Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Alexandre Cabanel. La tradition du beau > Alexandre Cabanel (1823-1889), la tradition du beau

Alexandre Cabanel (1823-1889), la tradition du beau

mardi 21 septembre 2010

Du 10 juillet au 5 décembre 2010
Musée Fabre
Montpellier (34)
Tous les jours, sauf lundi.

http://museefabre.montpellier-agglo.com

Né à Montpellier dans un milieu modeste, Cabanel a connu une ascension fulgurante. Familier de la cour de Napoléon III, il devient célèbre à la fois pour ses portraits, que l’on s’arrache de Baltimore à Saint-Pétersbourg, mais aussi pour son répertoire de grands sujets spectaculaires : Phèdre, Cléopâtre, Othello et Desdémone...Alors que l’Impressionnisme précipite la chute du système des Beaux-arts, la confrontation de sa Naissance de Vénus et du Déjeuner sur l’herbe de Manet est l’une des plus célèbres controverses artistiques sur le nu au XIXe siècle. Malgré son prestige et l’importance de son enseignement qui ont fait de lui une personnalité incontournable de la vie artistique au XIXe siècle, Cabanel a souffert d’un grand discrédit de la critique qui l’enterre comme « pompier ». Aujourd’hui, aux côtés de Jean-Léon Gérôme (exposé du 19 octobre au 23 janvier 2011 au musée d’Orsay à Paris), il est reconsidéré, voire réhabilité et l’on redécouvre la virtuosité de ses dessins et de ses nus. La Naissance de Vénus (1863), achetée par Napoléon III, est sans doute l’une des toiles les plus emblématiques du style académique incarné par le maître, en contraste au style impressionniste naissant. Pourtant, Cabanel, qui enseignait aux Beaux-Arts, savait se montrer ouvert aux artistes novateurs qu’il a soutenus, tels Bazille.
Dans un parcours à la fois chronologique et thématique, cette importante rétrospective réunit près de 280 œuvres provenant des plus grands musées nationaux et internationaux (tableaux, dessins, estampes, photographies et sculptures). Le musée Fabre qui possède la plus importante collection d’œuvres d’Alexandre Cabanel a entrepris pour cette exposition une campagne de restauration de son fonds.