Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Abel Pann, Oeuvres de Guerre (1915-1917) > Abel Pann. Oeuvres de Guerre (1915-1917)

Abel Pann. Oeuvres de Guerre (1915-1917)

mardi 12 août 2014

Du 29 avril au 30 novembre 2014
Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71 rue du Temple - 75003 Paris
Du lundi au vendredi, de 11h à 18h
Le dimanche, de 10h à 18h
Entrée libre
www.mahj.org

En 1920, Abel Pann (1883-1963) s’installe en Palestine (sous mandat britannique) et consacre le reste de son œuvre aux thèmes bibliques. Ce n’est pas cet Abel Pann que vous découvrirez ici. Le MAHJ a sorti de sa collection une soixantaine d’estampes de cet artiste juif, d’origine russe, créées entre 1915 et 1917, alors qu’il était retenu à Paris par la guerre. Ces lithographies, certaines rehaussées de couleurs pastel, décrivent les exactions allemandes en Belgique et en France ou les déportations et brutalités russes envers les communautés juives des régions proches du front oriental, l’Ukraine, la Biélorussie, ou les pays Baltes. L’ambassadeur de Russie à Paris s’arrangea pour en faire interdire la publication. Le dessin de Pann est simple, moins élaboré que celui de Goya dans ses Désastres de la Guerre, mais non moins poignant dans ses descriptions de l’horreur qui frappe des innocents. À lire certains titres – La Soif, Préavis de deux heures, Évacuation, Cache-toi, ils arrivent, on réalise, avec des frissons dans le dos, que juifs de Russie il y a 100 ans ou chrétiens et yézidis d’Irak aujourd’hui, l’histoire, dans ce qu’elle a de plus cruel, n’en finit pas de se répéter. Allez-y vite, l’expo vous bouleversera plus profondément que n’importe quel reportage du JT.

Elisabeth Hopkins

Abel Pann, Expulsion, 1915-1917. Gravure à l’eau-forte et pointe sèche, impression sur vélin d’Arches. Photo Christophe Fouin © Mahj.
Visuel page d’accueil : La soif, Marseille, 1915-1916. Lithographie – Photo Christophe Fouin © Mahj.