L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France"

Expo à Paris

Chefs-d’œuvre de la collection Leiden. Le siècle de Rembrandt.

Fasciné par les maîtres anciens découverts, à l’âge de 6 ans, en visitant le Metropolitan Museum of Art (New York), l’homme d’affaires américain Thomas Kaplan (54 ans) collectionne les tableaux du peintre hollandais, et de ses disciples, depuis 2003. Sa collection Leiden, dédiée aux peintres de la ville de Leyde (Leiden en néerlandais), comprend aujourd’hui environ 250 peintures et dessins, dont onze Rembrandt.

Dernier acquis, Le Patient inconscient (L’Odorat), que nous avions eu la chance de découvrir en exclusivité à la prestigieuse foire TEFAF à Maastricht, en mars 2016.. Identifié dans une vente aux enchères du New Jersey, aux États-Unis, par Talabardon & Gautier, un duo de marchands d’art parisiens à l’œil particulièrement affûté, ce petit tableau (d’abord attribué à un artiste inconnu de l’Europe du 19e siècle et évalué entre 500 et 800 dollars) s’est révélé être un Rembrandt, peint par l’artiste à 18 ou 19 ans, au début de sa carrière. Revendu à Thomas Kaplan, qui possède déjà deux autres œuvres de Rembrandt de cette série des cinq sens : L’Opération de la pierre (allégorie du Toucher) et Les Trois Musiciens (allégorie de l’Ouïe), il est présenté à leurs côtés dans l’exposition du Louvre, mettant en évidence le portrait de trognes auquel s’est amusé Rembrandt.

Cette exposition est donc une belle opportunité pour les visiteurs, rendue possible car Thomas Kaplan est aussi fin collectionneur qu’il est généreux prêteur, ayant déjà consenti plus de 170 prêts de tableaux à de prestigieux établissements européens, américains et japonais. Une trentaine d’œuvres de sa collection sont à découvrir au Louvre jusqu’au 22 mai 2017, dont des peintures de Pieter van Laer, Jan Lievens, Frans van Mieris, Gerard Dou (élève de Rembrandt comme Ferdinand Bol), Frans Hals, Jacob van Loo. Et parmi les onze Rembrandt : Minerve, une grande toile (137 x 116 cm) aboutissement d’une série de peintures d’histoire représentant des femmes héroïques de l’Antiquité. Et le fameux Portrait de Rembrandt en costume oriental (vers 1631), rappelant que Rembrandt s’est auto-portraituré durant toute sa vie. Mais ici, il s’est plu à se peindre en pied, s’affublant d’un large manteau pour le plaisir de peindre la richesse des tissus, cachant le bas de sa silhouette par un chien ; une composition qui lui donne étrangement l’air d’un nain.

Décidément partageux, Kaplan a aussi prêté La jeune fille au virginal de Johannes Vermeer, ainsi que La Femme au perroquet de Frans Mieris l’Ancien pour l’exposition Vermeer et les maîtres de la peinture de genre (du 22 février au 22 mai 2017).. Last but not least, le collectionneur, qui prête au Louvre depuis 2009 le tableau Eliezer et Rebecca au puits de Ferdinand Bol (1616-1680), a décidé d’en faire officiellement don au musée. « C’est au Louvre que nous avons, pour la première fois, emmené nos enfants découvrir l’art, et c’est le musée qui demeure le plus cher à notre cœur », a déclaré Thomas Kaplan. On le comprend.

Catherine Rigollet

À voir aussi au Louvre :
- Vermeer et les maîtres de la peinture de genre (du 22 février au 22 mai 2017).
- Valentin de Boulogne : réinventer Caravage (du 22 février au 22 mai 2017)

Visuels page expo : Rembrandt van Rijn, dit Rembrandt (1606-1669). Le Patient inconscient (allégorie de l’Odorat). Vers 1624-25. Huile sur panneau, 21,6 x 17,8 cm. ©The Leiden Collection, New York.
Vue de l’exposition avec : Le Patient inconscient (L’Odorat), L’Opération de la pierre (allégorie du Toucher) et Les Trois Musiciens (allégorie de l’Ouïe) ©L’Agora des Arts
Visuel page d’accueil : Jan Lieven (1606-1674), Garçon à la cape et au turban (Portrait du Prince Rupert du Palatinat). Vers 1631. Huile sur panneau, 66,7 x 51,7 cm. ©The Leiden Collection, New York.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 22 février au 22 mai 2017
Louvre
Salles Sully
Tous les jours, sauf mardi, de 9h à 18h
Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 22h
Tarif unique entrée musée : 15€
www.louvre.fr