Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Jérôme Bosch. Visions d’un génie > Jérôme Bosch. Visions d’un génie

Jérôme Bosch. Visions d’un génie

mercredi 17 février 2016

Du 13 février au 8 mai 2016
Noordbrabants museum
Verwersstraat 41 / ’s-Hertogenbosch
Exposition ouverte tous les jours, sauf lundi, de 9h à 19h
Tarif : 22€ (musée et expo)
Pour plus d’infos sur la vente de billets : +31 (0)73-6877 844 (du lundi au vendredi, de 8h à 20h) ou tickets hnbm.nl
www.hnbm.nl

 

- Y aller :
Bois-le-Duc se situe au centre des Pays-Bas. La ville est à 1 heure à peine (en train ou en voiture) d’Amsterdam, La Haye, Rotterdam ou d’Anvers. Pour tout complément d’information sur l’année Jérôme Bosch et le programme dans la ville : www.bosch500.nl

 

- L’exposition sera ensuite présentée au musée du Prado à Madrid, du 31 mai au 11 septembre 2016.

 

- Actualité :
Pour une cause encore inconnue, deux maisons de la Grand Place de Bois-le-Duc (’s-Hertogenbosch, Pays-Bas) se sont effondrées fin février ; elles se trouvaient à côté de la maison qui abritait l’atelier de Jérôme Bosch qui heureusement n’a pas été endommagée. Toutefois, cet accident rend impossible la projection prévue sur les façades de la place d’un spectacle son et lumière spectaculaire réalisé par le studio néerlandais Mr Beam (http://mrbeam.nl/).

Dans le cadre des célébrations du 500e anniversaire de la mort de Jérôme Bosch (vers 1450- 1516), le musée Noordbrabants de Bois-le-Duc (‘s-Hertogenbosch / Pays-Bas), ville dont ce peintre flamand porte le nom, accueille une exceptionnelle rétrospective. Des œuvres revenues des quatre coins du monde, dont 12 ont été spécialement restaurées pour l’événement.

Malgré le petit nombre de tableaux ayant survécu aux siècles (une vingtaine de peintures et autant de dessins, dont l’attribution fait parfois débat) et les goûts changeants des époques, les peintures de Jérôme Bosch, empreintes de religiosité et de fantastique, n’ont jamais cessé de fasciner par leur imagerie originale, inventive, moitié carnavalesque et moitié cauchemardesque, érotique. Une œuvre d’une grande richesse polychromique, qui fourmille de détails peints avec audace et virtuosité, et dont le sens profond conserve une part de mystère. Né dans une famille de peintres, de son vrai nom Jheronimus Van Acken, Jérôme Bosch est enterré dans la cathédrale de sa ville, dont les gargouilles démoniaques ont certainement inspiré bon nombre des créatures de ce « peintre du diable » comme il est parfois surnommé.

Mais si le peintre flamand est surtout connu pour ses monstres, gnomes, fous et toutes les drôleries peuplant ses peintures les plus célèbres, comme Le Jardin des délices ou La Nef des fous illustrant les tentations des plaisirs défendus, le péché, l’enfer, le purgatoire et le paradis – des thèmes prisés à son époque du Bas-Moyen Age- c’est aussi un fabuleux et précurseur paysagiste qui installe ses grands personnages (St Jérôme, St Jean-Baptiste, St Christophe ou St Jean) sur fond de collines, bois, cours d’eau et petits villages.

S’il manque dans la rétrospective le triptyque Le Jardin des délices, sans doute son œuvre majeure, la plus complexe aussi conservée au Prado qui ne pouvait se résoudre à s’en séparer, le grand musée madrilène a prêté Le Chariot de foin, l’un des premiers tableaux de l’histoire de l’art à représenter la vie quotidienne, avec un cortège de personnages "haut en couleurs" : brigands, joyeux musiciens, paysans bagarreurs, couple d’amoureux, arracheur de dents et moine aviné.
Et le petit musée de Bois-le-Duc a su convaincre d’autres prestigieuses institutions du monde. On peut donc admirer : La Nef des fous du Musée du Louvre (Paris), 4 panneaux des Visions de l’au-delà de la Gallerie dell’Accademia/Palazzo Grimani (Venise), et d’autres œuvres tout aussi remarquables du Museum Boijmans Van Beuningen (Rotterdam) et du Metropolitan Museum (New York).

L’exposition, organisée par thèmes (Le pèlerinage de la vie, Bosch à ’s-Hertogenbosch, la vie du Christ, Bosch dessinateur, Les Saints, La fin desTemps), rassemble environ 20 peintures et 19 dessins attribués à Bosch, dont 4 triptyques et 4 panneaux peints des deux côtés. Ils sont complétés par 7 panneaux issus de son atelier et/ou de ses principaux élèves. Auxquels s’ajoutent quelque 70 œuvres illustrant le contexte de cet art médiéval des 15e et 16e siècles. Une exposition unique.

Catherine Rigollet

- L’exposition s’accompagne d’un catalogue richement illustré, intitulé Jérôme Bosch – Visions de génie. Auteurs : Matthijs Ilsink et Jos Koldeweij. Disponible en français. 192 pages, 140 illustrations couleurs. Prix : 24,95€

Visuels : Jheronimus Bosch, Saint John the Baptist, ca. 1490-95, Madrid, Museo Fundación Lázaro Galdiano. Photo Rik Klein Gotink and image processing Robert G. Erdmann for the Bosch Research and Conservation Project.
Jheronimus Bosch, Glutony (fragment of the Ship of Fools), ca. 1500-10, New Haven (USA), Yale University Art Gallery. Photo Rik Klein Gotink and image processing Robert G. Erdmann for the Bosch Research and Conservation Project.