont il a tiré des centaines de photographies panoramiques en noir et blanc. De ce projet singulier, la Bibliothèque nationale de France présente 110 tirages monumentaux dans une mise en scène qui nous invite à nous promener dans la beauté des ruines.


Voyage sur la route du KisokaidōParis. Musée Cernuschi
Jusqu’au 17 janvier 2021.

Ce voyage sur la route du Kisokaidō, la première exposition proposée par le musée Cernuschi après sa réouverture à l’issue d’un chantier de rénovation de 9 mois, permet de parcourir, en quelque cent-cinquante estampes japonaises à la somptueuse polychromie, l’une des routes les plus empruntées pour traverser le Japon durant l’époque Tokugawa (1603-1868). Une voie bordée de paysages spectaculaires et d’une variété d’activités humaines.


Victor Brauner. Je suis le rêve. Je suis l’inspirationParis. Musée d’art moderne
Jusqu’au 10 janvier 2021.

Cette rétrospective, la première depuis celle du Musée national d’art moderne en 1972, réunit une centaine d’œuvres dans un parcours chronologique qui permet de redécouvrir l’univers braunerien, complexe par la richesse de ses sources et l’intrication constante de sa biographie avec ses œuvres. Fascinant.


Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique Paris - Musée de l’Orangerie
Jusqu’au 14 décembre 2020.

L’exposition se concentre sur les quelques années (1908-1918) durant lesquelles Chirico met en place ce vocabulaire plastique singulier, ces toiles-rébus qui vont le faire remarquer par certaines personnalités artistiques de son temps. À commencer par Guillaume Apollinaire, le premier à qualifier sa peinture de « métaphysique ».


L’Âge d’or de la peinture danoise (1801-1864) Paris - Petit Palais
Jusqu’au 3 janvier 2021.

Peintures précises et délicates, plus de 200 œuvres d’artistes phares de cette période comme Christoffer Eckersberg, Christen Købke, Martinus Rørbye ou encore Constantin Hansen offrent une plongée dans le Danemark du XIXe siècle.

En bref

BONNE NOUVELLE !
Réouverture des galeries et bibliothèques le 28 novembre et des musées le 15 décembre.

Un paysage spectaculaire peint par David Hockney aux enchères
La maison de ventes aux enchères Phillips présentera le 7 décembre Nichols Canyon (1980), l’un des plus importants paysages peints par l’artiste jamais proposés aux enchères. Cette toile monumentale est estimée à 35 millions de dollars.

L’histoire de la caricature... La caricature, cela ne date pas d’hier... mais d’il y a beaucoup plus longtemps.
Profitez-en, la BnF raconte (en ligne) l’histoire de la caricature et rappelle que si le mot caricatura (du latin populaire caricare, charger, exagérer ) a été employé pour la première fois dans la préface d’un album d’Annibal Carrache en 1646, le traitement déformé de la physionomie s’inscrit dans la tradition de la satire et que l’on peut faire remonter le procédé à certains portraits de l’Égypte antique...
Lire la suite : http://expositions.bnf.fr/daumier/pedago/02_1.htm
Anselm Kiefer : Entretien à réécouter. Pour l’émission « Hors-champs » (France Culture-2011), Laure Adler s’entretenait avec l’artiste plasticien allemand, Anselm Kiefer : https://www.youtube.com/watch?v=Q7N9JZZh2L4&list=TLPQMTY... Troyes. Musée d’Art moderne : ouverture 2022 ! La rénovation du musée accuse un retard important. Durant sa fermeture, une partie des collections est visible au musée des Beaux-Arts (ancienne abbaye Saint-Loup). https://www.musees-troyes.com/art-moderne/ Souriez ! De la Joconde et son sourire énigmatique aux sculptures médiévales, le sourire est un attribut signifiant dans l’iconographie à toutes les époques. Partez à la découverte des plus beaux ou des plus inquiétants sourires de l’Antiquité au XIXe siècle ! https://www.louvre.fr/selections/sourire
Et saviez-vous qu’il existe un musée du sourire ?
https://www.museedusourire.com/
Sabine Weiss, lauréate du prix Women in motion pour la photographie 2020. Artiste prolifique, Sabine Weiss (né en 1924) a contribué de manière majeure au courant de la photographie humaniste française qui rassemble des photographes comme Robert Doisneau, Willy Ronis ou Brassaï. En 2018, le Centre Pompidou mettait en lumière son intérêt pour les gens et un regard fraternel, généreux et compréhensif porté en toute liberté sur leur quotidien.
https://www.lagoradesarts.fr/-Sabine-Weiss-Les-villes-la-rue-l-autre-.html
Paris. Dans les têtes de Stéphane Blanquet Cet artiste hors-norme déploie dans le temple parisien de l’art brut et de l’art Outsider son imaginaire tentaculaire. Une carte blanche qui est également pour lui l’occasion d’inviter des artistes internationaux avec qui il partage le même goût pour notre « humanité souterraine ». Du 5 septembre 2020 au 30 juillet 2021. Halle Saint Pierre.
www.hallesaintpierre.org
Calais (62). Peintures des lointains. Voyages de Jeanne Thil. Reconnue pour sa carrière d’artiste voyageuse, cette calaisienne (1887-1968) a parcouru le sud de l’Europe, surtout la Tunisie qu’elle n’a cessé de représenter pendant plus de quarante ans dans des peintures baignées de tonalités éclatantes et lumineuses. Musée des beaux-arts de Calais. Du 15 juillet 2020 au 28 février 2021. www.calais.fr Paris. Martin Barré Considéré comme l’un des peintres abstraits les plus importants de la seconde moitié du 20e siècle, Martin Barré (1924-1993) fait l’objet d’une rétrospective au Centre Pompidou. Cette exposition fait suite à celles consacrées aux artistes abstraits Pierre Soulages, Simon Hantaï, Jesus Rafaël Soto, François Morellet ou, dernièrement, Ellsworth Kelly. Jusqu’au 4 janvier 2021. www.centrepompidou.fr