Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes 28/06/2017

Le livre du mois

Sisley l’Impressionniste.
Plus qu’aucun autre impressionniste, Sisley s’est voué corps et âme à la peinture de paysage. Ce livre catalogue des éditions Hazan réunit une soixantaine d’œuvres majeures présentées à l’exposition « Sisley l’Impressionniste » présentée à l’Hôtel de Caumont- Centre d’Art, Aix-en-Provence, du 10 juin au 15 octobre 2017.

L'artiste du mois

LE HAVRE : 500 ans d’histoire et de patrimoine entre Seine et mer.
Fondé par François 1er en 1517, rasé à 80% en 1944, Le Havre surprend tous les visiteurs qui le découvrent pour la première fois. Rares sont en effet les villes qui affichent une telle unité architecturale. Reportage sur les pas d’Auguste Perret qui a fait de cette ville en béton une œuvre d’art inscrite au Patrimoine de l’Humanité.

Coup  de coeur

Cézanne. Le chant de la terre
Pour Cézanne, il n’y avait qu’un seul maître : la nature. Riche d’une centaine d’œuvres, l’exposition à la Fondation Pierre Gianadda révèle l’amour que Cézanne portait à cette nature, notamment celle de Provence. Elle met en lumière les innovations de la peinture du Maître d’Aix pour rendre au plus juste sa perception du motif et ses sensations. Du 16 juin au 19 novembre 2017. Reportage.

Picasso Primitif

Réalisée en partenariat avec le musée national Picasso-Paris, l’exposition offre un regard inédit sur l’étroite relation qui unit Picasso et les arts d’Afrique, d’Océanie, des Amériques et d’Asie. Une balade inédite dans la démarche artistique et les sources de l’œuvre complexe de Pablo Picasso. Jusqu’au 23 juillet 2017.

Ouverture de la Maison Caillebotte

Après un an de travaux, le Casin, belle villa néo-palladienne où Gustave Caillebotte a passé ses années de jeunesse et a peint près de 90 tableaux, est ouvert au public. Décor et mobilier y ont été restitués comme à l’époque du peintre. Reportage à Yerres (Essonne).

Rodin : l’exposition du centenaire

Cette exposition fera pour un temps concurrence au Musée Rodin qui, à l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Rodin (1840-1917), s’est associé à la Réunion des musées nationaux Grand Palais pour célébrer l’artiste. On y retrouve l’univers créatif de Rodin, ses rapports avec le public et la manière dont les sculpteurs se sont approprié son esthétique. Jusqu’au 31 juillet 2017.

Roubaix. Street Generation(s) : 40 ans d’Art Urbain

Les précurseurs du Street Art, les célébrités de la scène française et internationale actuelle, les outsiders…Ils sont presque tous là, de Keith Haring à YZ en passant par Jef Aérosol, JonOne, Banksy, Blek le Rat, C215, JR, Miss Tic, Psyckoze, Space Invader...réunis dans un vaste entrepôt de la Condition Publique à Roubaix, au fil d’un parcours qui raconte en une dizaine de sections la genèse du mouvement, son expansion mondiale et sa réalité d’aujourd’hui. Passionnant ! PROLONGATION JUSQU’AU 9 JUILLET.

Chaumont-sur-Loire : 9ème saison d’art

Une douzaine de nouveaux artistes sont au rendez-vous de la 9ème saison d’art de Chaumont-sur-Loire, qui, comme chaque année, célèbre le lien entre art, nature et patrimoine. Jusqu’au 5 novembre 2017. lire la suite de l’article

Venise : 57ème biennale. "Viva arte viva"

Des bonnes surprises et des bémols ! Plus d’une centaine d’artistes se partagent, aux Giardini et à l’Arsenal, les pavillons nationaux, le pavillon international et les neuf pavillons à thèmes fourre-tout (pavillon des couleurs, des chamanes, du temps et de l’infini, etc…). Il a été beaucoup écrit sur les pavillons et nous ne vous offrirons ici qu’un florilège très subjectif. Jusqu’au 26 novembre 2017.


Robert Combas colore ChamarandeDans le décor métamorphosé du château de Chamarande (91), les créations plastiques les plus récentes de Robert Combas et ses dernières toiles révèlent l’enthousiasme particulièrement sensible de l’artiste et sa créativité sans limite. Le RER C conduit jusqu’à Chamarande, n’hésitez pas à sauter dedans ! Jusqu’au 1er octobre 2017.


MEDUSA. Bijoux et tabous Le bijou a rarement fait l’objet d’une telle exposition, par son envergure et surtout par son propos : le bijou porteur de sens. Une exposition fascinante autant par la diversité et l’originalité des œuvres montrées que par ce que celles-ci nous racontent sur la société qui les conçoit et sur ceux qui les portent. Du 19 mai au 5 novembre 2017.


Le XVIIIe siècle à l’honneur Deux expositions, Le Baroque des Lumières, chefs-d’œuvre des églises parisiennes et De Watteau à David, la Collection Horvitz permettent d’appréhender le siècle des Lumières à travers un vaste panorama artistique : des raffinements des fêtes galantes et de l’esthétique rocaille jusqu’à la peinture sacrée. Ensemble, elles forment l’une des plus grandes rétrospectives jamais consacrées à la peinture et au dessin de cette période. Petit Palais. Du 21 mars au 16 juillet 2017.


Camille Claudel a enfin son musée !La plus grande collection au monde des œuvres de Camille Claudel bénéficie désormais d’un musée à Nogent-sur-Seine (Aube). Ouvert le 26 mars 2017, il présente 200 sculptures illustrant la sculpture française au XIXe siècle, dont 43 sculptures de Camille Claudel acquises par la ville. Une réussite. Reportage.


Claude Iverné : Bilad es SudanLa Fondation Henri Cartier-Bresson présente l’exposition "Bilad es Sudan" de Claude Iverné, lauréat du Prix HCB 2015. Plus de cent tirages, vidéos, documents et objets qui racontent le Soudan au quotidien et ses habitants à travers le regard bienveillant et sans jugement d’un photographe humaniste. A voir. Du 11 mai au 30 juillet 2017.


Karel Appel. L’art est une fête !À voir les premières œuvres de Karel Appel : un bestiaire stylisé puissamment coloré, une ambiance joyeuse, lyrique et solaire, des formats de plus en plus grands et une matière de plus en plus libre, gourmande et tumultueuse, on serait vite tenté de cataloguer l’artiste dans le registre d’une peinture festive et innocente, voire décérébrée. L’œuvre de Karel Appel est bien plus complexe. Un artiste à redécouvrir au musée d’art moderne de la Ville de Paris. Jusqu’au 20 août 2017.

En bref

Une Joconde pop signée Okuda

Réalisée sur une façade du 13e arrondissement à Paris par l’artiste de street art Okuda, cette Mona Lisa toute en couleurs mesure 50 mètres de haut ! À découvrir 23 avenue d’Ivry.

Paris. Les Meilleurs ouvriers de France Construite sur la base d’une enquête de terrain réalisée auprès de vingt MOF dans toute la France, l’exposition met en regard les savoir-faire de ces artisans et leurs créations avec une sélection de pièces issues des collections du Musée des arts et métiers. Du 30 mai au 5 novembre 2017. www.arts-et-metiers.net Montolieu. L’internationale des Visionnaires Pour sa troisième saison, La Coopérative - Collection Cérès Franco donne carte blanche au commissaire d’exposition Jean-Hubert Martin. Pour l’exposition "L’Internationale des Visionnaires", il a choisi au sein de la Collection Cérès Franco près de deux cent quatre-vingts œuvres, complétées par plusieurs pièces provenant de la Collection Daniel Cordier.
Du 29 avril au 3 novembre 2017. La Coopérative – Collection Cérès Franco.
http://www.lacooperative-collectionceresfranco.com/
Bâle. Wim Delvoye Delvoye est connu pour des œuvres qui mêlent avec un humour subtil le profane et le sublime. L’exposition à Bâle, conçue en collaboration avec le MUDAM Luxembourg, montre tout ce que l’artiste a réalisé dès ses débuts jusqu’aux œuvres les plus récentes. Musée Tinguely. Du 14 juin 2017 au 1er janvier 2018. www.tinguely.ch/fr Tourcoing. Le Fresnoy : 20 ans d’une utopie Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains créé en 1997 à Tourcoing par Alain Fleischer - fête ses 20 ans par plusieurs événements. Tout au long de la saison 2017/2018, l’anniversaire sera l’occasion d’un programme mettant en lumière cette institution d’excellence dans le champ de la formation, de l’expérimentation et de la production artistique et audiovisuelle. Avec notamment l’exposition "Panorama 19", du 23 septembre au 31 décembre 2017 au Fresnoy. www.lefresnoy.net J.R dans le 9-3, inspiré par Diego Rivera Une mosaïque de 150 m2 de photos en noir et blanc de 750 habitants de Montfermeil et Clichy sous Bois par JR vient d’être apposée sur un mur de Montfermeil, ville d’origine de l’artiste urbain, qui se dit inspiré par Diego Rivera. Des visages, mais aussi des scènes de la vie courante (les pompiers qui éteignent un feu) que l’on a pu voir au Palais de Tokyo au début du mois d’avril. Un plaidoyer en faveur de ce quartier en pleine rénovation architecturale et sociale. Londres. Serpentine Pavilion L’architecte burkinabé Francis Kéré est le concepteur du Serpentine Pavilion 2017. La structure aérée et ronde, au toit de bois incliné, renvoie à l’arbre de son village au Burkina Faso sous lequel on se protège du soleil et on palabre, et le bleu des murs à la couleur des vêtements portés par les hommes pour un rendez-vous galant. À voir dans les jardins de Kensington du 29 juin au 8 octobre 2017. Calais. Le baiser dans l’art. De Rodin à Wang Du À l’occasion du Centenaire de la mort de Rodin, le musée des beaux-arts de Calais rend hommage au grand maître de la sculpture française à travers le regard d’artistes internationaux qui s’en inspirèrent : Brancusi, Le Corbusier, Jacques Monory, Ange Leccia, Douglas Gordon, Orlan..., et une diversité de médiums et de disciplines artistiques (peinture, sculpture, installation, bande dessinée, street art, cinéma, photographie, vidéo), l’exposition cherche à montrer l’évolution de ce thème dans l’art depuis la création du Baiser par Rodin en 1887. Du 8 avril au 17 septembre 2017
Musée des Beaux-Arts. www.calais.fr
La collection Rockefeller mise en vente La collection personnelle de Peggy et David Rockefeller, fils cadet du philanthrope américain John D. Rockefeller Jr. et d’Abby Aldrich Rockefeller, sera vendue au printemps 2018. Les recettes de la vente de cet ensemble, constitué de plus de deux mille objets, seront versées à douze institutions dont le Museum of Modern Art de New York, la Harvard University et la Stone Barns Restoration Corporation. Une vente qui s’annonce exceptionnelle par son importance. Charlottenlund (Danemark). Pissarro encore ! Trois expositions lui sont déjà consacrées en France. Une autre vient de s’ouvrir au musée Ordrupgaard. Elle célèbre ses années Iles Vierges où il grandit et se lia avec Fritz Melbye, peintre de l’âge d’or danois et son ainé de quatre ans, avec lequel il partagea un studio à Caracas avant de le quitter pour arriver à Paris en 1855. Les peintures, croquis et dessins par les deux artistes datent de ces années de collaboration. Du 10 mars au 2 juillet 2017