L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Des lieux de patrimoine et des maisons d’artistes à visiter. L’occasion de balades "découvertes culturelles et artistiques"
spacer

Patrimoine

Maison natale de Jean-François Millet

Maison natale de J.F Millet (Gruchy - Manche)
Autoportrait de J.F Millet, 1841
L'Angélus, 1857-1859

De sa naissance à Gruchy, dans une famille de paysans normand, Jean-François Millet (1814-1875) a gardé un attachement pour les scènes de vie campagnarde. Son tableau, L’Angélus (1857-1859 – musée d’Orsay) est une icône, l’exemple le plus célèbre de cette thématique terrienne qui va le populariser, y compris outre-Atlantique. Sa jeunesse passée dans les champs, n’exclut pas une solide éducation artistique qu’il fit à l’âge de 20 ans à Cherbourg dans l’atelier de Du Mouchel, puis aux Beaux-arts à Paris avant de poursuivre dans l’atelier de Langlois à Cherbourg. De la Normandie à Paris, jusqu’à Barbizon où il s’installe à partir de 1849, Millet va continuer d’affirmer son goût pour la nature et pour les scènes sociales, reconsidérant le monde paysan de son enfance à la lumière des événements révolutionnaires de 1848. Ainsi naîtront : Les Glaneuses (1857 – musée d’Orsay), Le Semeur (1850 - Philadelphie), L’Homme à la houe (1860-1862 – collection particulière)…Des tableaux d’une grande sobriété, aux tons bruns foncés et gris. Sa maison natale accueille une exposition permanente, modernisée depuis début mai 2011. La visite débute dans une ambiance de salle commune, meublée et organisée comme au milieu du XIXe siècle. Dans un spectacle en son et en lumières, Millet évoque son enfance, les lieux et les êtres qui lui sont chers et raconte la Normandie, qui a marqué profondément toute son œuvre. Au 1er étage, la mise en relation des objets des travaux agricoles et domestiques avec des reproductions de ses œuvres originales illustre son regard rétrospectif et inventif sur la vie à la campagne de son époque, mélangeant les temps, les lieux et les moments. Un programme audiovisuel feuillette les croquis souvenirs des lieux de son enfance ou encore les paysages états d’âme et les paysages du temps de la mer. Le cabinet d’art graphique propose désormais, par roulement, des dessins originaux de l’artiste, appartenant aux collections du département. Cette année, sont mis en exergue deux dessins préparatoires pour l’Homme à la houe et pour le Bain de la gardeuse d’oies, qui permettent d’analyser ces deux œuvres importantes de Millet.

C.R

Visuels : maison natale de J.F Millet. Août 2004.
Pièces intérieures ©T Seni-MILLET
L’Angélus (1857-1859 © RMN (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski.
Autoportrait de J.F Millet (1841- musée des Beaux-arts Thomas Henry à Cherbourg)

Maison natale de J.F Millet (Gruchy - Manche) Agrandir l'image (pop up)

Autoportrait de J.F Millet, 1841 Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)

L'Angélus, 1857-1859 Agrandir l'image (pop up)

Agrandir l'image (pop up)


Maison natale Jean-François Millet
Hameau Gruchy – 50440 Gréville-Hague
Tous les jours sauf le lundi
De 14h à 18h
Tarifs : 4,20 € (adultes)
Tél : 02 33 01 81 91
www.patrimoine.manche.fr
- On peut poursuivre cette visite par celle du musée des Beaux-arts Thomas Henry à Cherbourg qui abrite une importante collection de tableaux de J.F Millet ; le deuxième fonds en France après celui du musée d’Orsay.
www.ville-cherbourg.fr/themes/culture/musees/musee-dart-thomas-henry/ (attention : fermeture pour travaux à partir de mars 2012)
- Puis par celle de l’Atelier du peintre à Barbizon.
www.atelier-millet.fr