Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Alfons Mucha. Rétrospective 2009 > Alfons Mucha

Alfons Mucha

vendredi 24 juillet 2009

Du 20 juin au 20 septembre 2009
Musée Fabre - Montpellier
Tél. 04 67 14 83 00
www.montpellier-agglo.com<span

Montpellier est l’ultime étape de cette rétrospective conçue en partenariat avec le musée du Belvédère à Vienne et la Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung de Munich et avec le soutien du musée d’Orsay.

C’est un autre Mucha que l’on redécouvre ici. Célèbre à la Belle Epoque pour ses affiches de théâtre et ses réclames chargées d’arabesques pour le champagne Moët et Chandon, le papier à cigarettes JOB ou les biscuits Lefèvre-Utile, Alfons Mucha (1860-1939) fut aussi un artiste prolifique de l’Art Nouveau. Il dessine des bijoux, peint des panneaux décoratifs, décore la bijouterie parisienne de Georges Fouquet et le pavillon de la Bosnie-Herzégovine de l’Exposition universelle de Paris en 1900, etc. Mais cet humaniste est aussi très sensible à la peinture d’Histoire, notamment celle des peuples slaves (il est né en Moravie, actuelle République tchèque). Entre 1912 et 1926, il réalise 20 tableaux monumentaux couvrant près de 1000 m² de toile peinte à la détrempe. Une ode à l’Epopée slave, impressionnante et théâtrale, financée grâce au mécénat d’un industriel américain slavophile, mais finalement peu appréciée à Prague. Deux de ces panneaux, Le mont Athos et l’Apothéose des Slaves, sont d’ailleurs exposés au musée Fabre dans cette rétrospective qui présente au total près de 280 œuvres (peintures, dessins, affiches, livres, photographies, bijoux, pièces de mobilier et objets d’art) dans une scénographie reconstituant des décors de la Belle-Epoque. Un panorama complet et un regard neuf sur la production foisonnante de cet artiste qui fut « lancé » par l’actrice Sarah Bernhardt, séduite par son style et très présente dans cette passionnante exposition qui lui a même réservé une section.

C.R.