Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 30/05/2017

Le livre du mois

Normandie, maisons et jardins d’écrivains.
Les amoureux de la Normandie, et du patrimoine en général, devraient être séduits par ce beau livre consacré aux lieux de mémoire de 25 écrivains (du XVe au XXe siècle) ayant un lien fort avec la Normandie. Illustré de plus de 120 photographies.
Lire la suite de la chronique.

L'artiste du mois

Coryne, Vitrailliste
Cette artiste a l’art de jouer avec les lumières, les formes et les couleurs pour créer des pièces sorties de son imagination, toutes uniques. Rencontre dans son atelier à Cergy-Pontoise.

Coup  de coeur

MEDUSA. Bijoux et tabous Le bijou a rarement fait l’objet d’une telle exposition, par son envergure et surtout par son propos : le bijou porteur de sens. Une exposition fascinante autant par la diversité et l’originalité des œuvres montrées que par ce que celles-ci nous racontent sur la société qui les conçoit et sur ceux qui les portent. Du 19 mai au 5 novembre 2017.

Picasso Primitif

Réalisée en partenariat avec le musée national Picasso-Paris, l’exposition offre un regard inédit sur l’étroite relation qui unit Picasso et les arts d’Afrique, d’Océanie, des Amériques et d’Asie. Une balade inédite dans la démarche artistique et les sources de l’œuvre complexe de Pablo Picasso. Jusqu’au 23 juillet 2017.

Roubaix. Street Generation(s) : 40 ans d’Art Urbain

Les précurseurs du Street Art, les célébrités de la scène française et internationale actuelle, les outsiders…Ils sont presque tous là, de Keith Haring à YZ en passant par Jef Aérosol, JonOne, Banksy, Blek le Rat, C215, JR, Miss Tic, Psyckoze, Space Invader...réunis dans un vaste entrepôt de la Condition Publique à Roubaix, au fil d’un parcours qui raconte en une dizaine de sections la genèse du mouvement, son expansion mondiale et sa réalité d’aujourd’hui. Passionnant ! PROLONGATION JUSQU’AU 9 JUILLET.

Rodin : l’exposition du centenaire

Cette exposition fera pour un temps concurrence au Musée Rodin qui, à l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Rodin (1840-1917), s’est associé à la Réunion des musées nationaux Grand Palais pour célébrer l’artiste. On y retrouve l’univers créatif de Rodin, ses rapports avec le public et la manière dont les sculpteurs se sont approprié son esthétique. En savoir plus.

Pissarro. "Impressions gravées"

Camille Pissarro fut avec Edgar Degas le grand rénovateur de la gravure originale, utilisant de nouvelles techniques et inventant avec ses « Impressions gravées », l’estampe impressionniste. En partenariat avec la BnF, cette grande exposition dédiée à ce domaine essentiel de l’œuvre de Pissarro s’accompagne d’une autre exposition consacrée à ses amis paysagistes de l’Oise. Musées de Pontoise. Jusqu’au 11 juin 2017.

Chaumont-sur-Loire : 9ème saison d’art

Une douzaine de nouveaux artistes sont au rendez-vous de la 9ème saison d’art de Chaumont-sur-Loire, qui, comme chaque année, célèbre le lien entre art, nature et patrimoine. Jusqu’au 5 novembre 2017. lire la suite de l’article

Paris. Jardins

« Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l’éternité », analyse le jardinier et paysagiste Gilles Clément. Déjà source d’attentions et de plaisirs durant l’Antiquité, le jardin est devenue œuvre d’art totale à partir de la Renaissance, évoluant sans jamais se démoder, séduisant un large public pour ses innombrables bienfaits. Grand Palais. Jusqu’au 24 juillet 2017


Claude Iverné : Bilad es SudanLa Fondation Henri Cartier-Bresson présente l’exposition "Bilad es Sudan" de Claude Iverné, lauréat du Prix HCB 2015. Plus de cent tirages, vidéos, documents et objets qui racontent le Soudan au quotidien et ses habitants à travers le regard bienveillant et sans jugement d’un photographe humaniste. A voir. Du 11 mai au 30 juillet 2017. En savoir plus.


Ronan Barrot. PeinturesLa Galerie municipale Julio Gonzalez à Arcueil (94) expose les peintures figuratives de Ronan Barrot, artiste à la gestuelle puissante, à l’œuvre sombre, enflammée et romanesque. On y court. Du 21 avril au 31 mai 2017. En savoir plus.


Le XVIIIe siècle à l’honneur Deux expositions, Le Baroque des Lumières, chefs-d’œuvre des églises parisiennes et De Watteau à David, la Collection Horvitz permettent d’appréhender le siècle des Lumières à travers un vaste panorama artistique : des raffinements des fêtes galantes et de l’esthétique rocaille jusqu’à la peinture sacrée. Ensemble, elles forment l’une des plus grandes rétrospectives jamais consacrées à la peinture et au dessin de cette période. Petit Palais. Du 21 mars au 16 juillet 2017.


Camille Claudel a enfin son musée !La plus grande collection au monde des œuvres de Camille Claudel bénéficie désormais d’un musée à Nogent-sur-Seine (Aube). Ouvert le 26 mars 2017, il présente 200 sculptures illustrant la sculpture française au XIXe siècle, dont 43 sculptures de Camille Claudel acquises par la ville. Une réussite. Reportage.


Domaine de Kerguéhennec (Morbihan). Anna-Eva BergmanLe Domaine de Kerguéhennec nous fait (re)découvrir Anna-Eva Bergman, artiste née à Stockholm, grande dessinatrice et talentueuse illustratrice qui s’est tournée à partir du début des années 1950 vers « un art d’abstrait, non figuratif ». N’hésitez pas à faire la route. Jusqu’au 4 juin 2017.


Karel Appel. L’art est une fête !À voir les premières œuvres de Karel Appel : un bestiaire stylisé puissamment coloré, une ambiance joyeuse, lyrique et solaire, des formats de plus en plus grands et une matière de plus en plus libre, gourmande et tumultueuse, on serait vite tenté de cataloguer l’artiste dans le registre d’une peinture festive et innocente, voire décérébrée. L’œuvre de Karel Appel est bien plus complexe. Un artiste à redécouvrir au musée d’art moderne de la Ville de Paris. Jusqu’au 20 août 2017.

En bref

Jeff Koons accusé de plagiat...

...en Ukraine pour sa « Danseuse assise » : une sculpture gonflable représentant une danseuse assise, copie quasi-conforme d’une figurine d’une sculptrice ukrainienne décédée en 1993.

Art Basel 2017

A Bâle, du 15 au 18 juin (pour le public), la grande foire annuelle pour l’art contemporain réunit 291 galeries internationales et montre le travail de près
de 4 000 artistes.

Un Pissarro confisqué....réapparait

Confisquée sous l’occupation, une gouache de Pissarro (La cueillette des pois, 1887 ) vient de refaire surface à l’occasion de l’exposition Camille Pissarro : le premier des impressionnistes, au Musée Marmottan à Paris. Les descendants du collectionneur juif spolié en 1943 demandent qu’elle reste en France et veulent obtenir sa restitution.

Montolieu. L’internationale des Visionnaires Pour sa troisième saison, La Coopérative - Collection Cérès Franco donne carte blanche au commissaire d’exposition Jean-Hubert Martin. Pour l’exposition "L’Internationale des Visionnaires", il a choisi au sein de la Collection Cérès Franco près de deux cent quatre-vingts œuvres, complétées par plusieurs pièces provenant de la Collection Daniel Cordier.
Du 29 avril au 3 novembre 2017. La Coopérative – Collection Cérès Franco.
http://www.lacooperative-collectionceresfranco.com/
Calais. Le baiser dans l’art. De Rodin à Wang Du À l’occasion du Centenaire de la mort de Rodin, le musée des beaux-arts de Calais rend hommage au grand maître de la sculpture française à travers le regard d’artistes internationaux qui s’en inspirèrent : Brancusi, Le Corbusier, Jacques Monory, Ange Leccia, Douglas Gordon, Orlan..., et une diversité de médiums et de disciplines artistiques (peinture, sculpture, installation, bande dessinée, street art, cinéma, photographie, vidéo), l’exposition cherche à montrer l’évolution de ce thème dans l’art depuis la création du Baiser par Rodin en 1887. Du 8 avril au 17 septembre 2017
Musée des Beaux-Arts. www.calais.fr
Tourcoing. Le Fresnoy : 20 ans d’une utopie Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains créé en 1997 à Tourcoing par Alain Fleischer - fête ses 20 ans par plusieurs événements. Tout au long de la saison 2017/2018, l’anniversaire sera l’occasion d’un programme mettant en lumière cette institution d’excellence dans le champ de la formation, de l’expérimentation et de la production artistique et audiovisuelle. Avec notamment l’exposition "Panorama 19", du 23 septembre au 31 décembre 2017 au Fresnoy. www.lefresnoy.net J.R dans le 9-3, inspiré par Diego Rivera Une mosaïque de 150 m2 de photos en noir et blanc de 750 habitants de Montfermeil et Clichy sous Bois par JR vient d’être apposée sur un mur de Montfermeil, ville d’origine de l’artiste urbain, qui se dit inspiré par Diego Rivera. Des visages, mais aussi des scènes de la vie courante (les pompiers qui éteignent un feu) que l’on a pu voir au Palais de Tokyo au début du mois d’avril. Un plaidoyer en faveur de ce quartier en pleine rénovation architecturale et sociale. Londres. Howard Hodgkin (1932-2017). Derrière le Howard Hodgkin abstrait, se cachait aussi un portraitiste qui défiait les formes traditionnelles du portrait. Au fil des années, il infusait à ses grands balayages de couleur, de plus en plus abstraits, des souvenirs et des émotions attachées à tel ou tel de ses connaissances. La National Portrait Gallery présente une cinquantaine de ses portraits, du 23 mars au 18 juin 2017. www.npg.org.uk Clos Lucé : le génie botanique de Léonard de Vinci. Troisième lieu le plus visité du Val de Loire, le Château du Clos Lucé compte parmi ses atouts un parc de 7 hectares dans lequel Léonard de Vinci puisait son inspiration pour comprendre, créer, innover. À l’occasion de la saison Jardins en Val de Loire, le Château du Clos Lucé propose aux visiteurs un parcours didactique sur la botanique et l’importance de la nature pour Léonard de Vinci. En savoir plus. Venise. Damien Hirst En perte de vitesse (financière) depuis la vente exclusive de ses propres œuvres chez Sotheby’s en 2008, Hirst fait un retour en force. Un mois avant l’ouverture de la Biennale de Venise, le 9 avril, le Museo Grassi et la Punta della Dogana ouvriront leurs espaces à 250 œuvres créées depuis une dizaine d’années. Œuvres aussi mystérieuses que le titre de l’exposition, Treasures from the Wreck of the Unbelievable (trésors de l’incroyable naufrage, ndlr), et sur lesquelles François Pinault et les galeries Gagosian et White Cube, galeristes de l’artiste, refusent tout commentaire. Rome – William Kentridge n’est pas content ! Triomphes et lamentations, sa longue frise (550 m x 10m) sur les bords du Tibre attire tagueurs et graffeurs qui apposent leur signature entre deux dessins. Il était prévu que cette représentation non chronologique des personnages et événements majeurs de l’histoire romaine, de Cicéron à Mastroianni, s’efface en quatre ou cinq ans. L’artiste sud-africain a été entendu par la mairie de Rome. Le nettoyage a commencé. (3 avril 2017) Charlottenlund (Danemark). Pissarro encore ! Trois expositions lui sont déjà consacrées en France. Une autre vient de s’ouvrir au musée Ordrupgaard. Elle célèbre ses années Iles Vierges où il grandit et se lia avec Fritz Melbye, peintre de l’âge d’or danois et son ainé de quatre ans, avec lequel il partagea un studio à Caracas avant de le quitter pour arriver à Paris en 1855. Les peintures, croquis et dessins par les deux artistes datent de ces années de collaboration. Du 10 mars au 2 juillet 2017