L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

« Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France »

Expo à Paris

Jules Adler. L’engagement d’un peintre en faveur du peuple

Sa Grève au Creusot (1899) est devenue une icône des luttes ouvrières reproduite sur nombre de livres d’histoire. Né en 1865 à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône, au sein d’une modeste famille juive, Jules Adler (1865-1952) est un peintre de la seconde génération naturaliste, dans la lignée des peintres de la réalité initiée par Gustave Courbet (1819-1877), franc-comtois lui aussi.

Dreyfusard et grand admirateur d’Émile Zola, Jules Adler est surtout préoccupé, au début de sa carrière, par la misère et la dureté de la société industrielle triomphante, s’intéressant autant à la condition ouvrière (Les hauts-fourneaux de la Providence, Les Enfourneurs, Au pays de la mine…) qu’au petit peuple des villes, notamment celui de Paris où il vit (Les Las, La soupe des pauvres…), ce qui lui vaut le qualificatif de peintre « des humbles ». Il n’aura de cesse de poursuivre dans cette veine. Le 20 août 1940, Adler démissionne du Salon des artistes français en signe de protestation face à l’interdiction faite aux artistes juifs d’exposer leurs œuvres. Il continue pourtant à peindre et à dessiner. Le 29 mars 1944, après une dénonciation pour avoir fait des croquis dans un jardin public interdit aux juifs, Adler et son épouse sont arrêtés à leur domicile. Internés à l’hôpital-fondation Rothschild, rue de Picpus à Paris, devenu camp pour les vieillards et les malades juifs, dépendant de celui de Drancy, ils échapperont à la déportation et seront libérés le 25 août, à l’issue de la libération de Paris.

Avec près de 200 peintures, dessins, gravures et documents, cette exposition est la première rétrospective consacrée à un artiste qui laisse l’une des œuvres les plus fortes sur les luttes sociales et le prolétariat à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

- Actualité : Rencontre, mercredi 15 janvier 2020, 19h30 : Les artistes face à l’affaire Dreyfus. Avec Bertrand Tillier, auteur de l’ouvrage Les Artistes et l’affaire Dreyfus (Champ Vallon, 2009), et Philippe Oriol, historien. Rencontre animée par Anaïs Kien.

Visuels : Jules Adler, La Grève au Creusot, 1899
Huile sur toile. Pau, musée des Beaux-Arts © ADAGP, Paris 2019
Jules Adler, La Mère, Paris, 1899, Huile sur toile ; Poznan, fondation Raczynski du musée national © ADAGP, Paris 2019.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 17 octobre 2019 au 23 février 2020
Musée d’art et d’histoire du judaïsme
71, rue du Temple - 75003 Paris
Mardi, jeudi, vendredi de 11h à 18h
Mercredi jusqu’à 21h
Samedi et dimanche de 10h à 19h
Plein tarif : 10 €
www.mahj.org