Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 20/02/2019

Le livre du mois

Le musée imaginaire de Michel Butor.
De Giotto à Basquiat, le romancier, poète et critique d’art Michel Butor (1926-2016) a sélectionné 105 œuvres décisives de la peinture occidentale. Chacune fait l’objet d’une ou plusieurs reproductions et de commentaires sur un détail signifiant, un personnage ou objet clé de l’image, la manière de l’artiste. Une lecture vivante de l’art. Lire la suite de cette chronique dans la rubrique : Livres d’art >

L'artiste du mois

Jean-Pierre Plundr, peintre.
Il est des lieux où nait l’inspiration. C’est entre une île de l’Égée et son atelier auversois, que Jean-Pierre Plundr trouve la sienne, fasciné comme tous les peintres par la lumière. Reportage.

Coup  de coeur

Vasarely. Le partage des formesPremière grande rétrospective consacrée au chef de fil de l’Op art (art optique) en France, "Vasarely, le Partage des formes" montre à quel point l’œuvre de ce plasticien-ingénieur, qui connut un incroyable succès populaire durant les Trente Glorieuses, est protéiforme, graphiquement novateur, joyeux et imprimé dans notre imaginaire collectif.
Jusqu’au 6 mai, Centre Pompidou.

Le Talisman de Paul Sérusier, une prophétie de la couleur

L’exposition Le Talisman de Paul Sérusier raconte l’histoire de cette œuvre iconique des collections du musée d’Orsay et son rôle fondateur dans l’histoire de l’art.
Musée d’Orsay. Jusqu’au 2 juin 2019.

Le Musée Pouchkine. 500 ans de dessins de maîtres

Cette rétrospective des œuvres graphiques du musée moscovite en France couvre les écoles européennes et russes, du XVe au XXe siècle. Dürer, Véronèse, Rubens, Tiepolo, Kandinsky, Picasso, Matisse, Chagall ou encore Malevitch voisinent avec les grands noms de l’impressionnisme et du postimpressionnisme. Jusqu’au 12 mai 2019. Fondation Custodia.

Fernand Khnopff. Le maître de l’énigme.

Maître du Symbolisme belge et proche d’artistes préraphaélites comme Burnes-Jones et Rossetti, Fernand Khnopff (1858-1921) est surtout connu pour ses portraits et nus de femmes comme sorties d’un songe. Moins exposée, sa peinture de paysage est un concentré de mystère, de mélancolie, mais aussi de désenchantement. Jusqu’au 17 mars 2019, Petit Palais à Paris.

Tal Coat en devenir

Il faut venir vers Tal Coat sans préjugé pour appréhender les enjeux d’un parcours artistique libre. C’est le meilleur moyen d’être captivé par une peinture qui se dévoile à nous comme le peintre l’a dévoilée en soixante ans de création. Au musée de Pont Aven (Finistère). Du 1er février au 10 juin 2019.

Saint-Etienne. Design et merveilleux

Comment la poésie de la nature s’invite dans nos objets design du quotidien désormais conçus avec des logiciels de simulation, sans perdre de leur merveilleux ? Musée d’art contemporain de Saint-Étienne. Jusqu’au 21 avril 2019. En savoir plus.

Foujita. œuvres d’une vie, 1886-1968

De l’Amérique du Sud à l’Asie, de Paris aux champs de bataille du Pacifique : 36 œuvres reflètent la variété de son style et les grandes lignes de son inspiration. Jusqu’au 16 mars 2019. Maison de la Culture du Japon à Paris.


Léonard de Vinci et la Renaissance italienne 2019 marque le 500ème anniversaire du début de la construction du Château royal de Chambord et du décès de Léonard de Vinci au Château du Clos Lucé à Amboise. Les Beaux-Arts à Paris rendent hommage à Léonard de Vinci et ses contemporains, en exposant trente dessins de maitres de la Renaissance italienne. Entrée libre, jusqu’au 19 avril 2019.


Courbet dessinateurÀ Ornans (Doubs), tout évoque la mémoire du plus célèbre des enfants du pays qui y est né en 1819. En 2019, on y célèbre le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, ce peintre de paysage épris de liberté dans son art comme dans sa vie, et dont l’œuvre dessiné, mal connue, se découvre enfin dans toute sa diversité. Une belle occasion de faire le voyage. Musée Gustave Courbet à Ornans. Jusqu’au 29 avril 2019.


Jean-Jacques Lequeu. Bâtisseur de fantasmesTotalement méconnu, mais pourtant hors du commun, Jean-Jacques Lequeu (1757-1826) fut un architecte sur le papier, un bâtisseur de fantasmes. Le Petit Palais expose l’œuvre graphique foisonnante de cet artiste utopiste et bouillonnant, un peu givré, mais tellement captivant ! Jusqu’au 31 mars 2019.


La rivière m’a ditProjetées dans le noir et sur grand écran, 6 vidéos, pour la plupart issues de la collection du Frac nous emmènent toutes en pleine nature, à la rencontre de femmes et d’hommes pour qui elle est essentielle. Un hymne poétique à la nature qui nous interpelle sur ce qu’on risque de continuer à perdre. Jusqu’au 14 avril 2019. Au FRAC Ile-de-France.


Mircea Cantor : chasseur d’imagesDans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 qui célèbre le centenaire de la création de la Roumanie moderne et coïncide avec la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, le musée de la Chasse et de la Nature offre jusqu’au 31 mars une carte blanche à l’artiste Mircea Cantor, Prix Marcel Duchamp en 2011.


Jean-Marie Périer : Salut les copains ! Exceptionnelle rétrospective de plus de 300 photos dont une centaine d’inédites sur le Toit de La Grande Arche de La Défense. Le fruit de 40 ans de passion. Tous les yéyés sont là, dans leur éclatante jeunesse désinvolte, de Johnny aux Beatles...Jusqu’au 3 mars 2019.

En bref

Mort de Tomi Ungerer.

Né en Alsace en 1931, le génial dessinateur et satiriste vient de tirer sa référence. Une exposition programmée du 16 mars au 5 juillet au Centre Culturel Irlandais (il avait élu domicile en Irlande depuis 40 ans) est une belle occasion de venir (re)découvrir son œuvre. https://www.lagoradesarts.fr/-STRASBOURG-Musee-Tomi-Ungerer-.html
https://www.centreculturelirlandais.com/agenda/tomi-ungerer

La Grotte Chauvet 2

Cette réplique de la grotte Chauvet (Ardèche), joyau de l’art pariétal, présente sa première exposition temporaire internationale du 6 avril au 22 septembre 2019.
https://www.lagoradesarts.fr/-La-Grotte-Chauvet-Caverne-du-Pont-d-Arc-.html

Muséoparc Alésia

Le Centre d’interprétation inauguré en 2012 a reçu le premier prix « Patrimoine pour tous » de la part du Ministère de la Culture. Réouverture de la saison : le 15 février.
https://www.lagoradesarts.fr/-Alesia-Vercingetorix-et-Cesar-.html

Paris. Fluctuart : un centre d’art sur la Seine Lauréat de l’appel à projets « Réinventer la Seine » (de Paris au Havre), Fluctuart est un bâtiment flottant au pied du pont des Invalides face au Grand Palais, entièrement consacré à l’art urbain sur 850 m2 et trois niveaux, gratuit et ouvert à tous, toute l’année. Conçu par Géraud Boursin, Nicolas Laugero Lasserre et Éric Philippon, et dessiné par l’architecte Gérard Ronzatti, président de Seine Design, Fluctuart accueillera une collection permanente, une galerie d’art urbain, des ateliers d’artistes en résidence, des conférences et débats, des ateliers initiatiques. Deux espaces, bar & fooding, sont également prévus pour des soirées festives et insolites autour de performances artistiques et d’œuvres d’art. Ouverture prévue au printemps 2019, Port du Gros Caillou – 75007. https://fluctuart.fr/ et http://www.reinventerlaseine.fr/ Paris. Les Bouddhas de Nara Berceau historique du Japon, la ville de Nara fut capitale de 710 à 784. Elle est connue pour abriter certains des anciens temples bouddhiques du pays. Ils conservent encore aujourd’hui les chefs-d’œuvre incontestés de la sculpture japonaise médiévale. Deux gardiens, insignes trésors nationaux sont pour la première fois prêtés hors du Japon et présentés en France. Le temple Kôfuku –ji prête également une statue de bois du bodhisattva Kshitigarbha (Jizô bosatsu en japonais), « bien culturel important ». Cette exposition, dernière étape de la saison culturelle "Japonismes", fait suite au succès de l’expo Meji, Splendeurs du Japon impérial (1868-1912).. Du 23 janvier au 18 mars 2019. Musée Guimet. www.guimet.fr Peindre dans la Vallée de la Creuse (1830-1930) L’Atelier Grognard (Rueil-Malmaison) raconte l’histoire du foyer artistique de la vallée de la Creuse qui se distingue, dès 1832, grâce à Jules et Victor Dupré qui attirent d’autres paysagistes à la recherche de motifs pittoresques, dont Claude Monet et Armand Guillaumin. Du 1er février au 26 mai.
(À voir aussi l’exposition permanente à Crozant (Creuse) : https://www.lagoradesarts.fr/-Les-peintres-de-la-Vallee-de-la-Creuse-.html) .
Paris. 100 ans de céramique danoise Une évolution de la céramique danoise depuis les années 1880, révélée par quelque 500 pièces de grands artistes danois qui continuent d’allier formes naturelles, fonction et excellence de la technique. Maison du Danemark, entrée libre (fermé le lundi), 142 avenue des Champs-Élysées. Du 29 novembre 2018 au 3 mars 2019. www.maisondudanemark.dk Paris. Alberto Giacometti – Peter Lindbergh. Saisir l’invisible. L’Institut Giacometti présente les photographies inédites d’œuvres d’Alberto Giacometti prises par Peter Lindbergh, l’un des photographes les plus importants de sa génération. À ces photographies est associée une sélection de plâtres, de bronzes et de dessins choisis par le photographe. Ce face à face permet de montrer le dialogue très intime qui s’est établi entre le photographe et les œuvres du sculpteur. L’exposition, sous le commissariat de Serena Bucalo-Mussely, rassemble plus d’une soixantaine d’œuvres des deux artistes. Du 22 janvier au 24 mars 2019. www.fondation-giacometti.fr/institut 21 millions au Loto du Patrimoine Lancé en septembre 2018, le Loto du Patrimoine a permis de récolter 19,6 millions d’euros pour rénover des sites historiques en péril. La somme devrait s’établir à 21 millions, la vente des tickets de grattage s’étant prolongée jusqu’à mi-janvier. 270 restaurations de monuments (essentiellement du patrimoine non protégé car les édifices protégés au titre des MH perçoivent des aides exceptionnelles du ministère de la culture) seront soutenues, dont 18 monuments emblématiques. Parmi eux : le château de Bussy-Rabutin, le Fort Cigogne de Fouesnant et la maison Aimé Césaire à Fort de France. À ces 21 millions s’ajoutent 14 millions d’euros alloués par le ministère de la Culture, pour compenser le montant des taxes prélevées sur les jeux. Et le mécénat récolté par la mission Bern représente en plus 5,5 millions d’euros. Ce sont donc 40 millions d’euros qui seront, en tout, affectés à la restauration de monuments en péril. Une redistribution qui n’a pas fait que des heureux, certains maires ou propriétaires de biens trouvant la somme allouée insuffisante. Paris. Art brut japonais À l’heure où l’art brut trouve une place importante sur la scène de l’art contemporain, le Japon contribue à porter ce phénomène artistique au-delà de son ancrage originel occidental. Une cinquantaine de créateurs témoignent qu’au sein de toutes les cultures, des personnalités singulières inventent leur propre mythologie et leur propre langage figuratif. Du 8 septembre 2018 au 10 mars 2019. Halle St Pierre. Londres. Pierre Bonnard : The colour of memory. Cent toiles pour illustrer comment le peintre (1867-1947) sut capter les moments les plus simples de la vie quotidienne, les émotions et les petits bonheurs déjà enfuis dans une explosion de couleurs joyeuses, et dans les dernières années, se rapprocher de l’abstraction. Tate Modern, du 23 janvier au 6 mai 2019. www.tate.org.uk Londres - Christian Dior Le Victoria & Albert rend hommage au talent et à l’influence du couturier avec plus de 200 vêtements, accessoires et parfums et une vaste documentation sonore et iconographique remontant à 1947. Un Christian Dior que l’on découvre fasciné par l’Angleterre, de ses jardins à ses paquebots iconiques. Christian Dior : Designer of Dreams, jusqu’au 14 juillet 2019. www.vam.ac.uk