Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 19/04/2019

Le livre du mois

Tout l’œuvre peint, un nouveau regard
Léonard de Vinci (1452-1519), le peintre le plus célèbre de tous les temps par la grâce et le mystérieux sourire de sa Joconde, reste un artiste à découvrir selon le spécialiste Alessandro Vezzosi, qui avoue : « Toutes les peintures de Léonard suscitent des interrogations ». Un livre-enquête, somptueusement illustré, qui célèbre à sa manière le 500e anniversaire de la mort du génie toscan. Passionnant.>

L'artiste du mois

Jérémy Gobé. De la dentelle pour sauver la barrière de corail.
Jérémy Gobé (né à Cambrai en 1986) tricote, panse et emmaillote pour protéger ou faire renaître, qu’il s’agisse de meubles brisés et abandonnés ou de la barrière de corail qui se meurt. Un artiste à la sensibilité à fleur de peau. Reportage dans son atelier.

Coup  de coeur

Année BruegelÀ l’occasion du 450e anniversaire de la mort du peintre, Bruxelles célèbre Bruegel L’Ancien (1525 ?-1569) et nous plonge au cœur de ce XVIe siècle bouillonnant, entre repas de noces, jeux d’hiver et chute des anges.
Reportage dans les pas de Bruegel.

La Collection Courtauld. Le parti de l’Impressionnisme

Avec des chefs-d’œuvre rassemblés par le collectionneur anglais Samuel Courtauld et sa femme Elisabeth. Fondation Vuitton. Jusqu’au 17 juin 2019. Suite de l’article.

Rouge. Art et utopie au pays des soviets

Cette grande exposition pluridisciplinaire explore comment les communistes au pouvoir en URSS ont façonné l’art russe entre la prise de pouvoir par les bolcheviques, en 1917, et la mort de Joseph Staline, en 1953...Passionnant. Grand Palais, Jusqu’au 1er juillet 2019.

Hammershøi. Maître du silence

Un univers silencieux, intimiste, figé dans une palette restreinte de gris et de blanc. Une esthétique radicale. Jusqu’au 22 juillet 2019. Lire la suite de l’article.

Tal Coat en devenir

Il faut venir vers Tal Coat sans préjugé pour appréhender les enjeux d’un parcours artistique libre. Au musée de Pont Aven (Finistère). Du 1er février au 10 juin 2019.

Le Talisman de Paul Sérusier, une prophétie de la couleur

L’exposition Le Talisman de Paul Sérusier raconte l’histoire de cette œuvre iconique des collections du musée d’Orsay et son rôle fondateur dans l’histoire de l’art.
Musée d’Orsay. Jusqu’au 2 juin 2019.

Le Musée Pouchkine. 500 ans de dessins de maîtres

Cette rétrospective des œuvres graphiques du musée moscovite en France couvre les écoles européennes et russes, du XVe au XXe siècle. Jusqu’au 12 mai 2019. Fondation Custodia.


Toutânkhamon. Trésor et légendeLe fabuleux trésor découvert dans sa tombe, la soi-disant malédiction qui entoure la violation de son tombeau, les suspicions sur les causes de sa mort précoce à 19 ans ont contribué à la fascination que Toutânkhamon exerce depuis 1922. Grande Halle de La Villette. Jusqu’au 15 septembre 2019.


Jean-Baptiste Huynh. Infinis d’AsieLe photographe Jean-Baptiste Huynh, né en 1966, d’une mère française et d’un père vietnamien nous emmène dans son voyage introspectif et contemplatif en Asie. Une errance de visages en regards. À voir absolument. Jusqu’au 20 mai 2019 au musée Guimet.


Monet-Auburtin, une rencontre artistique Le musée des Impressionnistes à Giverny confronte l’œuvre de Claude Monet (1840-1926) à celle de son contemporain Jean-Francis Auburtin (1866-1930). Deux regards différents portés sur les mêmes paysages. Jusqu’au 14 juillet 2019.


Saint-Etienne. Design et merveilleux Comment la poésie de la nature s’invite dans nos objets design du quotidien désormais conçus avec des logiciels de simulation, sans perdre de leur merveilleux ? Musée d’art contemporain de Saint-Étienne. Jusqu’au 21 avril 2019. En savoir plus.


Franz Marc / August Macke : l’aventure du Cavalier bleuLe musée de l’Orangerie présente Franz Marc et August Macke, deux figures majeures de l’expressionnisme allemand et du mouvement Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu) formé avec Kandinsky à Munich, en 1911. Une passionnante chevauchée artistique. Jusqu’au 17 juin 2019.


L’Algérie de Gustave Guillaumet Temps fort du "Printemps Algérien" à La Piscine à Roubaix, l’exposition Gustave Guillaumet rend hommage à un orientaliste amoureux de l’Algérie, témoin à la fois lucide et critique des débuts de la colonisation au XIXe siècle. Jusqu’au 2 juin 2019.

En bref

Disparition du sculpteur Roman Gorski

https://www.lagoradesarts.fr/Dans-l-atelier-de-Roman-Gorski.html

15e édition de la Nuit européenne des musées

Samedi 18 mai 2019, partout en France et en Europe, de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes à un large public, de la tombée de la nuit jusqu’à minuit.

Christo emballe l’Arc de Triomphe

Après le Pont Neuf, l’Arc de Triomphe ! Alors que le Centre Pompidou projette au printemps 2020 une exposition sur les années parisiennes de Christo et de Jeanne-Claude, son épouse, le plasticien (83 ans) enveloppera pour deux semaines l’Arc de Triomphe d’un tissu recyclable bleu-argent.

Paris. Van Gogh, la nuit étoilée. Après Klimt, Van Gogh à l’aune de l’art numérique. Dans l’ancienne fonderie, un spectacle démesuré, immersif, mis en musique, fait défiler trois mille images hors format des œuvres de l’artiste néerlandais (1853-1890). On passe des portraits aux fleurs, des paysages ensoleillés aux nuits étoilées, de son trait appuyé à sa gestualité haute en couleurs. Pour voir une reproduction intégrale de 50 tableaux, il faut pénétrer dans la citerne au cœur du dispositif. Une expérience sensorielle plus qu’émotionnelle. L’Atelier des Lumières. Du 22 février au 31 décembre 2019. https://www.atelier-lumieres.com/ Paris. Festin à La Défense Cette exposition à ciel ouvert présente les œuvres de 32 artistes français (Philippe Cognée, Hervé Di Rosa, Gérard Garouste, Speedy Graphito, Françoise Petrovitch, Ernest Pignon-Ernest, Alain Séchas, Antonio Segui, Vladimir Velickovic...) sur les palissades du chantier de Table Square, à Paris La Défense. Chaque artiste a été invité à concevoir une œuvre originale sur le thème de la gastronomie. Les œuvres seront vendues aux enchères au profit de l’association La Source au premier trimestre 2020. Du 26 mars au 17 juin 2019. Paris. Emmanuelle Renard. Humeur vagabonde Un univers fantastique, constitué de fictions badines, érotiques, cruelles…comme chez Ovide. Du 3 au 20 avril 2019. Galerie Schwab Beaubourg : 35,rue Quincampoix 75004 Paris Tél. 01 42 71 12 16. En savoir plus sur l’artiste. Paris. Georges Dorignac, corps et âmes Le Musée de Montmartre consacre une exposition à Georges Dorignac (1879-1925) dont l’œuvre singulière et captivante révèle un artiste libre qui a emprunté une voie indépendante et personnelle, explorant les techniques, les sujets, les inspirations... Après la Piscine à Roubaix en 2016-2017 (https://www.lagoradesarts.fr/Georges-Dorignac-1879-1925-Le-trait-sculpte.html ) et le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, le Musée de Montmartre poursuit cette volonté de restituer à Dorignac sa juste place dans l’histoire de l’art moderne. Jusqu’au 8 septembre 2019. Paris. Océanie Voyage à travers le Pacifique, à la rencontre des cultures et peuples insulaires d’Océanie. De la Nouvelle-Guinée à l’Île de Pâques, d’Hawaii à la Nouvelle-Zélande, près de 200 œuvres dressent le panorama de l’art d’un continent, passeur de traditions et des défis du présent. Jusqu’au 7 juillet 2019. www.quaibranly.fr Paris. Les fenêtres d’Ellsworth Kelly. Débarqué sur les plages de Normandie en 1944, le jeune artiste américain (1923-2015) revient à Paris entre 1948 et 1954. Il y crée la série Window, six toiles de fenêtres opaques, dont une donnée au Centre Pompidou l’année de sa disparition. Des esquisses, des croquis et des photos prises des années après, expliquent la construction de son vocabulaire abstrait tandis que sa toute dernière œuvre, White Over Black III, 2015, ramène à sa première incursion en noir et blanc dans l’abstraction. Centre Pompidou, Jusqu’au 27 mai 2019. Londres. Pierre Bonnard : The colour of memory. Cent toiles pour illustrer comment le peintre (1867-1947) sut capter les moments les plus simples de la vie quotidienne, les émotions et les petits bonheurs déjà enfuis dans une explosion de couleurs joyeuses, et dans les dernières années, se rapprocher de l’abstraction. Tate Modern, du 23 janvier au 6 mai 2019. www.tate.org.uk Yan Pei-Ming face à Courbet L’exposition Yan Pei-Ming face à Courbet (10 juin - 30 septembre 2019, musée Courbet à Ornans) s’attachera à traduire les multiples connivences artistiques entre ces deux peintres, à quelque six générations d’écart. C’est d’ailleurs dans l’atelier de Courbet à Ornans que Ming réalisera, à partir du mois de mars 2019, les toiles qui viendront relever le défi d’un face-à-face et qui seront données à voir au public au musée Courbet à Ornans, pendant tout l’été 2019. En savoir plus. Paris. Isidore Isou Dans le cadre de sa saison roumaine, le Centre Pompidou propose une importante exposition monographique dédiée à cet artiste et théoricien, tout à la fois poète, peintre, cinéaste et dramaturge. Jusqu’au 20 mai 2019. www.centrepompidou.fr