Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Jean Rustin > Jean Rustin, Dans nos yeux

Jean Rustin, Dans nos yeux

mercredi 2 février 2011

Jean Rustin, peintures (1965-2005)
Du 20 janvier au 26 février 2011

- Fondation Rustin
24 rue Beaubourg - 75003
Du jeudi au samedi de 15h à 19h
Tél. 01 42 84 46 35
www.rustin.eu

- Galerie Samantha Sellem
5 rue Jacques Callot - 75006
du mardi au samedi, de 11h à 13h et de 14h30 à 19h
01 56 24 34 74
www.galeriesellem.com

- Rétrospective en septembre 2011, à la Halle Saint-Pierre à Paris.

A 83 ans, Jean Rustin est le héros de deux expositions parisiennes incontournables. D’abord connu pour ses abstractions, il fait du corps humain l’objet d’une nouvelle peinture, figurative. Peu à peu détachée de tout référent, celle-ci offre une mise à nu émouvante, sans artifice ni décor.
Dans le silence et l’isolement, baignés d’une lumière diffuse, les personnages figés nous sollicitent d’un regard mélancolique. Hagards ou contemplatifs, ils déploient leur nudité sans aucun érotisme : « une exhibition aussi tranquille qu’impudique parce qu’elle est naturelle et donc sans provocation », explique le critique Bernard Noël. Si les êtres sont asexués, la matière qui les compose n’en demeure pas moins sensuelle et caressante. Riche en vibrations de roses et de bleus, la palette luministe utilisée par le peintre en appelle aux chairs rubéniennes et aux ciels impressionnistes. Il y a chez Rustin la conscience d’une condition humaine commune, qu’il ne cherche pas à sublimer. Abîmés, sans défense, ses personnages ne sont rien d’autre que nous-mêmes : des êtres vulnérables et imparfaits. « À la société actuelle, basée sur les apparences et l’idéalisation, l’artiste oppose une réponse bouleversante, d’une tendresse infinie », précise Charlotte Waligora, historienne d’art et Directrice de la Fondation Rustin à Paris. Un hommage sans précédent à l’humanité.

Marion Kling