L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Ben. Etre libre

Benjamin Vautier (né le 18 juillet 1935), mieux connu sous son pseudo de Ben, a toujours quelque chose à dire ou à écrire. C’est même à cela qu’on le reconnaît ! Fameux depuis les années soixante pour ses installations, ses actions, ses écritures, ses flirts avec le Lettrisme, le groupe Fluxus ou le Nouveau Réalisme, Ben pratique à merveille la dérision et l’autodérision, la provocation et l’impertinence en artiste madré, sinon roué.

Ce jour de vernissage à Chamarande où il présente son exposition « Être libre », le bonhomme se raconte et raconte l’art et le monde (« L’histoire de l’art, ce sont des anecdotes ! ») en trônant sur une chaise posée sur un socle qui indique : « Toute personne qui se tient sur ce socle est une sculpture vivante ». Dans l’Orangerie du domaine, Ben expose les prémices de son art, les origines de son parcours à travers œuvres, objets, archives photographiques et vidéos, affiches ainsi que quelques-unes de ses performances intitulées Gestes.

Dans le château, il investit les pièces avec ses Portraits, Miroirs, céramiques, mais aussi une salle « confessionnal », une autre « Sex-Maniac », une lumineuse salle des penseurs (portraits de Marx, Debord, Reich, Einstein, Satie, Cage), et la salle sombre de l’Ego. Un ego que Ben n’a cessé de questionner et de mettre en scène. Aujourd’hui encore, affalé sur un canapé et sirotant un verre de vin, il dit : « Je cherche le lien entre l’ego et l’expansion de l’univers. »

Répondant récemment à un collègue, Ben se fait plus démiurge que jamais : « Je suis presque en mesure de vous livrer une « théorie de l’univers ». Je crois que je peux régler la quasi-totalité des problèmes du monde actuel avec elle. » (LePoint.fr, 10/07/20). Farfelu et drôle, profond et dérangeant, Ben peut autant intriguer qu’agacer mais il sait être libre et se frotter au monde ici à Chamarande, dans ce qui ressemble à une vaste rétrospective de son parcours, mais aussi à Saint-Tropez où il propose pendant la même période l’exposition « L’art est un virus » (Fondation Linda et Guy Pieters, jusqu’au 11 octobre). Ben est du poil à gratter !

Jean-Michel Masqué

Expo Ben à Chamarande. Visuels in-situ : ©CD91 Henri Perrot

Archives des expos à Paris
spacer


Du 11 juillet au 11 octobre 2020
Domaine départemental de Chamarande
38, rue du Commandant Maurice Arnoux, Chamarande (Essonne)
Du mercredi au vendredi de 14h à 19h (de 14h à 17h en octobre)
Samedi et dimanche de 13h à 19h (de 13h à 17h en octobre)
01 60 82 52 01 (ou 26 57)
www.chamarande.essonne.fr